Comment se connecter à tes consultations en visioconférence, Pierre ?

Depuis la semaine dernière, j’ai du réorganiser mon activité en face du corona virus, car je fais partie des personnes à hauts risques et qui sont en véritable danger de mort, car je suis atteint d’une BPCO (Broch Pneumopathie Chronique Obstructive) au stade II, c’est-à-dire entre 20% et 50% de perte de ventilation… C’est une maladie qui touche les fumeurs et qui est tellement insidieuse que beaucoup de fumeurs ne le savent même pas ! (Vous savez la petite toux du matin du fumeur…). Et je cumule avec le fait que je suis de plus 60 ans, malade des reins, avec de l’hypertension et de l’obésité ! Je coche toutes les cases…

J’entends souvent, mais ce n’est pas plus grave qu’une grippe… Bien sûr, mais la dernière grippe, m’a envoyé aux urgences et depuis je me vaccine ! Alors que là …. Pas de vaccins… Alors je me protège… Et j’évite la socialisation quand c’est possible, puisque je ne suis pas très loin de zones où il y a déjà des morts (certains de mes patients sont de Mery. sur Oise… Bouuuuhh)… Bon je ne vais pas me plaindre outre mesure… J’ai pris des mesures !

Seront-elles suffisantes ? Nous verrons, mais au moins j’aurai faire ce que je peux.

  • Consultations uniquement en visioconférence. (téléconsultation)
  • Formation uniquement en visioconférence
  • Groupe de soutien à la méditation uniquement en visioconférence.
  • Faire mes courses de manière préférentielle au drive.
  • Annulation de- ma participation aux salons
  • Annulation de ma participation au mariage de mon neveu à Munich
  • J’ai demandé à mes petits enfants de ne pas venir me rendre visite.

Bien entendu, j’ai mes gants jetables quand je suis obligé de toucher des choses qui viennent de l’extérieur de chez moi. J’ai quelques masques pour les visiteurs qui passent me voir. Je me lave les mains, et je nettoie les surfaces touchées par ceux-ci. Je n’ai que très peu de gel hydroalcoolique donc je me lave les mains…

C’est vraiment bizarre, j’ai l’impression de vivre dans un roman genre « l’armée des 12 singes » de Terry Gilliam avec Bruce Willis, ou un livre genre « Le fléau » de Stephen King. Cela me fait beaucoup rire !

Celui qui rit moins, c’est mon agenda Doctolib, car beaucoup de mes patients, ne prennent pas de RENDEZ-VOUS, car la visioconférence leur fait peur !

Ils pensent que c’est moins efficace :

  • Ben, non c’est tout aussi efficace, même mieux, car derrière son écran le patient se sent en sécurité et souvent il se livre plus facilement.
  • On gagne le temps de transport
  • Pas besoin de se faire accompagner….

Effectivement, je ne peux pas utiliser la TEVR (Thérapie par exposition à la réalité virtuelle), ni EMDR (enfin moi je ne sais pas le faire en visioconférence (peut-être est-ce possible?)

Ils pensent que c’est difficile à utiliser, ou qu’ils sont mal équipés pour le faire  :

Je leur propose donc de tester gratuitement ! Comment ça ?

En 15 minutes (max 30 min) , je vous aide à installer le programme, à le paramétrer et à le tester avec moi en direct. Comme cela vous pourrez sans aucun problème prendre RENDEZ-VOUS… Ça vous tente ? Il suffit de prendre RENDEZ-VOUS avec moi, en m’appelant sur mon portable le matin au 06 75 25 34 42.

Si vous n’arrivez pas à me joindre, laissez un message et je vous rappelle.

Les effets indésirables de la méditation de pleine conscience

Les effets indésirables de la méditation de pleine conscience

Après mon précédent article sur les dangers de la méditation, dont je vous conseille la lecture, bien sûr ;), aujourd’hui je vais ajouter d’autres effets indésirables potentiels.

