Formation de coach professionnel et personnel au Maroc, des nouveautés.

Formation de coach professionnel et personnel au Maroc, des nouveautés.

Teamwork in the officeDepuis le temps qu’avec ma partenaire marocaine, Bouchra Berrada (ActivForAll), nous nous demandions comment adapter la nouvelle formule de la formation de coach… Et bien… Ça y est !

La nouvelle formule est née ! Et si vous saviez à quel prix…
Mais cela est une surprise…

Vous aviez l’habitude de voir des formations de coach à plus de 50000 dirhams (5000€)… Vous allez être surpris par cette nouvelle formule qui comprend encore plus de choses pour un prix vraiment exceptionnel !

Et c’est tellement exceptionnel que j’ai ouvert cette offre aussi pour la France

Voyez par vous même cette offre :

Méthode pédagogique

Nous vous accompagnons pendant 6 mois selon une méthode tirée du compagnonnage, c’est-à-dire une immersion complète dans la vie du coach. La formation est essentiellement PRATIQUE !

Autour de 4 séminaires en salle à Rabat et à Saint-Prix (95) :

  1. Les outils basiques du coaching
  2. Les émotions et l’Ennéagramme
  3. L’appreciative inquiry
  4. Praticien ACT

(Et tout un programme que vous découvrirez en visioconférences.)

Organisation matérielle et fonctionnelle

  • Séminaires
    • La partie théorique : Pierre Carnicelli anime les séminaires collectifs en duplex avec Rabat depuis Saint-Prix (France).
    • Les travaux pratiques : Bouchra Berrada et son équipe animent les exercices de travaux pratiques sur Rabat et Pierre Carnicelli et son équipe sur Saint-Prix..
    • N. B. Les debriefs sont animés par Pierre Carnicelli
  • Visioconférences : Le soir en semaine (21:00 à 22:00 heure France) animées par l’équipe en alternance en fonction des sujets.
    • N. B. Les visioconférences sont enregistrées

Puis vous êtes certifié par un jury de coachs professionnels indépendants issus de toutes les fédérations de coachs au bout de 6 mois de formation.

Objectif de la formation

Vous permettre d’acquérir

  • Les savoirs
  • Les savoir-faire
  • Les savoir-être
  • Le faire savoir

Du coach pour pratiquer le métier de coach en utilisant les méthodes tirées de la psychologie positive.

Programme détaillé

Voilà plusieurs années que nous avons intégré dans notre formation de coach l’appréciative inquiry et maintenant plusieurs générations de coachs formés à No Limit Coaching utilisent cette technique en entreprise, et dans le coaching en général. Nous avons intégré à cette formation la motivation 3.0, et ses applications autour des travaux de la psychologie positive :

  • Mihaly Csikszentmihalyi (Vivre : La psychologie du bonheur) et Martin Seligman (La fabrique du bonheur – Vivre les bienfaits de la psychologie positive au quotidien) nous ont montré la route.
  • Daniel Pink (La vérité sur ce qui nous motive) et Tal Ben-Shahar (L’apprentissage du bonheur) et (L’apprentissage de l’imperfection) nous ont ouvert la voie.

Et nous les coachs ? Qu’allons nous en faire ? Comment intégrer toutes ces découvertes de la psychologie positive dans notre pratique professionnelle ?

  • Formation praticien ACT (thérapie d’acceptation et d’engagement) intégrée
  • Formation initiation à Ennéagramme intégrée
  • Formation praticien Appreciative Inquiry intégrée

Et de manière optionnelle vous pouvez y intégrer (en supplément)

  • Formation praticien PNL pour les coachs (13-14-15 et 2021-22 juillet 2018)
  • Formation praticien hypnose pour les coachs (21-22-23 et 28-29-30 septembre 2018)

Pendant la formation de coach, nous traiterons ensemble des sujets suivants :

Les fondamentaux du coaching

  • Les enjeux du coaching
  • Les jeux psychologiques
  • Les types de coaching
  • La relation de coaching
  • Les formes d’entretiens de coaching
  • Les savoirs, savoir faire, savoir-être et faire savoir du coach

La psychologie positive

  • Formation à la pratique de ACT (praticien ACT intégré)
  • Accompagnement vers le bonheur
  • Accompagner par l’optimalisme.
  • La motivation : Comment l’entretenir ?
  • La motivation 3.0 et son application

