Comment mieux utiliser nos forces dans notre vie ?

Comment mieux utiliser nos forces dans notre vie ?

chaineC’est bien beau tout ça Pierre, tu es vraiment très optimiste avec tes précédents articles (Miser sur ses forces et Comment découvrir nos forces) sur les forces mais comment utiliser ses forces quand on les connait ? Hein ?

Bon c’est pas si simple finalement. Dans le premier article je vous disais que je ne suis pas un fan de la fameuse loi d’attraction, et de son utilisation, car « nécessaire » ne veut pas dire « suffisant ». En effet « ceux qui réussissent dans leurs objectifs y croient » ne veut pas dire que si vous y croyez vous réussirez mais seulement si vous n’y croyez pas vous ne réussirez pas ! Il ne suffit d’y croire pour réussir. Et bien, c’est pareil il ne suffit d’y croire, ni d’utiliser ses forces. Bien entendu ceux qui réussissent utilisent « bien » leurs forces. Alors comment bien les utiliser ?

Tout d’abord : Poser un regard neuf sur ses objectifs (voir mon article sur  les objectifs autoconcordants). Personnellement j’ai tendance à commencer par faire ma propre carte de responsabilité dans la vie en me basant sur quelques domaines de ma vie (par exemple Le domaine personnel, couple, famille, vie sociale et professionnelle) On peut rajouter des domaines spécifiques comme la santé, l’argent, etc…

6a00d834209e6353ef013484cc058d970cEnsuite pour chaque domaine je vérifie par un diagramme  de type d’Eisenhower un peu modifié. (Voir comment faire ce qui est important ?) puis une fois que j’ai bien déterminé mon organisation, je vérifie au regard de MES forces comment je les utilise, et surtout si cela est réellement mis en oeuvre dans mes tâches quotidiennes.

En suite je vais ré-orienter mon travail, et mes activités, davantage vers mes forces en tirant profit de ma marge de manoeuvre personnelle, et si je peux déléguer les tâches ne faisant pas appel à mes forces, d’autant plus si ce sont de réelles faiblesse pour moi, pour me consacrer à celle qui sont des réussites ! Bien-sûr cela nécessite d’avoir cette marge de manoeuvre, mais que faites-vous pour l’avoir ? 😉

Puis je vais vérifier si l’utilisation de mes forces à outrance ne génère pas une faiblesse nouvelle !

Il y a un piège en effet à l’utilisation des ses forces à outrance : « C’est de générer un véritable scénario d’échec, qui devient une stratégie de sabotage. Comment s’en apercevoir ? C’est assez simple finalement, si les étapes précédentes ont été suivies complètement et que je m’aperçois que cela n’a rien changé dans mon passé c’est que je suis dans une stratégie de sabotage. (Voir les travaux de Biswas-Diener, Kashdan et Minhas (2011), de Brim (2007) et Biswas-Diener (2010)). En effet une personne qui recourt à outrance de ses points forts peut basculer dans la contre-productivité. Car le contexte est important ! Une force qui est efficace dans un contexte est contre productive dans un autre contexte. C’est de cette manière que l’on assiste à la chute de leaders.

Cela rejoint ce que je disais à propos du simplisme de la loi d’attraction ! Ce n’est pas aussi simple qu’il parait au premier abord.

Pour réussir, il est nécessaire d’y croire, d’utiliser ses forces et de corriger certaines faiblesses ensuite … mais nécessaire ne veut pas dire suffisant,car le contexte compte aussi. Alors comment faire ? Je vous propose d’envisager le travail sur les contre-forces dans un prochain article.

A bientôt 😉

Comment découvrir vos forces ?

Comment découvrir vos forces ?

6a00d834209e6353ef0133f5d203a6970bHier j’abordais le sujet sur les forces dans un billet : « Miser sur ses forces plutôt que sur la loi d’attraction » où je vous promettais une suite que voilà. Je vais commencer par un rappel sur mon article (Nos résolutions pour 2014) où j’expliquais une méthode pour trouver nos forces.

