C’est bizzare comme maxime et cela semble un peu azimuté comme me l’a dit un copain de mon fils par la formule :
– T’es Ouf ou quoi ?
Et de continuer par :
– Si je donne et que les autres ne donnent rien je me suis fait carotte !
Et alors nous avons eu une conversation très intéressante sur le don et le réseau. En effet comment imaginer le réseau et à quoi ça sert !
– Et mon fils de dire, si je donne et que je ne reçois rien j’ai l’impression de m’être fait avoir !
– Alors je lui demande : mais toi qu’est-ce que tu demandes ? Les autres savent-ils ce que tu recherches ? Imagine que j’arrive dans un réseau où tout le monde attend de recevoir pour donner, que se passera t’il ?
– Eh bien rien, me répond-il, rien ne bougera !
– Voilà pourquoi il faut commencer par donner. Et bien sûr, donner n’est que le premier stade ! Si tu donnes, tu ouvres l’échange, puis tu indiques ce que tu cherches… Souvent les réseaux sont basés sur la formule suivante : « dis ce que tu attends et attends… » Et alors tu continues d’attendre… Et rien ne bouge plus !
Première conclusion :

  • Régle numéro 1 : amorce la pompe de ton réseau en commençant par donner.
  • Règle numéro 2 : apprend à demander ce que tu cherches.

C’est étonnant comme lorsque quelqu’un donne spontanéemnt on se retrouve dans un climat de suspicion… Que cherche t’il ? C’est une secte ? Pourquoi donne t’il ?
Et pourtant c’est simple, non ? Je donne car c’est le seul moyens de faire démarrer un réseau !

« Celui qui donne reçoit ! »

C’est un peu comme l’auberge Espagnole chère aux pélerins de St Jacques de Compostelle !
 

Abonnez-vous à ma newsletter

Tous les mois je vous informe sur ce que j'ai découvert dans le domaine des thérapies comportementales, la thérapie d'acceptation et d'engagement, la pleine conscience (mindfullness), la thérapie d'exposition à la réalité virtuelle et bien d'autres choses qui me passionnent. Join our mailing list to receive the latest news and updates from our team.

Vous êtes abonné(e)!

Share This