L’écoute en coaching

  • Le silence : un allié et ses corollaires

Définir un objectif/challenge/projet

  • La résolution de problèmes
  • Les stratégies d’apprentissage et les niveaux d’intégration

Les niveaux logiques et leur utilisation

  • L’accompagnement des besoins
  • L’assertivité et savoir poser des limites

Coaching de l’estime et la confiance en soi

    • La concentration : Comment l’entretenir ? Les activités autotéliques.
    • Le coaching des croyances

Le coaching de transition de vie

  • L’accompagnement du changement
  • Le modèle de Hudson
  • Le coaching du deuil
  • Le pardon

Le coaching des émotions

  • L’intelligence émotionnelle et le coaching des émotions :
  • Transformer une émotion
  • L’impact de l’optimisme
  • Traitement des peurs
  • Initiation à l’ennéagramme (intégrée)
  • Le coaching des zones d’ombre
  • Le carré fondamental

La gestion des conflits

Gestion du stress

Les basiques de la relation psychologique :

  • Transfert/Contre-transfert
  • Projections
  • La supervision et les Groupes d’analyse de pratique

Formation praticien ACT (intégrée)

Programme de cette partie

Le coaching en entreprise

  • Efficacité professionnelle et personnelle
  • Gestion du temps et GTD
  • Le coaching d’entreprise: les contrats/Coaching de dirigeants
  • Le coaching d’entreprise « le manager coach »
  • L’animation des groupes de Codéveloppement (incluse)
  • Coaching d’équipe / Team building
  • Différents types de coaching d’équipe
  • Le Team building : les phases et la mise en oeuvre
  • L’appréciative Inquiry (Formation intégrée)
    • Basiques du Business coaching.
    • Accompagner le Pilote du changement en entreprise
    • L’implémentation stratégique
      • Principe
      • Dimensionnement
      • Choix du périmètre

Vente du coaching

  • Comment entretenir son réseau relationnel
  • Packaging
  • Plan de communication
  • Publicité
  • Réseaux sociaux
  • Animation à la vente
  • Appels téléphoniques

Certification

Le nombre d’heures est de 300 heures.

Procédure d’admission

  • Lors d’un entretien préalable, nous allons vérifier ensemble votre motivation, pour suivre cette formation.
  • Est-elle adaptée à ce que vous recherchez ?
  • N’allez-vous pas perdre votre temps ?
  • Avez-vous le niveau scolaire suffisant ?
  • Avez-vous l’âge à en adéquation avec vos prétentions ?
  • Pourrons-nous être à la hauteur de vos attentes ?

À la suite de cet entretien, votre dossier est validé pour la formation de coach. Mais avant cet entretien, et avant de perdre votre temps et d’aller plus loin lisez ceci : 

Cette formation de coach est ouverte exclusivement aux personnes
remplissant la condition suivante :
« Avoir fait un « travail sur soi » avec succès de type psychothérapeutique ou analytique ou un coaching personnel et de pouvoir justifier de celui-ci. »
(Une déclaration sur l’honneur est demandée)

Vous voulez connaître ma définition du coach ? Un coach c’est : quelqu’un qui a des coachés ! Sans coachés pas de coach, et se former au coaching est un leurre. Alors, avec cette formation ne vous formez pas seulement au coaching, devenez coach si vous le désirez vraiment !

Alors vous voulez en savoir plus ? Connaitre les tarifs au Maroc ? Contactez par email Bouchra Berrada à Rabat ou par téléphone au +212 616 47 11 12

N. B. Cette formule est aussi ouverte en France à un tarif vraiment tout doux (voir ci-dessous) . Vous voulez des renseignements complémentaires ?
Contactez-moi par email Pierre Carnicelli ou par téléphone au +33 675 25 34 42

Tarifs

Tarifs Maroc :

Contactez par email Bouchra Berrada à Rabat ou par téléphone au +212 616 47 11 12.

Tarif France :

NB : Les tarifs France indiqués sur cette page sont réservés pour les paiements en euros et la participation aux séminaires à Saint-Prix. Pour tous les autres cas, voir la page Formation de coach et tarif indiqués sur cette page ou voir Tarifs Maroc.