1ère méthode : Passer un test. Il y a plusieurs écoles :

  • Les 34 talents de Gallup avec le StrengthsFinder (cf Découvrez vos points forts de Marcus Buckingham attention ne pas acheter le livre d’occasion) – Environ 18€ – Le test peut se passer avec un code à prendre dans le livre.
  • Les 6 vertus et 24 forces de caractère de l’être humain de la psychologie positive (Voir Le livre de Martin Seligman). Martin Seligman et Christopher Peterson ont posé un cadre de référence de ces forces, proposant en 2004 une classification de 24 forces de caractères ou qualités personnelles d’une personne autour des 6 vertus internationalement reconnues.
    Le test est sur le site du projet VIA (http://www.viame.org) – Gratuit – en 14 langues (Français)
  • Les 60 forces du test Realise2 qui est un test émergent orienté professionnel uniquement. 18€ environ – En anglais seulement

2ème méthode : Introspection (observation de soi)

La méthode est d’observer vos propres réaction face à une situation. Les indicateurs que vous utilisez une de vos forces personnelles sont
Avant la situation :

  • Avidité à débuter
  • Réaction spontanée de prise en charge

Pendant la situation :

  • Vous gagnez de l’énergie
  • Vous avez le sentiment d’être à votre place
  • Cela vous semble facile
  • Vous être très concentré
  • Vous apprenez rapidement

Après la situation

  • Souvent c’est le succès
  • Vous avez le sentiment de satisfaction

Un exemple : Pierre (moi LOL)

Lorsque je vais commencer une nouvelle formation de coach. J’ai hâte d’y être. Quand j’y suis, je ne sens pas le temps passer. J’arrive à animer des sessions où j’oublie même les pauses (heureusement que les stagiaires me le rappellent). Je suis joyeux et je me sens en forme. Après la formation je suis heureux de l’avoir fait et souvent je m’aperçois que les stagiaires sont contents d’avoir suivi cette formation et que cela leur sert à quelque chose !

Pour ceux qui me connaissent j’utilise plusieurs de mes forces : L’humour, la gentillesse, la découverte des autres, la générosité, la capacité d’aimer et d’être aimer… Pas mal hein ?
Voici mes forces (pour rappel) trouvée par le test VIA ME

  1. Humour et enjouement
  2. Capacité d’aimer et être aimé
  3. Curiosité et intérêt accordé au monde
  4. Gentillesse et générosité
  5. Spiritualité, religiosité, but dans la vie, et foi.

Les questions à se poser en introspection  :
Authenticité :

  • Est-ce que c’est quelque chose que j’ai toujours su faire ?
  • Est-ce une activté qui me ressemble ?

Performance :

  • Les gens me disent que je suis doué pour ça
  • Mes parents me le reconnaissaient
  • Est-ce que j’apprends rapidement ?

Vitalité

  • Est-ce que j’ai hâte de faire ça ?
  • Est-ce que cela me met en énergie ?

Pur les autres questions vous pouvez aussi travailler avec un coach ! Dont c’est le métier de « poser des questions » ce qui nous amène à la rétroaction des proches

3ème méthode : Rétroaction des proches

  • 1ère étape : solliciter ces rétroactions au sujet de ses forces. Il est recommandé de s’adresser au moins à 15 personnes. Par email par exemple.
  • 2ème étape : Analyser les réponses. Recherchez  les thèmes communs.
  • 3ème étapes : Faire une synthèse.

Vous voulez vous faire aider dans ce chemin de la découverte de vos forces ? C’est vraiment une des forces des coachs qui s’appuient sur les méthodes issus de la psychologie positive. Nous aborderons dans un prochain article comment en faire un maximum avec ces résultats…. Pour aller vers une expérience optimale.

Miser sur ses forces plutôt que sur la loi d’attraction

Miser sur ses forces plutôt que sur la loi d’attraction

ForceDepuis que j’ai commencé à pratiquer le coaching, j’ai pris à mon compte l’idée que c’est plus efficace de miser sur ses forces que de corriger ses faiblesses.

