Groupe d’instruction à la MBCT spécial confinement.

Hier, Emmanuel Macron nous a annoncé que le confinement est prolongé dans l’état jusqu’au 11 mai 2020. Cel, je m’en doutais depuis longtemps, et j’ai même anticipé un déconfinement plus long pour moi. Pourquoi cela ?

Je suis une personne dite à risque. En effet, j’ai une BPCO, brocho-pneumopathie-chronique-obstructive, en stade II, c’est-à-dire qu’il ne me reste en capacité thoracique que l’équivalent de 50% de mes poumons. C’est comme si j’avais un seul poumon. Alors avec un poumon c’est comment ? Je vis ! Je marche, je dois faire de l’exercice, et je le fais. On appelle cela de la réhabilitation pulmonaire… Et ça marche ! Mais face au COVID-19 ? Va savoir Charles ?

Aussi je réaménage mes activités autour des consultations à distance, avec Doctolib et bien d’autres moyens.  Zoom, vient de mettre à notre disposition une nouvelle version qui corrige les failles de sécurité constatées, et je continue à utiliser ce moyen pour les groupes de soutiens à la méditation, que j’anime en ce moment gratuitement tous les lundis et jeudi à 19:30 et le samedi à 10:30  pour une durée de 30 à 45 minutes.

Suite à de nombreuses demandes, et avec l’annonce d’hier, j’ai décidé de lancer un groupe MBCT, Thérapie basée sur la pleine conscience pour la prévention de la rechute de la dépression, et qui est aussi efficace pour les troubles anxieux. Or beaucoup de mes patients, ex-dépressifs attendaient avec impatience, le groupe d’octobre (voir sur le site du cabinet) et me demandaient, s’il était possible d’envisager un cycle plus proche.

Or depuis l’année dernière, j’ai animé plusieurs cycles MBCT, en fait trois,  en télétravail, avec la visioconférence et ça marche ! Alors je me suis dis, pourquoi pas organiser pendant la période actuelle un groupe MBCT en visioconférence complètement.

Je sais animer ce genre de chose. Ça fonctionne bien !

Il suffit que les patients soient équipés d’une tablette, d’un smartphone, ou d’un PC ou un Mac… Avec une caméra et un microphone ou un casque (de préférence Bluetooth pour éviter le fil d’attache)… Et hop !

Alors voilà ! (J’aime bien cette expression…) :

  • Je l’aime
  • Elle m’aime
  • Nos parents sont d’accord

Alors que faire ? On se le demande hein ?

  • Un groupe MBCT, c’est 8 séances de 2:30 (19:30 à 22:00) chaque semaine… Et une journée un samedi entre 10:00 et 16:00…
  • Vous voulez en savoir plus sur les groupes MBCT ? Allez sur mon site : http://carnicelli.fr/MBCT
  • Vous voulez savoir si MBCT est pour vous ? Combien ça coute ? Et comment ça marche ? Ou vous inscrire si vous connaissez déjà comment ça marche. Alors, prenez RENDEZ-VOUS avec moi sur http://agenda.carnicelli.fr et choisissez le motif  :

Au cabinet : « Entretien MBCT (gratuit) par téléphone »

Ah, oui… Une dernière chose, c’est quand ? Et combien ça coute tout ça ?
Calendrier prévisionnel
Les mardis (de 19:30 à 22:00)

  • 28 avril
  • 5-12-19-26 mai
  • 2-9-16 juin

Et samedi 6 juin de 10:00 à 16:00
Prix : 400€ (tarif normal)  200€ spécial confinement
 

Impact du confinement et ACT

Impact du confinement et ACT

Vous tournez en rond ? Personnellement, depuis 15 jours je suis confiné dans mon environnement de vie habituel, et des millions de Français sont confinés depuis 8 jours quand j’écris cet article.  Pourquoi ai-je une semaine d’avance ? Parce que je fais partie de ces personnes dites « à haut risque » avec ma BPCO stade 2 (perte de 50% de mes capacités respiratoires), mon âge, ma tension artérielle… Enfin je fais parie de ces gens « à risque » qui sont vivants ! Quelle chance  que j’ai, de ne pas encore, avoir été contaminé !