Des études scientifiques sur les bienfaits de la pleine conscience existent. Elles montrent que pour certaines pathologies on obtient des résultats plutôt positifs en général. Par exemple le traitement du stress (MBSR), de la dépression (ACT), de la rechute de la dépression (MBCT), des phobies (ACT, TEVR), des Troubles du comportement alimentaires …. Ou encore de l’hyperactivité.

DangerMais souligne N. Van Dam (2018 – Mind the Hype: A Critical Evaluation and Prescriptive Agenda for Reseach on Mindfulness and Meditation– édition collective), il y a peu d’études qui alertent sur les effets indésirables.

  1. Méditer plutôt que médiquer.
    Un slogan qui laisserait entendre que la méditation, elle est exempte de dangers contrairement aux médicaments. Or il y a des dangers avérés, la médiation ne remplace pas tous les traitements médicamenteux!
  2. Risque de dépersonnalisation ou de vide mental.
    Ces personnes se voient uniquement comme dans un film et perdent le contact avec la réalité, ce qui est l’effet contraire à l’effet recherché ! Cet effet est particulièrement présent pour les personnes souffrant de troubles dissociatifs ou de paranoïa.
  3. Risque de réveil de traumatismes enfouis sans préparation.
    Pour se protéger de traumatisme, le patient a pu enfouir dans le fond de sa mémoire, un traumatisme, qui peut de réveiller, lors d’une séance de méditation, et réveiller des angoisses insupportables, voire des idées suicidaires enfouies et sans la présence du thérapeute cela peut être dangereux !

Il ne faut pas oublier le travail de préparation avant, de reprise après les séances, avec idéalement un thérapeute qui peut mettre en garde contre ces effets secondaires… Ce que je fais ici d’ailleurs non ?

Bon il ne faut pas noircir le tableau, mais garder présent à l’esprit ce magnifique passage de Fantasia… avec un MIckey éblouissant… Et débordé par son ballet…

La méditation demande une pratique quotidienne pour pouvoir agir, car justement la médiation n’est pas dans le faire mais dans l’être… C’est le changement de mode qui permet le changement de résultat… (Voir article sur le levier de vitesse)

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=ELC1vzm0NXE&w=560&h=315]

La vie n’a pas de sens ?

<![CDATA[et_pb_section fb_built="1" _builder_version="3.0.47"][et_pb_row _builder_version="3.19.5" background_size="initial" background_position="top_left" background_repeat="repeat"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="3.0.47" parallax="off" parallax_method="on"][et_pb_text _builder_version="3.0.74" background_size="initial" background_position="top_left" background_repeat="repeat"]

En 2014, le psychologue Jinhyung Kim, de l’université A & M du Texas a mis des volontaires devant un choix : « Voulez-vous une vie pleine de sens mais peu agréable ou une vie pleine de satisfaction, mais sans sens véritable ? ». Les participants ont choisi la vie plaisante sans réelle signification, uniquement pour des durées courtes d’une heure ou d’une journée. Pour les autres durées ils ont choisi, une vie difficile mais pleine de sens  !

Cela rejoint l’article que j’écrivais il ya quelques mois.

Mais la vie a-t-elle du sens ? C’est vraiment une question philosophique que je me pose là. Et tous ceux qui me connaissent savent bien que je n’ai pas vraiment l’âme d’un philosophe qui se prend au sérieux, ou alors c’est que j’ai oublié qui je suis. Pour une grande partie je pense que l’approche de Nietzsche de la vie, me plait bien. J’aime bien cette notion d' »amor fati » car pour moi ce qui est « est » par essence, je ne peux pas changer ce qui s’est passé mais je peux changer ma perception de ce passé, et c’est pour cela que je suis devenu un jour un coach, et un psychologue comportementaliste.

Et j’aime bien la vie que je mène aujourd’hui… Il y a des tempêtes, des grandes joies, dans lesquelles je me noie, des peines immenses  dans lesquelles je me vautre. Le problème est entièrement dans ma tête et dans mon corps ! C’est à dire à l’intérieur de moi !

Si ce qui est à l’extérieur « est », alors il n’y a rien à faire ? Si justement !

C’est parce que, j’accepte le monde extérieur tel qu’il est que je peux essayer de le changer. Bien sûr, cela demande de commencer par accepter ce qui est.

