Soutien psychologique aux étudiants (la suite)

Depuis le 5 février 2021, j’ai lancé l’opération « Gratuité pour les étudiants en difficulté » à mon cabinet et en visioconférence.
Voici la copie de mon annonce sur Facebook, LinkedIn et autres Twitter :


Vous êtes étudiant dans le Val d’Oise (ou ailleurs).
La situation devient difficile à vivre émotionnellement, et vous sentez que vous avez besoin d’un coup de pouce d’un professionnel.
Les séances de thérapies/coaching (en fonction de vos besoins) sont GRATUITES pour vous.
Si vous êtes dans le Val d’Oise et que vous pouvez venir sur Saint-Prix c’est simple prenez RDV sur Doctolib en choisissant le motif (Séance de psychothérapie gratuite pour les étudiants)
Si vous êtes trop loin de Saint-Prix…
Contactez-moi par MP ou par Tél pour fixer un RDV par Zoom…
(Je rappelle que cette possibilité est ouverte uniquement aux étudiants)
#ACT #COVID #psychotherapie #Coaching


Depuis je me suis inscrit sur le site du gouvernement pour l’opération Santé Psy Étudiants, un nouvel accompagnement psychologique, et je suis dans la liste des psychologue agréés où nous sommes 762.
Depuis cette date du 5 février (nous sommes aujourd’hui le 20 mars 2021 – date du premier jour du 3ème confinement en Région Parisienne) et j’ai rencontré 2 étudiants seulement… et pas par la version gouvernementale qui est une honte pour la profession, seulement 30€ par séance d’une heure (ou 45 minutes). On se moque de nous… Comment voulez-vous que nous gagnons notre vie à ce tarif ? Et en plus depuis que je suis inscrit, je doit recevoir un contrat d’une université… Et Anne, ma soeur Anne ne voit rien venir ! Je ne vous dis pas quand nous pourrons toucher les fameux chèques psy…
La logistique ne suit pas monseigneur… Alors je ne vais pas attendre que ça marche leur truc… En attendant des étudiants sont en souffrance. Alors, moi je continue de faire ces séances gratuites pour les étudiants qui en ont besoin… Mais manifestement, ils ne le savent pas… Car seulement 2 séances en 45 jours ce n’est pas beaucoup. J’avais prévu d’en faire 5-6 par semaine… Il y a loin de la coupe aux lèvres.
Et donc, je relance ma bouteille à la mer… J’ai réservé pour eux la possibilité de prendre RDV par téléphone (au cabinet)  le matin.
 
(Article mis à jour le 21 avril 2021 – retrait des prises de RDV sur Doctolib car c’est trop compliqué pour moi à gérer.)

Plus de confiance en soi pour une vie pleine de sens

Pour la deuxième fois, je suis heureux de vous proposer ce stage sur la confiance en soi basée sur la pleine conscience, et ACT.
La première fois le stage devait avoir lieu au château de Faye dans le Vexin et la COVID nous a obligés à nous réorganiser. Je tiens à remercier les premiers stagiaires de ce stage qui m’int fait confiance et sans qui cette deuxième version n’aurait jamais eu lieu.
Le stage aura lieu les mercredis de janvier de 20:00 à 22:30 sur place (si c’est possible) ou de chez vous !
Pour vous présenter cette nouvelle version, je vous ai fait un  petit film. (Moins de 3min) Bon visionnage 🙂


Au programme de ce stage :

  • Méditations guidées
  • Exercices en grand groupe
  • Exercices en sous-groupes

Et cela pendant 10 heures ;: 4 X 2:30 le mercredi soir… Sur place ou en visio.
Et le prix ? 100€ par personne sur place ou par connexion Zoom (couple ou famille acceptés)
Alors ?

 
 

La motivation ? Encore ? Tu ne vas pas recommencer ?

La motivation ? Encore ? Tu ne vas pas recommencer ?

Et si on parlait de la motivation ? Depuis le livre de Daniel PINK en 2011 qui s’intitule, « La vérité sur ce qui nous motive ». A-t-on vraiment progressé dans les entreprises ? Si je reprends les propos de Julia de Funès : « Le bonheur au travail est une hypocrisie managériale », alors que se passe-t-il ?

