Le séminaire de méditation : « BÂTIR UNE ESTIME DE SOI STABLE ENTRETIENT LA CONFIANCE EN SOI » est confirmé.

Le séminaire de méditation : « BÂTIR UNE ESTIME DE SOI STABLE ENTRETIENT LA CONFIANCE EN SOI » est confirmé.

Comme annoncé depuis janvier, le séminaire est confirmé. Jusqu’à ce jour, je ne savais pas si notre lieu d’accueil confirmerai mais c’est fait. OUF !

Comme il reste quelques places, je vous informe à nouveau pour les retardataires. 🙂

chateau de FayCe sera le week-end du 11-12-13 septembre 2020, au Château de Fay, le même endroit que mon précédent stage, si propice à la méditation et proche de Paris, dans le Vexin, suffisamment loin pour se sentir à la campagne et suffisamment près pour y aller facilement. À moins d’une heure de paris, et à peine à 30 min de l’aéroport de Beauvais… Ce château est idéalement placé pour moi.

J’ai écrit un précédent article sur le sujet de l’estime de soi où je parle de l’impact d’avoir une estime de soi stable sur le bonheur durable. Je vous propose aujourd’hui ce stage, qui est un stage en résidentiel, basé sur la pleine conscience, pour explorer avec ACT, la manière dont vous construisez votre confiance en vous.

salleEn utilisant en alternance des pratiques méditatives, des pratiques dans le silence et des exercices exploratoires sur vos croyances, vos valeurs, vos douleurs… Le stage basé sur ACT (Thérapie d’acceptation et d’Engagement) va vous permettre d’explorer la manière dont votre estime de vous peut vous aider dans cette démarche.

  • D’où vient cette estime de vous ?
  • Comment y accédez-vous ?
  • Quels sont les paradigmes fondateurs de cette estime ? Et est-ce que ça marche ?
  • Et si ça ne marche pas, sur quels hypothèses fondatrices, allez vous vous appuyer dans ce stage et, ensuite dans votre vie pour entretenir une estime stable de soi.?

Pas besoin d’avoir suivi une formation ACT pour participer à ce stage ni d’avoir pratiqué la méditation de pleine conscience. (Si vous voulez en savoir plus sur ACT)
Je vous accompagne, pendant 2 jours sur les chemins de la pleine conscience pour explorer l’impact de cette estime de soi sur votre confiance en soi.salon
Organisation pratique : 

  • Date : Arrivée 11 septembre 2020 – Départ 13 septembre 2020
  • Lieu : Château de Fay (voir site web)
  • Tarif
    • Stage
      • 150€ TTC
    • hébergement (environ 160€ pension complète à régler au château)
  • Matériel
    • Les draps sont fournis, et apportez vos serviettes de toilettes.
    • Il y aura des tapis de yoga sur place
    • Venez avec votre matériel de méditation habituel (pour ceux qui en ont) et pour les autres demandez-moi, je vous aiderai à choisir.
    • Venez avec un plaid pour éviter d’avoir froid, car pendant la pratique méditative souvent la température corporelle baisse.

Organisation du stage :

  • Vendredi :
    • Accueil à partir 16 heures sur place.
    • Petit café d’accueil (ou thé)
    • Installation des affaires dans les chambres.
    • 17:30 Accueil dans la salle principale et présentation du séminaire.
    • 18:30 Première pratique en pleine conscience
    • 20:00 Repas du soir.
    • 21:00 reprise de la pratique
    • 22:30 fin des pratiques
  • Samedi :
    • Petit déjeuner à partir de 7:00
    • 9:00 – 10:30 Pratique
    • 10:30 – 11:00 Pause
    • 11:00 – 12:30 Pratique
    • 12:30 – 15:00 Déjeuner et pause méridienne
    • 15:00 – 17:30 Pratique
    • 17:30 – 18:00 Pause
    • 18:00 – 20:00 Pratique
    • 20:00 – 21:00 Repas
    • 21:00 – 22:30 Pratique
  • Dimanche :
    • Petit déjeuner à partir de 7:00
    • 9:00 – 10:30 Pratique
    • 10:30 – 11:00 Pause
    • 11:00 – 12:30 Pratique
    • 12:30 – 14:00 Déjeuner
    • 14:00 – 15:30 Pratique
    • 15:30 Départ

coucher de soleil
Pour s’inscrire : pierre@carnicelli.fr

Prends soin de toi … et les autres prendront soin de toi.