  • Formation de coach : 3000€
    (compris Ennéagramme, Praticien ACT, Appreciative Inquiry)
  • Formation de coach + Praticien PNL + Praticien hypnose : 3500€
  • Formation praticien PNL : 500€
  • Formation praticien hypnose : 500€
  • Formation Initiation à l’Ennéagramme : 200€
  • Formation praticien appreciative Inquiry : 300€
  • Formation praticien ACT : 300€
Formation PNL & Hypnose pour les métiers de l’accompagnement (2018)

Formation PNL & Hypnose pour les métiers de l’accompagnement (2018)

groupeJ’organise tous les ans des formations complémentaires pour les coachs et pour tous ceux qui sont dans les métiers de l’accompagnement. Ces stages sont réservés pour ces métiers. Suite à de nombreuses demandes de coachs me disant : « Tu n’en fais pas assez souvent. J’ai décidé de votre permettre une nouvelle rencontre d’apprentissage.

  • Vous pratiquez un métier lié à l’accompagnement des personnes et des organisations, ou vous voulez changer de métier pour vous reconvertir, ou développer votre activité ?
  • Vous voulez devenir ou vous êtes coach, formateur, consultant, assistante sociale, éducateur, infirmière ou médecin ?

Ces stages sont faits spécialement pour vous !

Ces stages permettent d’acquérir et de pratiquer

  • Les outils de bases de la PNL,,
  • Les outils de base de l’hypnose.

et cela, avec une équipe pédagogique aguerrie et efficace, et dans des conditions financières avantageuses. En effet, les deux stages sont dans un format compact et se suivent en 5 jours consécutifs chacun pour vous permettre un apprentissage rapide et efficace. :

Ces stages sont suivi de 1 mois de visioconférence de suivi pratique.

Alors quel différence avec les autres ?

Ici on n’accepte que les professionnels de l’accompagnement
pour permettre d’avoir des stagiaires avec un niveau « homogène »
Ce qui permet un apprentissage rapide et facile !

De plus si vous vous inscrivez

  • à la formation PNL (5 jours) : 500€ TTC
  • à la formation hypnose (5 jours) : 500€ TTC
  • aux deux : 900€ TTC au lieu de 1000€ TTC

Alors PNL ou hypnose ? ou les deux ? 

Allez je vous fais un autre cadeau, si vous vous inscrivez plus tard à la formation de coach, je vous ferai une remise de la valeur des stages payés.
Offre valable sur l’inscription  (PNL ou hypnose ou les deux) dans la limite des places disponible.

Formation de coach professionnel et personnel au Maroc, des nouveautés.

Comment diminuer sa charge mentale ?

man_atlante_fronte_1040572

Atlas portant le monde (Wikipédia)

La charge mentale est un sujet qui ouvre bien des débats polémiques sur la place qu’assigne respectivement la société aux hommes et aux femmes. Il y a encore aujourd’hui un net déficit en défaveur des femmes. En effet depuis 1984 avec les travaux de la sociologue française, Monique Haicaut, la notion de double journée apparait, avec ce constat que les femmes, accumulent les tâches entre travail et maison. Une étude est publiée sur le dernier numéro de Cerveaux et Psycho du mois de mars 2018, qui montre selon l’INSEE,  qu’en 2010 les femmes prennent encore 64% des tâches domestiques, et 71% des tâches parentales. Cette inégalité dans les foyers n’a que très peu diminué au cours des 25 dernières années. Et même si les hommes s’occupent « plus » de leurs enfants en temps, les femmes aussi, car la pression sociétale a augmenté en ce sens et donc l’écart ne change pas ! La faute à quoi ?

Je ne vais pas aborder ici, le rôle de la culture, de la religion ou des idées reçues, qui veulent que « chacun reste à sa place », comme si nous avions une place qui nous été destinée dès notre naissance; voire avant celle-ci. Non, je veux parler ici de ce qui augmente la pression et nous oblige à en faire toujours plus à la maison… Cette obsession de tout vouloir contrôler car le contrôle serait « la sécurité » !

C’est cette obsession qui augmente la charge mentale de chacun, homme et femme, avec une difficulté toujours croissante de lâcher prise. (Les vertus de l’imperfection). Pour pouvoir alléger cette charge mentale, un véritable travail sur ses propres valeurs est important en amont de ce que je vais présenter aujourd’hui, mais j’ai commencé à traiter ce sujet, il y a bien longtemps avec ACT. ( De la difficulté de faire émerger les valeurs de l’autre (1/3)  ), car dans la vie « L’important c’est de faire ce qui est important » sauf que si je ne sais pas ce qui est important « POUR MOI » alors c’est peine perdue que de vouloir aller plus loin.