Et si finalement, la vie n’a aucun sens, alors est-ce que je peux commencer à lui en donner un ? Pourquoi pas ?

Mais comment savoir ce qui va donner du sens à ma vie ? Pas facile ! Et si je me trompais en choisissant une action engagée à poser ? Comment faire la différence entre ce qui est une valeur pour moi et ce qui est une illusion qui m’éloigne de ce qui est important, pour moi ?

Depuis quelques années, je réfléchis sur les valeurs, les miennes et bien sûr celles de mes clients. (voir mes articles précédents sur le sujet). Combien de de ceux-ci restent bloqués par cette question existentielle. Quelles sont mes valeurs, qu’est-ce qui est important ? Comment ne pas se tromper ? Et ils restent comme cela, au bord de la route de vie, sans poser d’action du tout. Ou bien ils abandonnent les études commencées avant de savoir vraiment si au bout du chemin commencé il y a du sens ou pas. Ils papillonnent d’une aventure sans lendemain à une autre aventure sans jamais s’engager, réellement. Et au bout de quelques années, il viennent me voir, en constatant qu’ils ne bougent toujours pas et que cela ne leur convient pas. Et comme dans l’histoire du vieux chien, il ne bougent pas parce que leur situation bien que n’ayant aucun sens, ne leur fait pas assez mal, pour qu’ils bougent !

 Ce qu’il faut comprendre c’est que les valeurs, ne donnent réellement tout leur sens à notre vie que lorsque nous les vivons au quotidien. Et … Cela demande de les tester ! Avec une chance de s’apercevoir que l’on s’est trompé. Alors si vous voulez bien, réfléchissons un peu, c’est quoi la vie ? C’est quoi ce miracle de la vie ? Comment l’écrit Antionio Machado dans son poème « Caminante No hay Camino… » :

…/…
Toi qui marches, ce sont tes traces
qui font le chemin, rien d’autre ;
toi qui marches, il n’existe pas de chemin,
le chemin se fait en marchant.
…/… 
(Voir le poème complet)

Mais ce poème ne s’adresse qu’à ceux qui marchent ! ceux qui posent des actes, et qui prennent le risque de se tromper, pour éclaircir, leurs valeurs… Le risque c’est la vie, c’est ce que j’écrivais il y a bien longtemps (2012), et que je crois être toujours vrai… 

Alors ? Vous avez peur de vous tromper ? Donc vous vous interdisez de vivre … Et si vous donniez un sens à votre vie? 

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]]>

Pourquoi un coach doit travailler avec ACT

Pourquoi un coach doit travailler avec ACT

nezrougeSouvent j’échange avec des coachs sur l’utilité de ACT dans notre profession. Pour éviter de se perdre dans les méandres techniques de l’explication de ce qu’est ACT,  mais je me bornerai à énumérer quelques-uns des avantages de l’utilisation de ACT dans le cadre du coaching.

L’efficacité de ACT est fondée sur des preuves .

La technique est doit être progressive et crédible, et donc les interventions avec celle-ci doivent se révéler efficaces. Les accompagnements avec ACT devraient avoir atteint l’effet désiré, et même au-delà des techniques alternatives. Plus de 100 ECR (essais contrôlés randomisés) montrent maintenant des résultats conformes d’ACT, avec la plupart des autres techniques au cours des 7 dernières années.

Basée sur la théorie.

ACT est basé sur une théorie claire qui tente d’expliquer quelque chose de fondamental : comment le langage et la pensée influencent le comportement humain.

En raison de cette base théorique, ACT est clair sur la raison pour laquelle les changements se produisent, à savoir les mécanismes de changement. Lorsque vous utilisez ACT, les coachs savent que cela fonctionne et pourquoi cela fonctionne. En séances, cela permet au coach de devenir plus précis, puisque les coachs d’ACT peuvent se concentrer exclusivement sur les principes actifs de changement de comportement.

Libératrice.