Take care ! Prends soin de toi… Autant d’expressions qui aujourd’hui ne sont plus simplement « prends soin de toi, seul dans ton coin… » Mais bien « prends soin de toi en prenant soin des autres.»

Hier j’ai fait mes courses dans deux lieux, que je ne nommerai pas, car je ne veux stigmatiser personne. Le premier est un drive, et le deuxième un magasin de proximité.

Lorsque je suis arrivé au drive, j’ai garé ma voiture à la borne… J’ai mis dans ma poche le flacon de gel hydroalcoolique. Je me suis mis les gants jetables, et j’ai mis mon masque tissu que ma femme m’a fait et cousu en suivant les préconisations de l’AFNOR. Piuis je suis sorti de la voiture et j’ai flashé mon code, puis ouvert le coffre de ma voiture et préparé les sacs à rendre… Puis j’ai attendu au soleil, comme un lézard… J’ai observé autour de moi… Il y avait dans les voitures et autour des voitures, à bonne distance de moi des personnes, environ 10 femmes et 10 hommes au total… Plus le personnel du drive qui s’activait comme s’activent de petites abeilles autour de la ruche… Le monsieur qui m’a apporté les courses en sachet, a, tout d’abord, flashé mon code, puis il a récupéré les sachets que je rapportais puis à mis les courses dans mon coffre et et reparti vers le bâtiment… Je suis resté à plus d’un mètre de lui tout au long de la manip….

Ensuite je suis rentré chez moi en au retour je suis passé dans un magasin de proximité… Où il y avait 2 caissières, 4 femmes et deux hommes clients et un salarié du magasin qui remettait les rayons en place… Les marques au sol… la distance de 1 mètre difficile à garder si je ne demande pas au monsieur qui fait les rayons de bouger… je ne peux pas passer… Mais il s’exécute de bonne grâce… Je paye avec ma carte sans contact… je prends mes courses et hop !

Et alors, en quoi tout cela est important ? Bien, j’y arrive… pendant cette heure j’ai croisé des clients et des salariés des entreprises.

J’ai constaté :

  • 92% des femmes clients (13/14) portaient un masque et des gants.
  • 100% des femmes salariées portaient masques et gants
  • 7% des hommes clients portaient un masque et des gants, et en fait… j’étais le seul 🙁
  • 0% des hommes salariés portaient un masque, 100% des hommes salariés portaient des gants !

En plus j’ai vu venant des hommes des regards et des petits sourires, que j’ai traduits comme « moqueurs », mais peut-être que je me trompe…

Et j’en ai conclu que tout cela manque d’information… et d’éducation à la vie en prenant soin des autres…

Les hommes salariés portent des gants (de travail) pour se protéger les mains contre des chocs et des produits nocifs… Les femmes, elles, portaient des gants de type « sanitaire » et jetable (fins), qui ne sont pas des gants pour se protéger soi, mais pour protéger les autres d’une contamination…

Là se pose une question essentielle :

« Pourquoi porter un masque en tissu et des gants fins jetables ?« 

Le réponse n’est pas si évidente que cela manifestement pour tout le monde.

Si la réponse est pour se protéger soi-même alors c’est nul ! Ça ne suffit pas ! On le sait tous, ou on l’a oublié ? Pour se protéger contre le COVID ? Il faut masque FFP2, surblouse, lunettes anti-projection, charlotte, surchaussures… et tout et tout… Plus tous les protocoles de sécurité qui vont avec…. C’est lourd et ce n’est pas envisageable pour une vie en société… C’est réservé aux soignants !