Malgré tout une fois ce travail fait… Il existe une méthode qui permet de se libérer de sa charge mentale : « C’est de ne garder en tête que ce que je ne peux pas faire immédiatement ou noter sur un médium (carnet, smartphone, ou autre ). Le reste : je le fais tout de suite ou je m’empresse de l’oublier. » (C’est la méthode GTD de David Allen)

Methode_GTD

Adaptation de GTD

Exemple une tâche arrive :

  1. Puis-je la faire tout de suite ?
    1. Si oui fait-elle moins de 3 min ?
      1. Si oui… OK je la fais.
      2. Si non… Je la mets dans un support facile à retrouver (toujours le même) pour le faire quand je peux…
    2. Si non
      1. Est-elle importante pour moi ?
        1. Si oui. Puis-je la déléguer ?
          1. Si oui, je le fais
          2. Si non, je la mets dans un support facile à retrouver (toujours le même) pour le faire quand je peux…
        2. Si non. Je l’oublie.

La question qui reste c’est le support à choisir…

Est-ce que je suis un adepte de l’électronique ?

  1. Oui, alors je peux choisir un programme compatible GTD comme Remember The Milk (en Français rappel toi du lait ! » que j’ai moi-même choisi comme programme. (Android, IOS, Smartphone, tablette, PC et Mac…), mais il en existe d’autres.
  2. Non, alors je peux choisir GTD+R qui s’appuie sur un simple Bloc Rhodia N°11, et des enveloppes facile à faire, que j’ai complètement traduit et que je vous envoie sur simple demande par email avec le mode d’emploi ou un système de notes avec un carnet que j’ai toujours sur moi… (Mais ce n’est pas des plus facile)

Alors, comment commencer ? Pour se libérer de sa charge mentale ? D’abord réfléchir à sa vie… Faire une véritable pause et réfléchir…Puis agir massivement ! (Je ne sais pas quoi faire, mais je suis pressé !)

A bientôt…
 
 

Formation de coach professionnel et personnel au Maroc, des nouveautés.

Les vertus de l’imperfection

Tour de pisePeut-être, avez-vous lu, les livres de Tal Ben Shahar, dont « L’apprentissage de l’imperfection ». J’en parlais dans un article de 2014 à propos du sacre mitigé du PSG en championnat de France. Ce mois-ci, dans Cerveau et Psycho de mars 2018, il y a un sujet très intéressant qui reprend tous les aspects de la « charge mentale« , depuis le partage des tâches à la maison entre Monsieur et Madame, qui est  la charge mentale ménagère, à toutes les formes de la charge mentale qui est une saturation de nos mémoires. En effet, cet article traite, du flow psychologique (voir article), du lâcher-prise et même de GTD (Getting Things Done de David Allen) sans le nommer précisément…  et dont je reparlerai le sujet dans un prochain article.

J’aimerai dans cet article la notion dont nous parle si bien Tal ben Shahar, qu’est l’optimalisme… Pourquoi ? Parce que l’optimalisme a une vertu fondamentale :

« L’optimalisme permet d’accéder au lâcher-prise »

Nous allons voir ici comment. La personne optimaliste  :

  1. Se donne le droit à l’imperfection
  2. Elle observe le présent pour y voir ses avancées et éprouve de la fierté à cela.
  3. Elle analyse ses échecs pour réparer, et pour apprendre et en tirer profit. Elle ne confond pas erreur et faute.
  4. Elle accueille les remarques ou les laisse glisser, sans s’y attacher.
  5. Elle fait toujours de son mieux malgré les obstacles et les ennuis de la vie quotidienne.
  6. Elle peut changer de point de vue et de direction, facilement, selon le contexte et sans se remettre en cause pour cela.
  7. Elle savoure ses réussites et ses victoires avec humilité et bienveillance.
  8. Elle profite des opportunités et des apprentissages chaque fois que le contexte lui propose de le faire.