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=mH6r-7UzxGM&w=560&h=315]

Dans l’entreprise, peut-on prendre en charge le bonheur des salariés ? Je suis du même avis que Julia de Funès, là-dessus, finalement, il n’est pas possible de prendre en charge le bonheur de quelqu’un d’autre que de soi ! Le bonheur est vraiment une affaire personnelle. Ce qui me rend heureux est différent de ce qui rend les autres heureux et c’est normal, puisque je ne suis pas les autres. Alors imaginez dans une entreprise de 3000 personnes, il y a près de 3000 définitions du bonheur individuel.

Bien sûr il y a des points communs dans la perception de chacun au bonheur. Déjà, pour commencer, il est nécessaire de savoir se mettre au présent de temps en temps, qui est une compétence individuelle. Qui peut s’apprendre, si on veut, mais encore fait-il le vouloir ? Ensuite, vivre en posant des actions qui nous rapprochent de ce qui est important pour nous au quotidien, ce que l’on appelle les valeurs personnelles ou directions de vie choisies (DVC) , en ACT, et cela dans chacun de nos domaines de vie, car les DVC sont contextuelles. Houla, ça se complique notablement, non ?

Alors ? Verdict ? Je crois réellement qu’elle a raison, les tenants de la psychologie positive ont beau mettre en place un contexte favorable au bonheur, c’est vraiment « Le bonheur si je peux » et non le bonheur, si je veux ! Arrêtons de culpabiliser les gens en leur leur disant « Tu as tout pour être heureux, alors ? Que fais-tu ? »

Vous vous rendez-compte ? Cela rejoint le discours des tenants de la loi d’attraction : « Il suffit de penser à la réussite, pour réussir »… J’ai longuement écrit là dessus, et j’ai affirmé mon désaccord, avec cette fameuse, fumeuse, loi, qui n’en est pas une !

Julia de Funès, dans ces discours, affirme plutôt qu’il faut cultiver d’une part, le sens, d’autre part l’autonomie et l’écoute, et la compréhension des salariés… Mais cela… Je l’ai déjà lu, et écrit…  En 2016 j’écrivais une série de 10 articles sur « Comment motiver qui ne l’est pas ? » où je recherchais comment faire naitre la motivation.

Mais si je reprends ce que j’enseignais, à mes élèves coachs, il y a plus simple comme approche en entreprise, il suffit de reprendre le cycle de la motivation 3,0 de Daniel Pink. (voir schéma ci-dessous)

Cycle de la motivation 3.0 V1.1
Nous y retrouvons dans ce cycle, le triptyque  :

Finalité – Autonomie – Maitrise

Et l’on y retrouve, la charpente du raisonnement de Julia de Funès quand elle défend, l’idée que l’entreprise perd ses ressources vives, parce que l’entreprise ne permet pas le développement de celles-ci.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=f5lNn7J8jmU&w=560&h=315]

Et si les happyness officers de tout poil étaient remplacés par des architectes de l’organisation d’entreprise qui tenaient compte des ces principes simples ?

  • Si au lieu de mettre en place des baby-foot, et des constructions autour des Kaplas ou des Légos, on recherchait comment rendre l’autonomie aux salariés ?
  • Si au lieu de créer des process complètement fermés on travaillait sur la finalité de ceux-ci au plus proche des valeurs des salariés.
  • Si au lieu de faire des PowerPoints abscons, on recherchait comment capitaliser sur les erreurs de chacun ?

Pas facile ça, hein ? Au lieu de confondre bonheur et bien-être , et tomber dans ce piège du bonheur, les dirigeants d’entreprise pourraient se pencher sur les clés de la motivation. En commençant par eux-mêmes !

Finalement, la motivation est toujours au coeur du réacteur… Tu vois qu’il faut y revenir de temps en temps…

L’arnaque de la psycho quantique

Dans le magazine Cerveaux et psycho N°115 du mois de novembre 2019, un article de Yves-Alexandre Thalmann, a retenu particulièrement mon attention. Il y parle d’une arnaque qui monte, « La psycho quantique ». J’avais déjà abordé dans au moins deux articles les problèmes posés par la loi d’attraction, et les dégâts produits par un film comme « Le secret », alors que certains continuent de prospérer en profitant de la crédulité de ceux qui y croient . (Voir les articles Pleine conscience V/S Loi d’attraction ou Miser sur ses forces plutôt que sur la loi d’attraction.)

