Nul n’est à l’abri du handicap. Merci Jean-Paul!

Nul n’est à l’abri du handicap. Merci Jean-Paul!

Oui…. Merci !!!

J’ai écouté hier France-Inter et … J’ai eu la joie de t’entendre. D’entendre ta voix, ta voix qui témoigne de la difficulté d’élocution suite à ton AVC. Merci jean-Paul, l’émotion est montée et avec elle les larmes me sont venues aux yeux. pas des larmes de peine ! Pas des larmes de tristesse, non !

Des larmes de gratitude, car tu es vivant !

belmondo-dvd

Tu es vivant et humain. Avec tes faiblesses et tes espoirs. Tu es humain, avec tes plaisirs simples et si complexes à réaliser pour certains.

« Se promener avec son chien dans la forêt » fut ma première victoire sur moi. ma première victoire sur ce P…. de cancer de m… (Clin d’oeil pour ceux qui me connaisse). Et j’ai revécu, cette lutte contre les premiers mètres… Puis chaque pas si difficiles puis… Un jour le chemin de Saint-Jacques de Compostelle et un nouveau départ dans la vie.

Merci Jean-Paul de ta présence sur les ondes, toi « le magnifique »… Toi l’as des as… Toi qui m’a fait rêver par ta participation dans les films où ta joie et ta bonne humeur a tant rayonnée dans ma vie.

Merci Jean-Paul de ta présence qui témoigne que la vie est plus forte que le handicap… merci de témoigner de ta joie et ton envie de vivre.

J’entends quelque fois des personnes dire : « Je ne peux envisager de me voir handicapé, je préfèrerai mourir… » et je réponds… « Arrête de projeter sur l’avenir ton présent. Tu ne sais pas comment tu réagira le jour où tu y seras…. Si tu y es un jour, ce que je ne te souhaite pas, bien sûr. »

Nous pouvons tous y passer… Le handicap ? Nous sommes tous concernés ! Qui n’a pas dans sa famille une personne âgée qui ne peut plus marcher ? Ou qui perd ses moyens ? Ou un jeune accidenté de la vie ? Ou une personne avec une vertèbre coincée… Et j’en passe !

Le handicap ne se cache plus et c’est formidable !

(suite…)

L’excellence cet ennemi des couples, des familles et/ou du travail

L’excellence cet ennemi des couples, des familles et/ou du travail

questionL’excellence est un piège ! Je commence fort cette fois, hein ? En effet, je suis un coach qui met en garde contre quoi ? Contre l’excellence ?

Certains d’entre-vous se disent peut-être : « mais il est fou ce type, il se tire une balle dans le pied ! »

Effectivement, pour certains, le coaching se résume à « Permettre à un performeur de performer » Ou « Permettre à quelque’un d’atteindre son objetif »

Mais voilà, où se site le problème et l’apparente bizarrerie de mon article, car pour moi la personne est plus importante que son objectif, et je dois prendre en compte l‘écologie de son système. Et cela change tout !

Avant d’aller plus loin  je vais vous citer un petit exemple (du vécu par quelqu’un de proche).

Une de mes amies, qui travaille dans une grande entreprise, nationale, envisage de changer de poste pour faire évoluer sa carrière vers « le haut ». Ell est chef de service et aspire à un poste de direction.

Elle a les compétences techniques, un passé de manager reconnu par ses pairs, et par les autres salariés, un charisme suufisant, un leadership bien développé et donc une autorité « naturelle » qui se dégage d’elle et est reconnu par son environnement. Elle a le profil idéal pour changer de poste donc, et pour faciliter les choses elle est « mobile » et vis en région Parisienne… Un rêve quoi…

Elle pstule donc sur des emplois vacants sur Paris, et … Elle est retenue bien entendu pour l’entretien, le fameux entretien qui fera la différence.

Elle est convoquuée à 18:30 en plein Paris… Alors qu’elle vit dans une balieue proche… 18:30, c’est une heure tardive pour « commencer un RDV, non ? »… Pendant l’entretien, elle s’apercoit que le Directeur en place est « passionné » par son boulot… Et aux interruptions diverses près, cela se passe plutôt bien et l’entretien termine à 20:30 par le « on se téléphone et on se fait une bouffe » habituel dans ce genre de cas… (Je plaisante, bien sûr)…

Il est 20 :30 et… Le service est encore rempli de cadres qui vaquent à leurs occupations « comme si de rien n’était »…. Retour chez elle vers 22:00 car les trains sont moins nombreux à cette heure… Et la voilà chez elle.