Grâce à tous ces points précédents … ELLE SAIT LÂCHER PRISE !
Maintenant un peu de comparaison avec la personne qui ne sait pas le faire :

  1. Elle veut que tout soit parfait, et fini selon le plan établi.
  2. Elle s’autocritique avec excès.
  3. Elle dénigre ses échecs et même souvent minimise ses succès, voir les dénigre aussi.
  4. Elle est toujours sur la défensive face aux remarques. Elle cherche toujours à se justifier.
  5. Elle ne supporte pas les obstacles et les aléas du quotidien.
  6. Elle s’obstine et s’enfonce dans les détails qu’elle est la seule à prendre en compte. Elle chasse le moindre défaut en permanence, et recommence sans cesse les vérifications et se mets en retard sur ses tâches à faire.
  7. Elle utilise ses échecs pour se confirmer sa nullité.
  8. Elle se sent condamnée à la victoire ou à l’échec, pas d’entre-deux possibles. Pour elle c’est bien ou mal, vrai ou faux.

ELLE NE SAIT PAS LÂCHER PRISE !

Alors vous avec reconnu la deuxième catégorie de personne ? Ce sont … Ce sont les … PERFECTIONNISTES.

Le perfectionniste a beaucoup plus de chance de souffrir de charge mentale excessive. Et c’est celui qu’on retrouve malheureusement dans la majorité des cas de burnout…

Comment changer cela ? Et si vous essayez ACT ? La Thérapie d’Acceptation et d’Engagement vous offre un moyen très efficace de développer ce lâcher-prise.

Bien sûr vous pouvez commencer par la méditation de pleine conscience… Et surtout, ne tombez pas dans le piège du perfectionniste qui veut absolument être parfait dans l’imperfection… 😉

 
 
 

Formation de coach professionnel et personnel au Maroc, des nouveautés.

La vie à la plage : se débattre dans le courant (ACT)

courant-baine-surf-prevention-652x489Aujourd’hui je vais continuer à vous présenter  quelques métaphores que j’utilise. Celle que j’ai choisie aujourd’hui ne s’adapte pas vraiment au temps qu’il fait aujourd’hui. Ce dimanche matin, je ne vais pas aller marcher dans le Vexin, car le temps est gris, et  qu’il pleut sur le Val d’Oise. Aujourd’hui je me laisse câliner par la douce chaleur diffusée par la chaudière à condensation qui ronronne dans la cave. Donc la métaphore d’aujourd’hui est « La vie à la plage : se débattre dans le courant » librement traduite d’une métaphore de Ken Davis *

Parfois, la vie est comme « nager à la plage ». Nous nous lançons tête baissée dans la vie en espérant avoir un moment amusant, relaxant et rafraîchissant.

Les gens nous recommandent :

  • « N’oubliez pas la crème solaire. »
  • « Nagez entre les drapeaux. »
  • « Restez hors de l’eau pendant trente minutes après avoir mangé. »
  • « Attention aux requins. »

Alors nous sautons dans l’eau, nous éclaboussons et nous voulons passer un bon moment.

Et là, selon votre personnalité et votre expérience, vous pourriez être insouciant, ou vous pourriez être anxieusement à l’affût des requins ou surveiller continuellement les drapeaux pour vous assurer que vous êtes au bon endroit. Ou peut-être que vous êtes le genre de personne qui aime faire fi des règles, alors vous nagez n’importe où.

courant-de-baineSoudain, votre plaisir est interrompu par une sensation désagréable. Vous êtes assommé. Vous ne pouvez plus toucher le fond sableux et vous remarquez que vous vous dirigez vers la mer. Vous paniquez et vous vous fixez immédiatement l’objectif de retourner à terre et de prendre des mesures pour atteindre cet objectif. Vous le faites sans réfléchir. C’est instinctif. Vous commencez à nager furieusement contre le courant de la baïne. Parfois vous semblez faire un peu de progrès, mais ensuite vous commencez à vous lasser et remarquez que vous perdez la bataille. Il vous vient les idées, « nage plus fort », ‘Mets-toi sur le dos et donne un coup de pied avec tes jambes ».  Mais vous n’obtenez rien  et vous êtes épuisé.

Vous avez oublié pourquoi vous êtes venu à la plage en premier lieu. Vous commencez à vous dire: « Si seulement j’étais resté entre les drapeaux » ou « Il aurait fallu que je m’entraine plus avant de prendre des risques à la plage ».  Mais rien de tout cela ne vous apporte de solution concrète. Comment vous en êtes arrivé là ne vous apporte aucune aide. Vous nagez encore furieusement et n’allez nulle part.