Tout d’abord qu’est-ce qu’une force ? La mouvance issue de la naissante « psychologie positive » du courant de Seligman et Csikszentmihalyi, s’est sont focalisée sur ce qui forme les vertus, et les caractéristiques positives de l’être humain. Pour certains ses forces sont « pré-existantes » en ce qui concerne les talents par exemple, pour les autres cela permet d’atteindre un niveau de performance quasi parfaite dans les domaines concernés.

Il en ressort trois composantes d’une force :

  • c’est naturel (authenticité), performant (on peut observer des réussites dans la facilité,
  • apprentissage rapide, et fonctionnement en mode optimal) et
  • l’énergie (vitalité, enthousiasme)

Il y a une confusion entre forces et talents, les deuxième seraient présent uniquement dans une petite quantité de gens alors que les forces seraient présentes chez tout le monde. Et cela selon les définitions de chacun pour le talent. En attendant que le talent soit mieux défini, je me tourne plus vers la notion de force. ce qui représente pour ceux qui me connaissent un véritable changement de paradigme. 😉 Mon idée est que la notion de « force » peut aider tout le monde alors pourquoi s’en priver en attendant que la notion de « talent » soit éclaircies par les « spécialistes » 😉

Avant d’aller plus loin je vais tordre le cou à deux mythes :

Mythe numéro 1 : Faire des efforts mène à la réussite

Selon ce mythe « il est possible d’atteindre n’importe quel rêve ou ambition, si vous y croyez et que vous mettez en place les efforts nécessaires« . C’est une histoire qui est véhiculée dans les livres, les films de réussite, et certains parents ou professeurs, et qui fait partie de notre culture.Alors que les personnes qui réussissent sont celles qui se sont réellement appuyés sur leurs forces personnelles, et distinctives, nous prouve les études menées par la psychologie positive. Cela tord le coup à la fameuse « loi de l’attraction » que j’ai pris l’habitude de fustiger dans mes posts.

Qui n’a pas été un jour obligé de recadrer sa propre croyance sur ce cette fameuse loi, qui est véhiculée dans les groupes sur le Marketing Multi Niveaux – MLM (par exemple). Attention au piège de l’illusion de la facilité qui est présentée dans ces groupes.

Mythe numéro 2 : Corriger ses faiblesses mène à la réussite.

71% des Français pensent que corriger ses faiblesses lui permettra de réussir. Or les recherches actuelles sur la psychologie positive montre que cela est une perte d’énergie. Dommage non ? C’est en connaissant nos forces et en s’appuyant dessus que nous avons le plus de chance de réussir. Malgré tout investir sur ses forces ne veut pas dire ne plus s’occuper des éléments critiques de notre vie, bien entendu.

Alors comment reconnaitre ses forces ? J’y reviendrai dans un prochain articles en attendant je vous renvoie déjà passer le test de VIA en Français

(La suite … bientôt)

[Don] Je suis un enfoiré de blogueur et vous ? #Enfoires2014

[Don] Je suis un enfoiré de blogueur et vous ? #Enfoires2014

Enfoires-blogueurs-250x250Je vais commencer par remercier ici, mon amie virtuelle Fadhila Brahimi. Et je dis virtuelle car je ne l’ai jamais rencontrée ! 😉 Depuis le temps qu’on se fréquente par le Net et les réseaux sociaux,  et par amis communes, comme Isabel, et surtout par le coeur et nos engagements respectifs dans la vraie vie. C’est étonnant comme le temps passe toujours trop vite (voir mon article sur Tempstalitarisme). Je suis sûr qu’un jour nous nous rencontrerons, car il n’y a que les montagnes, etc… LOL

Je disais donc que j’ai vu passer une information de Fadhila me disant « Je suis une enfoirée de blogueuse » et je me suis dis, cela lui ressemble bien 🙂 Et dans la foulée je me suis rappelé qu’en son temps lorsque Coluche lançait ses Restos du coeur, j’étais là ! J’ai mis les mains dans le cambouis, moi aussi. J’ai déchargé des camions. je pouvais le faire à l’époque. Et je me suis dis moi aussi ça me ressemble bien ! Alors pourquoi pas moi ? Aujourd’hui je ne peux plus décharger des camions (handicap quand tu nous tiens 😉 LOL, mais je peux faire cela : « Devenir un enfoiré de blogueur. en allant sur le site et en suivant le mode d’emploi. »

Et voilà, c’est fait « Je suis un enfoiré de blogueur ! » Et vous ?