Dans ACT la pratique est profondément personnelle parce qu’il met les gens en contact avec les choses vraiment importantes. L’objectif est d’accroître la flexibilité psychologique, c’est à dire, la possibilité de choisir son comportement, même lorsqu’on éprouve des pensées et des émotions difficiles.

Pour certaines personnes, qui se dirigent, vers leurs valeurs, la douleur générée est immense. Mais en améliorant la flexibilité, ils peuvent se libérer, et poser quand même les actions nécessaires… et le monde s’ouvre devant eux.

Universalité.

ACT est une thérapie, mais c’est pas seulement une thérapie. Les ECR s’appliquent à presque tous les domaines auxquels vous pouvez penser; de l’arrêt du tabac, à la douleur chronique, à la performance en milieu de travail. En favorisant la flexibilité psychologique, ACT permet aux gens de choisir leur comportement vers leurs valeurs, élargir les choix des personnes dans la vie. Ceci est donc une compétence de vie fondamentale qui s’applique également à la santé et ainsi que dans les salles de réunion .

Pleine conscience.

Oui, ceci est une autre application de la pleine conscience à la mode, et les avantages pour ACT sont l’immédiateté et la vitalité d’être pleinement dans l’instant présent. En même temps, ACT est plus que la simple pleine conscience; il est la pleine conscience avec but. Il utilise la pleine conscience comme un appel à l’action, pour les gens à sortir de leur esprit et dans leur vie, plutôt que d’un état final désirable en soi. Ceci est la pleine conscience utilisée comme un sabre laser, pour aider à traiter le danger de la vie réelle.

Pratique et pragmatique.

ACT a de fortes racines du comportementalisme, ce qui signifie que les séances de coaching sont principalement sur le changement de comportement concret et pratique. ACT a une composante cognitive bien sûr, mais il n’y a pas état d’ esprit « droit » à atteindre, rien « bon » à penser. Le comportement n’est pas jugé comme « bon » ou « mauvais », mais pragmatiquement est évalué pour sa « faisabilité », à savoir si une action donnée fonctionne sur le long terme.

Cohérence.

En raison des racines théoriques de l’ACT, les coachs travaillent à un modèle unique, cohérent et testable du comportement humain. Cela permet aux coachs de se développer et de se doter d’un modèle de flexibilité psychologique, ce qui donne de la cohérence aux sessions. Cela contraste avec d’ autres approches qui ressemblent plus à un ensemble de techniques.

La PNL est un bon exemple, car il emprunte un certain nombre d’outils et de techniques et les relie à une théorie fondée sur la langue. Cependant, ce modèle n’a pas résisté à l’examen, et est donc pseudoscience hasardeuse.

Dernier point et non des moindres.

Dans la formation ACT vous apprend à ne pas croire ce que les livres de texte ACT vous disent, ou ce que Steve Hayes vous dit, ou même ce que votre esprit vous dit. Vous apprendrez à faire confiance à votre propre expérience sur ce qui fonctionne .

Voici donc mon expérience …

  • Avant ACT j’étais un assez bon coach. J’établissais de bonnes relations, j’étais sensible, courageux et comme ancien consultant, j’avais une grande expérience.
  • Mais après ACT, tout est devenu différent. Quand mon esprit me dit que tout va mal, que je suis incompétent, que je suis un psychologue merdique, un coach bon à rien, je peux répondre avec compassion pour moi-même au lieu de réagir. Et ce petit espace de paix me permet plus d’options pour répondre à mon client que j’avais avant. Peut-être que je vais partager mon expérience et l’acceptation du modèle, peut-être que je vais choisir de se recentrer sur l’alliance de travail, ou peut-être que je vais vous reconnecter à ce qui est important pour vous, et nouveau à être au service d’un autre être humain. En conséquence, je me sens comme si j’étais plus résolu en tant que coach,  Cela fait une plus grande différence, pour aider les personnes. Je fais du bon travail dans des systèmes souvent mauvais. Et ce n’est pas une mauvaise façon de passer mon temps sur la terre.

Mais, bien sûr, ne croyez pas ce que je vous dis non plus….