Peut-être que finalement vous vous décidez à demander de l’aide, et me voici. Je suis un sauveteur qui vient à la rescousse. Donc, vous remarquez que je suis avec un surf pour vous sauver, et je vous suggère de saisir la planche. Afin de pouvoir attraper la planche, vous devez arrêter de vous débattre. Même si chaque fibre de votre corps crie en signe de protestation, vous devez arrêter de vous débattre et essayer quelque chose de différent par exemple attraper le surf.

Maintenant, sachez que je suis un sauveteur contrariant. Mon travail n’est pas de vous sauver, mais de vous apprendre à vous sauver.

En réalité vous pouvez être aspiré dans un courant de baïne à tout moment sur la plage de la vie. Cette baïne peut être la dépression, le chagrin, l’anxiété ou l’envie de manger, de jouer, de dépenser ou de consommer de la drogue. Je veux que vous appreniez comment éviter les ennuis quand vous êtes coincé dans une baïne de la vie. Je vous invite donc à nager lentement à travers la baïne dans le sens du courant pour en sortir. Et je vous propose de nager à vos côtés.

Comme vous le faites actuellement, vous sentirez la fatigue, et la force de la baïne. Vous serez transporté à la mer plus loin que vous ne le souhaiteriez, et votre esprit imaginera toutes sortes de scénarios effrayants à vos yeux. C’est ce que font les esprits. Le mien le fait aussi. Je ne vous demande pas d’être effrayé, anxieux ou déprimé. Je vous demande de parcourir la baïne, tout en éprouvant ces pensées et sensations.

Finalement, vous arriverez à un endroit où l’eau est plus calme et vous serez en mesure  de continuer à profiter de votre journée à la plage après y être retourné sain et sauf.  Ce que je vous invite à faire est d’arrêter de lutter n’importe comment et de permettre aux sensations désagréables et aux pensées effrayantes d’être envoyé loin en mer d’être présentes.

Je vous invite à vous reconnecter avec ce qui compte vraiment : « s’amuser à la plage pour toutes les raisons qui vous plaisent ». Je vous invite à prendre des mesures efficaces, et cela dépend de la situation. Si vous êtes en sécurité, cela signifie profiter du soleil et du surf pour vos propres raisons. Si vous êtes coincé par un problème de votre vie, cela signifie arrêter le combat et prendre de petits coups dans la direction de l’endroit où vous voulez être, quelles que soient les expériences qui se présentent.

Vous souvenez-vous de tous les bons conseils que les gens vous ont donnés sur la façon d’être en sécurité lorsqu’ils vont à la plage? Remarquez que certains de ces conseils sont bons, comme «Ne sors pas de ton niveau si tu ne peux pas nager». Certains sont plutôt justes, mais parfois faux, comme «Il est sûr de nager entre les drapeaux». Mythe urbain, comme « La graisse à taire appliquée sur votre peau vous protège des coups de soleil. »

Je parie que vous n’avez demandé aucun de ces conseils. C’est juste arrivé par hasard. Les gens avec de bonnes et peut-être de mauvaises intentions ont rempli votre tête avec un mélange de bons, de mauvais et de conseils neutres. Alors, comment pouvez-vous dire si un conseil donné qui vous vient à l’esprit lorsque vous planifiez aller à la plage mérite d’être suivi ?

Notez qu’il y a beaucoup de monde sur la plage par une journée chaude. Vous pouvez imaginer qu’ils ne sont pas tous là pour la même raison. Quelles sont les raisons d’aller à la plage? Certaines personnes vont s’amuser avec des amis. Certains vont se détendre et lire. Certains vont bronzer. Certains vont se rafraîchir dans l’eau.

Par exemple, vous pouvez aller à la plage (exemple : mes loisirs) pour vous rafraîchir (se calmer). Que faire si la route de la plage est fermée ? Il y a d’autres façons de « se calmer ». Par exemple, vous pouvez vous asseoir dans une pièce climatisée, prendre une douche froide ou boire un café glacé.