Dans cet article, l’e rédacteur dénonce l’arnaque tout ce qui s’appelle « psycho quantique » ou « code quantum », loi d’attraction et loi d’alignement ayant fait moins d’attrait, mais n’étant pas moins dangereuses…

J’aime bien quand un physicien nous explique pourquoi, le théorie quantique est tellement complexe que même des personnes qui s’y penchent pendant de nombreuses années sont encore déroutées par celle-ci. Et même Einstein n’y a pas souscrit, en disant « Dieu ne joue pas aux dés » alors que l’expérimentation a démontré son bien fondé, au niveau atomique toutefois… Et c’est là que le démonstrateur montre l’arnaque, elle est basée sur une hypothèse initiale qui n’est absolument pas démontrée : « Nous sommes tous liés puisque les électrons le sont »… Et de là, puisque les électrons peuvent être imbriqués, les esprits aussi. Et hop ! Voilà la pensée créatrice, et la transmission de pensées… Les arnaqueurs vont plus loin, et dans les films « The Rabbit Hole » (Le trou du lapin), et s’appuient sur la dualité « Onde – Corpuscule », c’est-à-dire le comportement d’une particule de lumière, qui peut se comporter comme une onde selon la manière dont on observe (Expérience fentes de Young) et de là… Ils en déduisent que la conscience forge le réel ! CQFD !

La mécanique quantique, étudie l’infiniment petit, le fonctionnement des particules… Et elle met en évidence un véritable hasard qui règne dans les tréfonds de la matière. Passer de cela à l’influence de la conscience sur l’ordonnancement du monde et associer cela au libre arbitre est un pas que franchissent allègrement les arnaqueurs  de la psycho-quantique…

C’est tentant, hein cette manière de faire … De penser que ce que je pense entraine, ce que je fais, ce qui entraine la réalité dans laquelle je vis… Savez-vous que ce n’est pas comme cela que ça marche ? N’avez-vous jamais pensé que vous aimeriez que la route soit dégagée, et vous avez pris votre voiture et… Vous vous êtes retrouvés dans les embouteillages… LOL. Et aussi, comment se fait-il que tous ces gens (les arnaqueurs du quantique) n’aient pas encore gagné au loto ? Ils vous diront, parce qu’eux n’y arrivent pas vraiment encore, mais ceux qui ont gagné, l’ont fait !

Bien sûr, et la marmotte, met le papier alu… (référence à une fameuse pub Milka)

Alors si vous entendez qu’un coach pratique la psychothérapie quantique,
prenez vos jambes à votre cou !

C’est une arnaque complète qui repose sur le fait que l’on peut faire dire tout et n’importe quoi à la mécanique quantique, discipline extrêmement ardue dont le gourou en question ne connait probablement pas les bases, bien qu’il les explique avec aplomb sur FB et Youtube, sans avoir testé, ni de loin, ni de près, celle-ci sur le mode expérimental et utilisant des phrases comme « Nous les scientifiques » ou « mes collègues ont affirmé » alors que ces fameux collègues, ne sont que son imagination… J’aime bien aussi les expressions comme « Dans la communauté scientifique, nous pensons que… »

Si cela ne faisait pas tant de dégâts, je pourrais presque en rire ! Et un rappel vers la pub Milka…

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=_Qg3Rk-B09o&w=560&h=315]

 

Il y a une chance que ça marche…

Il y a une chance que ça ne marche pas… J’ai peur de passer à l’action ! Que faire ? Je ne suis pas sûr de moi. Le problème c’est que je manque de confiance en moi ! Oui c’est çà !

Vous connaissez mon point de vue sur ce sujet ? Nous inversons la chaîne de causalité quand nous tenons ces propos. En effet ce n’est pas parce que je n’ai pas confiance en moi que je ne fais pas les choses, mais l’inverse ! C’est parce que je ne fais pas les choses que je n’ai pas confiance en moi. 😉 (Voir l’article sur « Passer à l’action et confiance en soi » ).

Aujourd’hui je vais juste parler de la première phrase de cet article « Il y a des chances que ça ne marche pas ! ». Cette phrase cache une réalité réellement positive. En effet s’il y a une chance c’est qu’il y a une chance que ça marche ! Sinon je dirai, il est sûr que ça ne va pas marcher. Alors ?  Si on essayait ?

Imaginez la situation suivante : « Un jeune homme de 20 ans est au chômage. » Facile à imaginer, non ? Vous n’y arrivez pas ? Alors, allez visiter la mission locale la plus proche de chez vous, et vous n’aurez même pas à imaginer, ce sera une réalité concrète. LOL.