Des idées de livres à offrir pour bien commencer l’année avec ACT

Des idées de livres à offrir pour bien commencer l’année avec ACT

6a00d834209e6353ef0162fd468fb8970dVoici quelques livres à acquérir pour bien comprendre et commencer à pratiquer ACT pour soi-même. Il vous suffit de cliquer sur les titres pour les trouver sur Amazon. Bien sûr cet article n’a pas la prétention d’être complètement exhaustif. Vous connaissez d’autres livres ? Et si vous me les indiquez ? Je les rajouterai avec plaisir.

Pour commencer et découvrir les principes de ACT, ses origines, les idées de base, « Le piège du bonheur » de Russ Harris.

  • La version classique
  • La version illustrée

Pour passer à la vitesse au-dessus. À la fois pour le patient et le thérapeute.

  • Faire face à la souffrance : Choisir la vie plutôt que la lutte avec la Thérapie d’Acceptation et d’Engagement de Benjamin Schoendorff (Auteur), Marc Lizano (Illustrations), Christophe André (Préface), Steven C. Hayes (Préface), Jean-Louis Monestes (Postface), Matthieu Villatte (Postface)
  • Passez à l’ACT : Pratique de la thérapie d’acceptation et d’engagement
    de Russ Harris (Auteur), Steven C. Hayes (Préface), Claude Penet (Traduction), Laurence Milleville (Traduction)
  • La Thérapie d’Acceptation et d’Engagement : Guide clinique de Benjamin Schoendorff (Auteur), Jana Grand (Auteur), Marie-France Bolduc (Auteur), Steven C. Hayes (Préface), Robert J. Kohlenberg (Préface), Mavis Tsai (Préface)
  • La thérapie d’acceptation et d’engagement de Jean-Louis Monestès (Auteur), Matthieu Villatte (Auteur), Christine Jaillardon (Illustrations)

Pour les thérapeutes avancés qui se sentent quelquefois coincés ou qui veulent des idées d’utilisation, et des exemples.

  • ACT : applications thérapeutiques – Anxiété, phobies, TCA, image de soi, dépression, burn-out, TOC,: Anxiété, phobies, TCA, image de soi, dépression, burn-out, TOC, thérapies de couple… de Benjamin Schoendorff (Auteur), Jean-Michel Vincent (Auteur), Egide Altenloh (Auteur), Jean-Christophe Seznec (Sous la direction de)
  • Se libérer avec l’ACT de Russ Harris. Traduit par Claude et Chung Penet (Auteur)

Pour les créatifs et ceux qui veulent découvrir des techniques qui sortent des sentiers battus.

  • Pratiquer l’ACT par le clown – La thérapie d’acceptation et d’engagement de Jean-Christophe Seznec (Auteur), Elise Ouvrier-Buffet (Auteur)
Comment motiver qui ne l’est pas ? (10/10)

Comment motiver qui ne l’est pas ? (10/10)

rappelAujourd’hui c’est le dernier article de cette série. Déjà 10 jours, que j’ai commencé cette série ? Que le temps passe vite ! Avec-vous mis en place certaines des stratégies que je vous ai présentées ? Oui ? Et avez-vous continué dans cette voire où commencez-vous déjà à oublier vos buts initiaux ?

STRATÉGIE 10 : UTILISER DES RAPPELS

Il est tellement facile, pour notre patient d’oublier ses buts. Il est possible pour l’aider de lui faire écrire son but sur un papier, qu’il emportera avec lui. Le patient peut écrire des messages sur des post-its collés sur les murs, des rappels sur son ordinateur.

Peut-i utiliser son téléphone portable pour recevoir des SMS chaque jour ? Vous pouvez utiliser un programme comme Auto-SMS qui va envoyer chaque jour un rappel par SMS à votre patient. Ou alors vous pouvez passer par un site spécialisé comme MobytFR. C’est le site que j’utilise pour envoyer des rappels à mes patients pour les consultations.

Il est possible de faire des exercices répétitifs, par exemple des exercices de respiration de pleine conscience de 10 minutes, immédiatement après les petits-déjeuners, ou le diner. Cela va permettre d’éviter les occupations en forte concurrence.