Notez que dans ce scénario, vous pouvez prendre des précautions pour améliorer votre sécurité. Vous pouvez apprendre des compétences comme comment suivre un cours de survie, ou vous pouvez simplement vous entraîner pour être un meilleur nageur. Vous pouvez vous mettre un écran solaire pour éviter d’avoir un coup de soleil. Vous pouvez rester à l’écart des vagues les jours difficiles. Vous pouvez éviter les plages où il y a des méduses piquantes. Vous pouvez nager entre les drapeaux. Ceux-ci peuvent servir à améliorer votre plaisir d’être à la plage.

Mais qu’est-ce qui vous arrive si vous devenez obsédé par la sécurité ? Et si au lieu de flotter ou d’attraper des vagues, vous gardez vos yeux collés sur les drapeaux ? Ou bien, que se passe-t-il si, dès que vos orteils touchent l’eau, vous vous sentez obligé de retourner chercher dans votre sac de la crème solaire ? Que faire si vous abandonnez d’à aller à la plage parce que c’est trop dangereux ?

Notez également que malgré tous vos efforts, vous pouvez toujours être coincé dans un accident de baïne. Les vents, le courant et la marée peuvent changer, et une zone qui a été sûre devient une baïne. Ou peut-être qu’une énorme vague inattendue vient vous assommer et vous faire tomber. Peu importe la faute ou la façon dont cela s’est passé. Une fois que vous êtes dans une baïne, vous avez un choix important à faire : continuer à lutter et finalement succomber à l’épuisement et se noyer, ou arrêter de se battre et commencer à prendre des mesures efficaces en nageant vers vos valeurs.

Alors cette histoire vous éclaire sur ce que sont les valeurs ? Que voulez-vous ? Que je vous aide à sortir de votre baïne et peut-être recommencer un jour où personne ne sera là ? Ou apprendre à négocier avec le courant et les accidents de la vie en gardant votre attention focalisée sur ce qui donne réellement du sens à votre vie et aller vers l’autonomie ?

Vous voulez découvrir ACT et la pleine conscience ? Et si vous veniez à nos rencontres de découverte du mercredi à Saint-Leu-La-Forêt ?


* Métaphore librement traduite d’après la métaphore  de Ken David, 2013 tiré du livre Stoddard, Jill A.. The Big Book of ACT Metaphors: A Practitioner’s Guide to Experiential Exercises and Metaphors in Acceptance and Commitment Therapy.

Et si vous essayiez le groupe pour voir comment avancer dans votre vie?

Et si vous essayiez le groupe pour voir comment avancer dans votre vie?

cof

cof

Depuis que je me suis installé en cabinet, et que je ne vole plus au dessus de la Méditerranée pour aller au Maroc. J’ai plus de temps pour organiser des activités sur Saint-Leu-La-Forêt. Comme vous le savez maintenant depuis septembre mon cabinet n’est plus chez moi, mais bien à « l’Escale du bien-vivre ».

De ce fait nous avons une grande salle pour les groupes de travail du soir. Le lundi c’est le soir de ACT (Thérapie d’acceptation et d’engagement) qui est une thérapie brève basée sur un le triptyque suivant :

  1. Être présent (pleine conscience)
  2. S’ouvrir (accepter ce qui est et défusionner avec ses pensées)
  3. Faire ce qui importe vraiment nous (poser des actions engagées vers ses valeurs)

Comme vous pouvez le constater, on ne reste pas dans l’intellect, et on passe à l’action. C’est réellement ce qui m’a attiré vers cette thérapie, moi qui suis coach depuis  18 ans.
Je me suis dit voilà ce qui va me permettre de ne pas couper avec ce qui me passionne : « Le voyage de la victime vers l’autonomie ».

Philosophie_du_coaching.png

Explication du schéma :

La victime est dans le triangle infernal , dit triangle de Karpman (Victime – Sauveteur -Persécuteur). Elle recherche un sauveteur (vous), mais le thérapeute lui propose une autre voie. Et si il ne le faisait pas il se retrouverait lui aussi dans le triangle. (Voir le film « Oui, Mais » avec Gérard Jugnot… Extrait à la fin de l’article). Le chemin passe d’abord par la prise de conscience (où suis-je ?), puis on augmente le nombre de choix (Au :oins 3) car plus on a d’options et plus on a confiance. Ensuite si on est protégé (rôle du thérapeute) on se donne des permissions (de faire), puis progressivement on augmente sa puissance « à faire » pour reprendre le pouvoir sur sa vie et aller vers l’autonomie.