Donc la réponse est :

« Pour prendre soin des autres ! »

Messieurs, je ne porte pas un masque et des gants pour me protéger, mais pour vous protéger ! Je ne sais pas si le virus ne m’a pas touché et que je suis quelqu’un de particulièrement résistant… Je suis toujours essoufflé, je tousse régulièrement, j’ai des maux de tête régulièrement… Bien sûr que je fais un emphysème, que j’ai de l’hypertension, que je suis obèse… Et que tous ces symptômes peuvent venir de là… mais vous êtes prêts à parier là dessus ? À prendre le risque de m’embrasser, si je tousse devant vous ? Ah… là vous vous posez la question, hein ?

Voilà, pourquoi je porte des gants et un masque parce que je suis peut-être sans le savoir porteur du virus et que je veux prendre soin de vous !

Alors quand votre employeur vous donne un masque à porter, ce n’est pas pour VOUS protéger, mais pour protéger vos collègues et vos clients, et en même temps cela vous protège par effet rebond… Si tous, nous nous y mettons, nous nous protégeons tous…

Alors pas de masque porter au menton, même si il faut chaud ! Je sais que c’est très désagréable de porter un masque pendant 8 heures, je l’ai fais régulièrement et je n’aime pas cela. Mais votre sécurité est à ce prix… Je suis prêt à prendre soin de vous, car vous m’êtes précieux (et précieuses).

Les femmes auraient-elles plus la culture du « prendre soin » ? On ne met pas en péril votre virilité, quand on vous donne un MASQUE ET DES GANTS…  On sait que vous êtes forts, et que vous n’avez pas peur de la maladie… mais certains, les plus faibles vont mourir parce que vous ne prendrez pas soin d’eux… Je suis sûr que vous ne voulez pas les tuer, mais peut-être que vous pensez que ça ne sert à rien.

Personnellement, je pense qu’un jour, je vais rencontrer le virus. C’est inévitable. Mais je suis vieux (62), je suis handicapé, j’ai mon avenir derrière moi, bien qu’il me reste quelques années à vivre, peut-être. Et je suis amoureux de ma femme qui m’aime aussi (enfin je peux l’espérer). Je suis grand-père, et j’aime mes petits enfants qui m’aiment aussi (enfin je le crois). J’aime mes enfants qui me le rendent bien (toujours pareil… je peux le croire non ?). Si je meurs, ils vont être malheureux. Mais imaginez que j’arrive dans un service d’urgence en même temps qu’un jeune de 30 ans, voire de 20… Il n’y a qu’une place ? J’espère bien que c’est le jeune qu’on sauvera ! Et cela me semble normal… Et ça me gêne beaucoup que cela puisse arriver… Donc si je rencontre le virus il vaut mieux que les services d’urgence ne soient pas surchargés, n’est-ce pas ?

Est-ce que j’ai peur pour moi ? Un peu… Mais on va tous mourir ! Je ne suis pas immortel et tant mieux ! La vie n’aurait plus sens… Alors vous croyez toujours que ça ne sert à rien ? Et si cela me donnait juste une chance de pouvoir être soigné quand j’attraperai le COVID ? Et cela c’est inévitable, bien sûr…

Alors, mon conseil du jour :

« Prenez soin de vous en prenant soin des autres ! »

Vous avez un masque et des gants ? Mettez-les quand vous êtes au contact avec les autres… Pas pour vous seulement, mais pour notre plus grand bien commun :

« NOTRE AVENIR PASSE PAR LE PRENDRE SOIN (CARE) »

Un petit clin d’œil ?


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Le séminaire de méditation : « BÂTIR UNE ESTIME DE SOI STABLE ENTRETIENT LA CONFIANCE EN SOI » est confirmé.

Impact du confinement et ACT

Vous tournez en rond ? Personnellement, depuis 15 jours je suis confiné dans mon environnement de vie habituel, et des millions de Français sont confinés depuis 8 jours quand j’écris cet article.  Pourquoi ai-je une semaine d’avance ? Parce que je fais partie de ces personnes dites « à haut risque » avec ma BPCO stade 2 (perte de 50% de mes capacités respiratoires), mon âge, ma tension artérielle… Enfin je fais parie de ces gens « à risque » qui sont vivants ! Quelle chance  que j’ai, de ne pas encore, avoir été contaminé !