C’est la 29eme campagne pour les Restos du Coeur.

Alors, je m’associe aussi, cette fois, à l’appel des enfoirés de blogueurs,  je rappelle que les dons peuvent démarrer à 30 € et sont déductibles de vos impôts. Un geste de solidarité pour offrir un repas équilibré à ceux qui en ont besoin.  La grande Collecte Nationale des Restos du Coeur aura lieu les vendredi et samedi 7 et 8 mars 2014 dans la plupart des grandes et moyennes surfaces.

Il est encore temps de relayer et d’agir !

Pourquoi j’aime la Saint-Valentin.

Pourquoi j’aime la Saint-Valentin.

6a00d834209e6353ef016305e7f923970dBeaucoup de personnes passent une grande partie de leur vie à chercher « l’âme soeur » ou un truc comme ça. Elles cherchent la bonne personne pour créer un couple. Quelquefois par hasard elle en rencontre une et … À la première épreuve importante, le couple part à vau-l’eau (cela veut dire que le couple commence à couler…).

J’ai payé pour le savoir ! 😉

Regardez un film d’amour. Souvent dans ce film, vous verrez l’épreuve de la recherche, jusqu’au moment où le couple se forme. C’est la recherche de l’autre qui semble importante. Et le film termine lorsque le couple se forme alors que la vie du couple commence à ce moment-là !

Dans ma vie, j’ai rencontré un certain nombre de femmes de MA vie et chacune l’a été réellement pendant le temps où nous vivions ensemble… Cela a commencé comme tous les garçons par ma mère bien sûr ! LOL

Aujourd’hui j’en suis à mon troisième mariage. Je suis veuf d’un premier mariage avec Élise, j’ai vécu le divorce avec Christine et j’ai appris à vivre non pas pour rechercher LA femme de ma vie, mais pour rechercher comment vivre la vie que je mérite avec Brigitte, pour construire MA vie. Et cela change tout ! Aujourd’hui nous construisons ensemble NOTRE vie. Elle construit la sienne et moi la mienne et nous deux construisons NOTRE vie.

Or le couple est un « égrégore » c’est-à-dire une entité qui n’existe que par le groupe. Et comme chacun d’entre-nous, le couple n’existe que par les souvenirs qu’il se cré. Moi, j’ai l’illusion de la permanence de mon être, par les souvenirs que j’ai de ma vie. Et le couple que j’ai créé avec Brigitte a cette même illusion de permanence. Car il n’est pas éternel. Ce n’est qu’une illusion que cette permanence. Et si nous n’y prenons pas garde le couple mourra sans les souvenirs qui sous-tendent son existence.

Or comment se construire des souvenirs durables ? J’en ai parlé dans un précédent article. : Comment vous comportez-vous dans la relation amoureuse ? Je vous expliquais comment en 5 heures par semaine on peut changer sa vie de couple, vous vous souvenez ? (Sinon relisez le !)

Et alors, la Saint-Valentin dans tout ça ? Et bien, c’est un moment privilégié pour resserrer les liens avec son épouse. C’est aussi une fête commerciale et là j’aime moins. Par contre c’est un de ces moment où vous ne pouvez pas oublier que vous avez fait un choix que vous « DEVEZ » entretenir la vie d’une entité qui ne demande qu’à se développer et à vivre. Alors dire que je ne veux rien faire parce que je suis contre les fêtes organisées et bla bla et bla bla… Quelle foutaise ! Si vous ne voulez pas entretenir votre couple cela vous regarde mais, n’essayez pas d’en dégoter les autres ! NA !

Ne nous voilons pas la face une phrase comme « Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants » c’est une phrase qui ne veut plus rien dire aujourd’hui. Sachez que j’ai choisi de vivre avec mon épouse alors que nous ne pourrons jamais avoir d ‘enfants ensemble. Croyez-vous réellement qu’on se marie uniquement pour avoir des enfants ? Après 50 ans ? LOL