Bilan de la manip : « ELLE NE VEUT PAS Y ALLER !!!! » car cela signifie pour elle : « Plus de vie de couple, plus de vie de famille, plus de vie sociale… »

Le travail érigé en seule activité viable pour elle !

Je lui indiuque que son choix est lié à une généralisation d’une situation unique et sans aucune preuve de ce qu’elle avance… (Ja fais mon boulot quoi …) Effectivement, elle va aller vérifier …  Et revient déconfite : « C’EST NORMAL POUR EUX ! » …

Sans entrer dans le détail due son enquête, sachez qu’elle a vérifié. OUF ! Elle s’en sort bien…. Là, je vous propose un arrêt sur image.

C’est une situation que j’ai vécu en tant que coach : un contrat et une petite réussite, puis une autre puis… une autre et puis une grande réussite… Des départs à l’étranger, de plus en plus fréquents et ….

STOOOOOPPPPPPP !!!!!!!!

J’ai eu chaud ! C’est un système de type addictif… Au début du plaisir et même le Flow (Voir WIKIPEDIA). Mais derrière c’est la souffrance à terme, le couple qui déraille… les enfants que l’on ne voit plus…. Et même le divorce. (J’ai vécu cela dans une vie antérieure)

Alors ? Comment s’en protéger ? Le coaching harmonique, l’équilibre des domaines de vie ? C’est génial cela. OUi ! Et ça marche, et cela commence par définir « Qu’est-ce que je veux vivre vraiment ? »

Cela veut dire ne pas s’arreter au premier objectif que nous popose le client… Par exemple : Je veux gagner du fric … La réponse est là : « Pour en faire quoi ? » La course à l’échalotte, la course à la performance pour aller plus loin… Plus loin que quoi ?

Certains vont me dire, quand on a du frix c’est facile de parler comme cela… je répondrai : NON ! Ce n’est pas fcaile c’est INDISPENSABLE. Et avec ou sans fric, c’est INDISPENSABLE car une fois que l’on s’est lancé dans une voie, le piège se referme sur nous sans mêm que l’on s’en apercoive…

Hier, j’étais avec un ami qui a eu le même cancer que moi… Et qui est encore à ce jour sous traitement. Il est à la retraite (65 ans) et il a une fille qui a 20 ans, qui ne travaille pas, car elle est au chomage. Il lui paye son loyer… Et pour cela doit travailler car sa retraite ne suffit pas… Et …

Il a perdu 30 KG en 6 mois… Son taux de marqueurs s’affole et je le vois partir, vers la fin, et je suis triste et il est piégé dans son raisonnement. « Mon père est mort au travail ! Je dois exceller ! La vie est travail… C’est tout ce qu’il me reste! »

Alors qui en veut ? Exceller dans sa vie, est-ce être le premier à aller dans le trou, qui nous attend, tous un jour ?

(Enfin tous sauf moi car je sais que je suis immortel… Et pour l’instant … Tout va bien! LOL)

Vous voulez faire le point ?

Le coach, cette vedette… Un modèle ?

Le coach, cette vedette… Un modèle ?

pcarniAujourd’hui je viens de terminer le troisième séminaire de formation de base des coachs de Casablanca de la promotion 5. Comme d’habitude après ce séminaire, je me suis invité à réfléchir sur la suite à donner à ma carrière, à ma vie à cheval sur les deux continents de ma vie, que sont l’Afrique où je suis né et l’Europe où je vis aujourd’hui.

C’est un moment privilégié que ce moment où je fais le point. C’est un moment magique où je peux évaluer où j’en suis par rapport à mes objectifs. Un moment aussi où je me permet le rêve… Qui est la troisième phase de l’Appreciative Inquiry, la phase « Dream »… En Français « Devenir »…

Le coach peut (et souvent va avoir) plusieurs postures… Il est tour à tour coach

  • Dans l’intimité de la relation à l’autre en coaching individuel,
  • Organisateur de la motivation, coach utopique, harmonique, et même répétiteur quelque fois dans le coaching d’équipe
  • Animateur dans le Team-Building
  • Transmetteur d’outils en formation où il donne ses propres outils…
  • et même animateur vedette dans le coaching collectif

 Le spectacle ? Et oui… Il a des coachs vedettes ! Bien-sûr, et cela ne me choque pas car grâce à eux le coaching pout être mieux connu. Ils (et elles) entrent dans une catégorie que je ne veux surtout pas aborder, la catégorie des athlètes du coaching:

  • Coureur pour une émission de télévision,
  • puis une émission de radio,
  • puis une conférence sur un sujet,
  • puis une soirée sur un autre sujet…

et ainsi va la vie, sous le feux des photographes, des journalistes (même quelques fois ils ont eux-mêmes journalistes…. 🙂 )

Certains de mes élèves ont choisi cette vie et je les soutiens dans cette voie car c’est leur voie… Et que cela les porte.