Depuis 15 jours, je ne tourne pas en rond… Je travaille tous les jours… J’ai des journées très chargées. Je commence le matin vers 5:00 comme d’habitude et je termine vers 20:00… Rien ne change de ce coté… Sauf que je ne croise personne en chair et en os, à part mon épouse qui reste, elle aussi, à la maison grâce au télétravail…

Je commence par ma méditation du matin, puis ma ballade de 10 à 20 Km… dans la salle de sport… Enfin je veux dire mes 30 min à une heure de vélo d’appartement, dans la chambre d’amis ! Et après ma douche, je vais prendre mon petit déjeuner avec mes amis… de 8:00 à 9:00 grâce à Zoom… 😉

Et la journée de travail commence !

Depuis quelques jours je reçois des appels à l’aide de personnes qui souffrent du confinement, directement ou indirectement par effet rebond.

  • Directement
    • Des personnes me disent avoir des troubles du sommeil.
    • D’autres sont anxieux, voire angoissés.
    • Certains ont des réactions incontrôlables aux émotions qui d’habitude ne les gênent pas plus que ça…
    • Des symptômes de dépression apparaissent chez d’autres
  • par effet rebond
    • Des femmes qui sont victimes de violences de leur conjoint qui boit
    • des personnes qui sont addicts et qui constatent que leur addiction augmente…

Une analyse, des études scientifiques effectuées en Chine depuis le début de l’épidémie et dans d’autres pays avec le SRAS, autres cas de confinement, effectuée par Catherine Tourette-Turgis confirme ce que je présentais depuis ces quelques jours : le confinement va avoir des effets très marqués même sur les personnes non atteints par le COVID-19.

Nous (les psychologues) allons avoir à gérer des syndromes post-traumatiques, mais pas que… Des rechutes d’addiction, des dépressions, des TAG (troubles anxieux généralisés provoqués par le confinement lui-même !

Le confinement provoque un grand changement dans nos vies, en fonction de la manière dont nous avons choisi de vivre le bonheur. Choisit-on de vivre du bonheur d’une manière ou d’une autre ? Oui ! Car on choisit le bonheur à vivre… On le choisit de manière consciente ou inconsciente. Le plus souvent c’est de manière inconsciente d’ailleurs. Je reviendrai sur cette notion de bonheur dans une capsule vidéo ou un article à venir. Et dans cet article je vais revenir sur le schéma suivant qui va vous expliquer d’une manière très simple pourquoi pour lutter contre le confinement et ses effets, la thérapie d’acceptation et d’engagement peut être une manière efficace de passer ce moment qui nous est offert, de travailler sur nos valeurs.

Matrice ACT
Remplacer dans ce schéma la douleur par : le confinement….
Explorons les 3 stratégies automatiques (gauche du schéma)

  1. Lutte : je refuse le confinement, je veux être libre ! Alors ? je mets ma vie et celle des autres en danger. Je me prends une amende de 135€… Puis 1500€… Puis 3700€ et prison ! J’augmente ma souffrance… Directement et indirectement, je rumine, je ne dors plus… je suis en colère, je suis frustré…
  2. Évitement : Pour ne pas penser à mon confinement, je joue et je m’abrutis de jeux vidéo, puis de séries, puis.. d’alcool ou de drogue… Je rentre dans l’autodestruction et la destruction de mon environnement…
  3. Résignation : Je reste apathique… Je déprime… Je n’ai envie de rien. J’ai des idées noires… La dépression, voire le suicide !

Alors que faire ?
Regardez la partie droite de la matrice ci-dessus…

LA PAIX INTÉRIEURE NE DÉPEND QUE DE MOI !

Elle passe par la mise en oeuvre de ce qui donne du sens à ma vie… Alors qu’est-ce qui donne du sens à votre vie, maintenant ? Oui maintenant que vous êtes confiné… Alors ? Il n’y a rien ? Tout est à l’extérieur de vous ? Vous êtes frustré ? Que vous dit cette frustration ?