J’en ris, mais je trouve cela très triste ! À 20 ans, dans la force de l’âge, être au chômage est une insulte à notre intelligence. Pourtant, cela s’explique facilement… Mais ce n’est pas le sujet de cet article…. Je pars de cette situation, car je rencontre dans mon cabinet les conséquences de ce fait. Des jeunes de 20 ans qui viennent me voir parce que… Ils n’ont pas confiance en eux… Bouuhhhh…. On recommence ? NON ! Vous l’allez voir, dans la suite.

Quand je commence mon questionnement par « Que faites-vous pour travailler ? » Souvent la réponse est je réponds à des annonces par email et je n’ai pas de réponse.

Et quand je demande, « avez-vous essayé d’utiliser votre réseau relationnel?  » La réponse est toujours… « Non, parce que j’ai peur que cela ne marche pas… » Et moi de répondre … Si il y a une chance que ça ne marche pas, il y a donc une chance que ça marche… Effectivement ! Vous ne pensez pas ?

Souvent alors, ils me disent, « oui ça peut marcher, mais si ça ne marchait pas ? »

Alors je vous propose d’y réfléchir 2 secondes…

Cas 1 :

  1. Vous êtes au chômage
  2. Vous avez peur de l’échec
  3. Vous essayez par tous les moyens possibles
    • Avec votre réseau relationnel,
    • Les petites annonces
    • Pôle emploi
  4. Ça marche ? Sautez au point 6 sinon passez au point 5
  5. Vous êtes au chômage – Retour au point 2
  6. Vous n’êtes plus au chômage
  7. Votre confiance en vous augmente
  8. Votre estime de vous augmente

Cas 2 :

  1. Vous êtes au chômage
  2. Vous avez peur de l’échec
  3. Vous n’essayez rien parce que vous avez peur de l’échec
  4. Votre confiance en vous chute
  5. Votre estime de vous chute
  6. retour au point 1

Vous en concluez quoi ? 

Pour comprendre vraiment ces deux cas, il faut bien comprendre que le point 2  « Vous avez peur de l’échec » est toujours là ! Nous avons tous peur de l’échec… Sauf les inconscients… La différence c’est le point 3… « J’essaye ou non »…

Si ça ne marche pas, je peux recommencer ! Et cette boucle peut-être, recommencée autant que nécessaire… Et si ça marchait ?

Oui c’est difficile ! Oui ça fait mal… Est-ce une raison par abandonner avant d’avoir commencé ? Et si vous n’avez pas assez d’énergie ? Écoutez grand corps malade… Puis allez voir un praticien ACT… Vous connaissez ACT ? (thérapie d’acceptation et d’engagement)… Il faut accepter de souffrir… Ça peut chemar !

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=fDbKhnpIrw0&w=560&h=315]
 
 

Formation de coach – 2ème session multisite.

Je suis très heureux de revenir vers vous avec cette formation de coach multisite. Après la première session qui va bientôt s’achever avec une certification prévue pour l’été, le 21 juin, une nouvelle formation est programmée. Et pour moi c’est vraiment une grande nouvelle car ce sera la dernière que je vais animer !

Je suis en train de passer le flambeau de la formation No Limit Coaching, en France, avec Florence Guillot, une ancienne élève, actrice, coach et professeur de théâtre, qui va reprendre ces formations en double animation avec moi, sur cette dernière formation puis seule en piste avec son équipe.

Au Maroc, la relève est prête ! En effet, Bouchra Berrada à Rabat, fondatrice de Activ For All, va continuer à animer ces formations de coach. qui a créé une très belle équipe à Tanger avec Nabil et Sanae Chaoui, et à Mohamedia avec Najat Gady.

Un petit rappel sur cette formation :

  • C’est un programme, plus complet que jamais pour le coaching de vie et le coaching en entreprise.
  • En formation individuelle et accompagnement sur le terrain.
  • Formation praticien ACT (thérapie d’acceptation et d’engagement) intégrée
  • Formation initiation à Ennéagramme intégrée
  • Formation praticien Appreciative Inquiry intégrée

C’est une formation sur 4 sites en simultanés :

  • Saint-Prix (Val d’Oise)
  • Rabat
  • Tanger
  • Mohamedia

Date de début prévue : 28 juin 2019 …
Vous voulez connaitre le programme: Suivez ce lien.
Vous voulez connaitre le prix ? le calendrier ? Prenez contact avec Bouchra, Nabil, Najat ou moi… En remplissant le formulaire suivant  :

Demande de renseignements