Certains me demandent le coach doit montrer l’exemple, non ? Et bien je réponds non ! Ce n’est pas là que se situe le coaching, l’exemple n’est la nécessaire et même c’est plus plutôt contraire à l’esprit….

Quelques exemples :

  • Je suis moi-même, un personne reconnue « Travailleur handicapé » … Est-ce que cela veut dire que je ne vais coacher que des handicapés ? Non bien sûr !
  • Mes enfants sont grands, est-ce que cela m’empêche de coacher des parents sans enfants ?
  • Je suis un homme … Ne puis-je coacher que des hommes ?

Et j’en passe… Bien sûr le paraître n’est pas l’être… L’avoir n’est pas le faire, ni l’être !

J’aime rencontrer l’humain, sans la barrière des médias et du paraitre, le partage avec mes clients que je rencontre réellement…

Bien sûr j’anime des conférences à l’occasion, bien sûr je participe à des salons où de grandes manifestations et … je me suis aperçu que ce n’est pas cela qui m’apporte mon « salaire »…

Ce week-end, avec mes 20 stagiaires… j’ai reçu mon salaire… Ce week-end lors des rencontres avec les masters que j’accompagne, individuellement, j’ai reçu mon salaire … Je suis réellement un importateur de doute et un exportateur d’énergie … je suis réellement connecté à cet enthousiasme quand je suis coach… quand je suis moi, quand je me rapproche de mon être….

J’ai l’impression d’être un allumeur de réverbères… derrière moi la lumière… devant ? J’ai confiance !

Le moment où… je peux me retirer et partir … C’est le moment où je rencontre réellement l’amour… La chanson de Florent Pagny « savoir aimer » vous connaissez ? Voilà ma vie… Et j’en suis heureux… Et les coachs vedettes ? Et bien eux aussi ils ont besoin de se poser et de pouvoir partager avec un coach qui n’est pas … un concurrent ! LOL

Et vous ? Quel coach êtes-vous ?

Une formation REVOLUTIONNAIRE : Devenez RONRON thérapeute

Une formation REVOLUTIONNAIRE : Devenez RONRON thérapeute

AyaToujours à l’affut des formations dans les métiers d’accompagnement, je me suis décidé aujourd’hui à lancer enfin LA formation qui va changer votre vie !

Connaissez-vous la RONRON thérapie ? C’est pourtant maintenant clairement établi que le le ronronnement des chats est bon pour la santé et le moral (voir article du monde).

Alors ? Devenez chat ! Découvrez le programme de cette formation hors du commun en ce début avril.

Au programme de cette formation :

  1. Les basiques du RONRON
    1. Apprendre à se coucher « papates en rond »
    2. Apprendre à se lécher les babines
    3. Apprendre à pétrir la couverture
  2. La formation avancée « Ronronnement statique » 
    1. La chasse aux poissons (appelée aussi pêche)
    2. Ne rien faire au soleil (appelé aussi sieste)
    3. Relaxation et n’est pas farniente
  3. Niveau expert « Ronronnement dynamique »
    1. Bien faire la différence entre ronronnement et ronflement
    2. Apprendre les rudiments de la sieste longue durée (prévoir plusieurs mois de pratique)
    3. Relaxation active
  • Durée de la formation : 12 mois repartis 1 jour par mois
  • Tarif 200 € HT/mois (seulement pour ceux qui sont inscrit le jour du lancement) pour tous les autres 250 €/mois.

A l’issu de cette formation certifiante vous recevrez le diplôme de « RonRon Thérapeute ».
Cette formation peut-être prise en charge par les organismes collecteurs car No Limit Coaching est centre de formation reconnu et agréé.

Pour tout renseignement : pierre@carnicelli.fr

Bien à vous

NB : Vous avez eu raison de vous inquiéter de ma santé mentale … LOL… C’était bien un poisson d’avril !!!!!! …