Elle vous dit que vous êtes en train de courir après une chimère ! Que les moyens utilisés pour atteindre votre objectif ne sont pas adaptés ! Le bonheur n’est pas dans cette direction…

Alors que faire ? Commencez par réfléchir sur vos valeurs… Quelles sont-elles vraiment ? Vraiment, vraiment… Vraiment ….
Les valeurs ou directions de vie choisies :

  1. Elles donnent du sens à ma vie
  2. Elles sont intégralement sous mon contrôle
  3. Je peux les vivre au quotidien dans le domaine de vie concerné…

Profitez de ce confinement pour y réfléchir vraiment…
 

Groupe de soutien à la médiation de pleine conscience – changement de l’organisation pour faire face à l’épidémie de coronavirus.

Les groupes de soutien à la pratique de la méditation de pleine conscience à Saint-Prix modifient l’accès. Ces groupes sont accessibles uniquement en visioconférence (12 places) en raison de l’alerte au Coronavirus actuelle en France.

Effet je n’ai pas de place suffisante dans mon local pour permettre d’assurer une zone de 1m (minimum de la zone de sécurité pour le virus). Alors pendant cette période perturbée, ne perdez pas vos bonnes habitudes… Méditez !

Et si vous essayiez la visioconférence ? C’est facile à utiliser, et lors de votre inscription vous aurez l’ensemble des informations de connexion. (Vous pouvez aussi m’appeler si vous n’y arrivez pas)

La tarification reste identique, c’est à dire, DONATIVO (comme dans les abris pour pèlerins sur les chemins de Compostelle) : Vous donnez ce que vous voulez !

NB : Les dons servent à alimenter, la recherche sur la méditation de pleine conscience et les thérapies de type TCC de 3ème génération, et sont intégralement reversés à une association qui est en ce moment l’AFSCC (Association Francophone des Sciences Comportementales et Cognitives) que vous pouvez trouver sur le site : http://act-afscc.org

La fréquence est :

  • Tous les jeudis de 19:30 à 21:00 (heure de Paris)
  • Tous les samedis de 10:30 à 12:00 (heure de Paris)

La guidance en Français assurée par un instructeur de Mindfulness (MBCT) en général ce sera moi.

MODE D’EMPLOI :

  • Pour y participer en visioconférence (de chez soi par exemple),indiquez le motif : Atelier de groupe : Méditation de pleine conscience en visioconférence et je vous envoie l’invitation du jour par email.
    En visioconférence il y a 12 places.
  • Tarif : DONATIVO

REMARQUE :

Chaque séance est indépendante de la précédente mais pour ceux qui viennent régulièrement, une progression pédagogique permet à chacun de s’affermir dans sa pratique formelle et non-formelle.

Ces séances ne remplacent pas un cycle MBCT ou MBSR mais permettent de tester, ou de se conforter dans sa pratique quotidienne de la méditation de pleine conscience.

Pour chaque séance de pratique vous aurez accès à l’enregistrement des guidances en MP3.

Pas besoin d’avoir une expérience pour y venir, il suffit de vouloir le faire.

Matériel nécessaire chez vous.

  • Ordinateur (Mac ou PC), équipé d’une caméra, micro et haut-parleur (normalement presque tous les ordinateurs pas trop vieux, ont ça de manière native) ou tablette, ou smartphone (Androïd ou IOS)
  • Un coussin de type zafu, ou un banc ou zabutons, tapis de yoga, etc… ou un simple coussin ou une simple chaise confortable.
  • Peut-être un plaid pour éviter de vous refroidir pendant la séance ? Pourquoi pas ? Mettez-vous « en confort » !

Alors je vous y retrouve ? Vous voulez en savoir plus sur les groupes MBCT ? Rendez-vous sur : http://carnicelli.fr/MBCT ou bien contactez-moi par téléphone (le matin de préférence)

Le séminaire de méditation : « BÂTIR UNE ESTIME DE SOI STABLE ENTRETIENT LA CONFIANCE EN SOI » est confirmé.

ACT pour changer de pilotage

ACT, la thérapie d’acceptation et d’engagement, est une thérapie comportementale et cognitive de 3e génération. C’est à dire.une thérapie qui s’appuie sur la méditation de pleine conscience.

Je vous ai raconté l’histoire de l’homme des cavernes ? Non ? Je ne me souviens plus… Alors je recommence, ça ne sera pas long.