C’est ce que je propose à mes clients. Un aller simple vers l’autonomie !

Il y a beaucoup de freins pour vous empêcher de faire ce chemin. Et un des freins est l’argent !  Et bien d’autres :

  • Oui, mais le psychologue, c’est cher !
  • Oui, mais je n’ai pas d’argent pour ça !
  • Oui, mais ce n’est pas le moment !
  • Oui, mais je n’ai pas le temps…

Oui, Mais… Est le jeu psychologique le plus joué en France… 😉
Extrait du Film Oui Mais

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=1u5JcWYxyJc&w=560&h=315]

Alors je vous propose :

Le groupe de travail ACT !

Je propose une offre, de thérapie en groupe, basée sur ACT, autour de 6 séances de thérapie de 2H00.

Programme :

Cela commence par une séance de cadrage pour vérifier ensemble la cohérence de l’offre ACT avec vos besoins et choix d’une méthode par votre consentement éclairé. Si cela est positif, on continue avec cette méthode sinon, on passe à l’offre sur mesure, adaptée à vos besoins, ou pas.

Puis c’est parti (ou pas) autour de 6 séances collectives le lundi soir de 19:00 à 21:00 à l’Escale du Bien-Vivre à St Leu La Forêt (16 rue Michelet 95320 SAINT-LEU-LA-FORET) ou en visioconférence si vous êtes trop loins.

Pourquoi le choix du groupe est pertinent ?

C’est un espace protégé où nous explorons notre histoire personnelle. Tout peut-être dit dans un groupe, mais dans le respect d’un cadre bienveillant !

Le travail en groupe élargit nos horizons, ouvre des pistes de travail. ACT en groupe est un travail individualisé effectué en situation de groupe.

L’attention du coach (thérapeute) et du groupe est prêtée à une personne qui demande à partager une problématique actuelle ou un vécu personnel lié à son histoire. Les autres membres du groupe interviennent et interagissent s’ils sont sollicités, interpelés ou touchés par la personne qui travaille.

Un groupe ACT peut comprendre une dizaine de participants (de six à dix).

Soulignons, dès lors, l’importance de la confidentialité; tout peut être évoqué dans le groupe, en sécurité. Rien ne doit être raconté, à l’extérieur, de ce qui est dit dans les séances de groupe.

Le groupe est à la fois soutenant et confrontant. Il met en valeur les relations humaines avec les qualités, les faiblesses, le talent, le vécu et la personnalité de chacun. Ce travail favorise l’émergence de parties inconscientes de la personne et, avec l’aide du groupe, chacun peut explorer son histoire personnelle par un travail de reconnaissance mutuelle.

Les participants échangent et réagissent sur les thèmes qui leur sont proposés. Il n’est pas obligatoire de s’exprimer durant les séances sauf indication spécifique de l’accompagnant.

Qu’apporte la participation à ces groupes ?

Ces groupes s’adressent à toute personne désireuse d’engager un travail personnel pour vivre une vie pleine de sens.

Cette démarche peut être un complément ou l’écho d’une psychanalyse ou d’une psychothérapie individuelle, mais chacun(e) peut prendre part à un groupe sans pour autant entamer une psychanalyse ou une psychothérapie individuelle.

ACT en groupe élargit les horizons et ouvre des pistes, qui auraient eu du mal à émerger sans le groupe.

Comment ?

  • En groupe (max. 10 personnes)
  • En salle : le lundi soir de 19:00 à 21:00 (A Saint-Leu-La-Forêt)
  • En visioconférences (France et Étranger) pour vous éviter les déplacements, avec le système Zoom qui permet une visioconférence très stable, et qui fonctionne avec tous les systèmes (PC, Mac, tablettes ou smartphone).
    Je vous assiste à l’installation de Zoom

Le tarif est « tout doux »  :

  • La séance de cadrage de 30 minutes environ (40 €)
  • La séance de travail de groupe 20€/personne

Soit l’ensemble cadrage + 6 séances = 160 € … Alors c’est cher une thérapie ? Non bien sûr… Oui, mais…
Ah oui j’oubliais de vous dire… Le prochain groupe commence en janvier 2018… alors pour le cadrage c’est … Maintenant ! NON, mais ! 😉