Pourquoi un livre d’or ?

Dans un mois j’aurai 61 ans, et je prépare un dernier tournant dans ma longue carrière professionnelle. Hier c’était le 1er mai et comme d’habitude pour le jour de la fête du Travail, j’ai … travaillé ! Normal me direz-vous, car j’ai choisi une voie professionnelle où l »on travaille souvent quand les autres se reposent ! Non je n’ai pas choisi de travailler dans un restaurant, mais c’est un peu comme ça que ça se passe dans le monde de la formation autour du développement personnel. Les formations ont souvent lieu, le week-end ou pendant les vacances scolaires ou annuelles, pour certains stages en « résidentiel ». En plus et tant qu’à faire pour ne pas se faciliter la vie, j’ai choisi en 2009 de travailler régulièrement au Maroc.

Pendant quelque temps, cela reste « jouable » puis vient un jour où… cela ne m’intéresse plus de continuer comme cela… Pourquoi ? Parce que j’aime changer d’activité ? Parce que je suis fatigué des voyages ? Une peu des deux, mais surtout parce que la vie m’a rappelé en ce début d’année à la mort de mon frère que je veux passer du temps, et prendre soin de ceux que j’aime !

Parce que je veux vivre mes valeurs au quotidien et que « prendre soin de mon épouse, mes enfants, et petits enfants » reste une de mes priorités. Dans prendre soin, j’entends : « être présent », « être à l’écoute », et pourquoi pas aider quand je peux. je ne dis pas « Envahir… Régenter… Enfermer… Non je dis, simplement rester pour eux comme un phare dans la nuit… Un truc qui t’éclaire, mais qui ne te dis pas la route à prendre !

Et pour cela, j’ai besoin d’être stable… Comme un phare dans la nuit… J’ai eu un hors-bord, rapide … Puis plutôt, un paquebot qu’une maison… Un truc qui navigue où il fait bon avoir un lieu qui avance et qui est plutôt sûr (pas comme le Titanic, quoi…)… maintenant je veux être aux commandes d’un phare… Tu y vois encore la mer… L’horizon reste très ouvert… Et tu ne te déplaces plus…

Donc j’ai décidé d’arrêter l’activité d’organisation et d’animation de formations pour les particuliers. Fini les formations de coachs, de PNL, d’hypnose, d’Ennéagramme, d’Appreciative Inquiry, et même d’ACT… Bien sûr il reste quelques formations spécifiques pour les entreprises du coin… Mais « En semaine ! » pendant les heures de travail normales ! 😉

Plus de séminaires le week-end, plus de voyages au Maroc pour une semaine ou plus… Fini ! J’en ai formé des coachs professionnels, et j’en suis un peu fier… Je les vois quelques fois à la télévision marocaine ou française. Je les entends à la radio… Et je vais terminer la session actuelle à Saint-Prix, Rabat et Tanger… par une apothéose à Marrakech. Je pense encore faire la prochaine session, en multisite avec cette fois Rabat, Tanger et Mohamedia… Puis ce sera fini pour moi, mais pas pour mes partenaires, qui vont certainement continuer, et je l’espère pour eux, et pour les futurs coachs.

Pour cette fin d’année, il reste au programme :

  • Une formation d’hypnose à rabat en octobre
  • Une formation ACT à Marrakech en octobre
  • Un dernier cycle de formation de coach (juin ou octobre)

Puis je rends mon tablier ! Je continuerai bien sûr à mon cabinet… Avec mes clients en ACT et MBCT… mais cela restera mon unique activité avant la retraite, si je la prends un jour… LOL

Alors je me suis dit, j’aimerais bien avoir quelques témoignages souvenirs, de mon passage dans cette vie professionnelle. Un peu comme le dit dans son poème Antonio Machado, pour voir la trace laissée dans l’océan par mon bateau…

En marchant, on fait le chemin
et lorsqu’on se retourne
on voit le sentier que jamais
on n’empruntera à nouveau.

Alors vous m’avez côtoyé dans cette vie professionnelle ? Vous voulez me laisser un message ? J’ai mis en place un livre d’or

(Ce livre d’or sera retiré du NET à la fin de l’année)

NB : J’ai reçu de très beaux messages sur mon mur LinkedIn et sur mon mur Facebook, malheureusement je ne peux pas les transférer sur mon livre d’or.
Quel dommage !
J’aimerai tant pouvoir garder ce souvenir…
Vous avez fait un message sur mon mur ? Pourriez-vous avoir la gentillesse de le reproduire sur ce livre d’or ?

Merci vous êtes des amours !

 
 

Départ à la retraite : l’importance du pot de départ.

Départ à la retraite : l’importance du pot de départ.

Bopire un coupDernièrement je discutais avec un directeur de la fonction publique et nous échangions sur les « pinces fesses ». Vous savez toutes ces réunions où chacun vient uniquement pour se montrer. Le genre de réunion où le directeur, à moins que ce soit le chef de service fait un discours insipide sur le travail d’un collaborateur dont tout le monde se fout. c’est une fausse fête, en somme !

Et pourtant cette personne me disais avoir été impressionnée par l’impact de ce type de réunion sur la personne concernée.

Nous avons de plus en plus de personnes qui vont partir à la retraite après 65 ans dans les temps qui vont venir. Et oui, les règles changent et pour partir avec une retraite « correcte », il va être nécessaire pour certains de partir après avoir ajouté quelques années de travail.

Une personne devait partir à la retraite après de nombreuses années de travail dans le même service, une secrétaire dont personne ne parle, et  une secrétaire particulièrement efficace, somme toute ! Cette personne, à l’âge de 67 ans décide de partir à la retraite. Elle échangeât avec le manager, en question, en lui disant : « Maintenant, je fatigue vraiment, le matin quand il s’agit de se lever chaque jour très tôt pour prendre les transports en commun. Le problème n’est pas de se lever, un jour mais CHAQUE JOUR… Je n’arrive plus à récupérer »

Alors le directeur décide de faire un « vrai » discours d’au revoir. Un véritable travail de fond sur le fond de la mission d’une secrétaire. Il sera présent à ce « pince fesses » et simplement pour lui faire plaisir car il pense que cette personne est vraiment quelqu’un de « BIEN » (je ne suis pas sûr que ce soit le bon mot, mais c’est le mot invoqué, lors de notre échange ?)

Et là, le directeur, à vécu un évènement très fort. TOUTES LES PERSONNES invitées étaient là pour faire la fête et la personne qui partait à la retraite à dit la phrase suivante : » Je ne savais pas que mon travail avait autant d’importance pour vous. »

Effectivement TOUT LE MONDE, était là, sauf une personne, qui s’est excusée… Et la secrétaire est partie « HEUREUSE »… « Mon travail était important !!!! J’ai eu un rôle dans cette vie ! Je me sens importante… Je pars à la retraite heureuse ! »

Et pourtant elle s’angoissait avant ce moment …. Vous y aviez pensé avant de refuser d’aller à ce pot de départ ? Maslow nous a montré l’importance de la réalisation de soi dans la pyramide des besoins. Et en voici un exemple direct. Alors pour le prochain, pot de départ ? Qu’allez -vous faire ? Quelle sera votre influence sur le bonheur de vos collègues ?