Votre cerveau est un organe merveilleux qui vous vient de la nuit des temps, en passant par vos parents, et les parents de vos parents, et en remontant comme ça dans la chaine des générations successives, nous arrivons assez rapidement à l’homme des cavernes.

En ce temps-là, la vie était dangereuse, si vous étiez un peu aventureux, vous risquiez de vous faire égorger par un tigre à dents de sabre ou éventrer par un ours aussi facilement que de vous faire écraser par un mammouth. Il valait donc mieux être prudent si vous vouliez survivre et le logiciel de base que vous a transmis votre ancêtre est basé sur l’objectif suivant : « Ne te fais pas bouffer ! »

Et bien qu’aujourd’hui, il n’y ait plus de tigre à dent de sabre ni de mammouth… et les ours ont tendance à se cantonner à des endroits très localisés, nous avons gardé ce logiciel en place. La stratégie est simple : « éviter la douleur et si possible se rapprocher du plaisir »

Cette stratégie est décrite dans le schéma ci-dessous.

Matrice ACT - Coté gaucheLa douleur provoque 3 réponses :

  1. La lutte (ou le déni) : pour ne pas souffrir.
  2. L’évitement : se distraire pour ne pas penser)
  3. La résignation : qui nous envoie directement vers la dépression.

Ces 3 stratégies fonctionnent à court terme malheureusement celles-ci entrainent une augmentation de la douleur à long terme et cela entretient notre souffrance.

Cela fait apparaitre des réponses peu adaptées comme les troubles anxieux généralisés, les phobies, les TOC, les TCA, les addictions et la dépression.

Pour sortir des ces cercles vicieux, il est nécessaire de ne pas confondre plaisir et bonheur, et surtout d’identifier que les sources du bonheur ne sont pas externes à nous même, mais bien dans la mise en oeuvre d’actions engagées vers nos directions de vie choisies, c’est-à-dire ce qui est important pour nous et qui donne du sens à notre vie, qui ne dépend que de nous et que l’on peut vivre au quotidien.

Or l’apprentissage du bonheur n’est pas au programme des écoles, malheureusement, et si nous continuons à rester dans ce mode de pilotage, il y a de fortes chances pour que rien ne change et de restez dans un bonheur illusoire confondu avec la notion de plaisir immédiat.

Matrice ACT - Pleine conscienceACT, comme toutes les thérapies basées sur la pleine conscience,  propose un autre mode de pilotage : le pilotage conscient. J’ai décrit le passage du mode automatique au mode conscient dans un article précédent.

Dans ce mode de pilotage, il est nécessaire de « faire effort » pour y passer. De s’entraîner, par des espaces de respirations quotidiens qui permettent de sortir de sa tête et de son mode de fonctionnement automatique.

Oui vous remarquerez ici le code couleur que j’utilise :

  • Vert = facile
  • Orange : demande effort
  • Rouge : difficile à vivre.

Ce mode de fonctionnement n’est inné ! Il demande une véritable introspection sur ce qui est important pour nous dans notre vie ! C’est ce que j’appelle les directions de vie choisies. J’ai décrit les valeurs et les directions de vie choisies dans d’autres articles vers lesquels je vous renvoie pour en savoir plus.

J’anime régulièrement des séminaires résidentiels dans le Vexin, sur le sujet et le prochain est déjà programmé et traite de l’impact des valeurs sur notre estime de soi, et la confiance en soi. Pour en savoir plus : lisez cet article.

Alors je vais résumer la matrice ACT dans ce schéma ci-dessous :
 

Matrice ACTVous voulez vous entrainer ? Et si vous veniez au groupe de soutien à la méditation de pleine conscience à Saint-Prix ?

C’est le jeudi soir due 19:30 à 21:00 et le samedi matin de 10:30 à 12:00, et c’est « donativo » (c’est-à-dire vous donnez ce que vous voulez entre 1€, voire 0€ si vous pensez vraiment avoir perdu votre temps, et …. no Limit 😉 au profit d’une association qui développe le mindfulness comme l’AFSCC ou une qui aide à l’installation des personnes en situation de handicap dans leurs projets comme H’UP.

Vous voyez que c’est sans engagement ? Les seuls engagements que vous prenez sont vis-à-vis de vous-même et de votre vie. Alors ?