Depuis 15 jours, je ne tourne pas en rond… Je travaille tous les jours… J’ai des journées très chargées. Je commence le matin vers 5:00 comme d’habitude et je termine vers 20:00… Rien ne change de ce coté… Sauf que je ne croise personne en chair et en os, à part mon épouse qui reste, elle aussi, à la maison grâce au télétravail…

Je commence par ma méditation du matin, puis ma ballade de 10 à 20 Km… dans la salle de sport… Enfin je veux dire mes 30 min à une heure de vélo d’appartement, dans la chambre d’amis ! Et après ma douche, je vais prendre mon petit déjeuner avec mes amis… de 8:00 à 9:00 grâce à Zoom… 😉

Et la journée de travail commence !

Depuis quelques jours je reçois des appels à l’aide de personnes qui souffrent du confinement, directement ou indirectement par effet rebond.

  • Directement
    • Des personnes me disent avoir des troubles du sommeil.
    • D’autres sont anxieux, voire angoissés.
    • Certains ont des réactions incontrôlables aux émotions qui d’habitude ne les gênent pas plus que ça…
    • Des symptômes de dépression apparaissent chez d’autres
  • par effet rebond
    • Des femmes qui sont victimes de violences de leur conjoint qui boit
    • des personnes qui sont addicts et qui constatent que leur addiction augmente…

Une analyse, des études scientifiques effectuées en Chine depuis le début de l’épidémie et dans d’autres pays avec le SRAS, autres cas de confinement, effectuée par Catherine Tourette-Turgis confirme ce que je présentais depuis ces quelques jours : le confinement va avoir des effets très marqués même sur les personnes non atteints par le COVID-19.

Nous (les psychologues) allons avoir à gérer des syndromes post-traumatiques, mais pas que… Des rechutes d’addiction, des dépressions, des TAG (troubles anxieux généralisés provoqués par le confinement lui-même !

Le confinement provoque un grand changement dans nos vies, en fonction de la manière dont nous avons choisi de vivre le bonheur. Choisit-on de vivre du bonheur d’une manière ou d’une autre ? Oui ! Car on choisit le bonheur à vivre… On le choisit de manière consciente ou inconsciente. Le plus souvent c’est de manière inconsciente d’ailleurs. Je reviendrai sur cette notion de bonheur dans une capsule vidéo ou un article à venir. Et dans cet article je vais revenir sur le schéma suivant qui va vous expliquer d’une manière très simple pourquoi pour lutter contre le confinement et ses effets, la thérapie d’acceptation et d’engagement peut être une manière efficace de passer ce moment qui nous est offert, de travailler sur nos valeurs.

Matrice ACT
Remplacer dans ce schéma la douleur par : le confinement….
Explorons les 3 stratégies automatiques (gauche du schéma)

  1. Lutte : je refuse le confinement, je veux être libre ! Alors ? je mets ma vie et celle des autres en danger. Je me prends une amende de 135€… Puis 1500€… Puis 3700€ et prison ! J’augmente ma souffrance… Directement et indirectement, je rumine, je ne dors plus… je suis en colère, je suis frustré…
  2. Évitement : Pour ne pas penser à mon confinement, je joue et je m’abrutis de jeux vidéo, puis de séries, puis.. d’alcool ou de drogue… Je rentre dans l’autodestruction et la destruction de mon environnement…
  3. Résignation : Je reste apathique… Je déprime… Je n’ai envie de rien. J’ai des idées noires… La dépression, voire le suicide !

Alors que faire ?
Regardez la partie droite de la matrice ci-dessus…

LA PAIX INTÉRIEURE NE DÉPEND QUE DE MOI !

Elle passe par la mise en oeuvre de ce qui donne du sens à ma vie… Alors qu’est-ce qui donne du sens à votre vie, maintenant ? Oui maintenant que vous êtes confiné… Alors ? Il n’y a rien ? Tout est à l’extérieur de vous ? Vous êtes frustré ? Que vous dit cette frustration ?

Elle vous dit que vous êtes en train de courir après une chimère ! Que les moyens utilisés pour atteindre votre objectif ne sont pas adaptés ! Le bonheur n’est pas dans cette direction…

Alors que faire ? Commencez par réfléchir sur vos valeurs… Quelles sont-elles vraiment ? Vraiment, vraiment… Vraiment ….
Les valeurs ou directions de vie choisies :

  1. Elles donnent du sens à ma vie
  2. Elles sont intégralement sous mon contrôle
  3. Je peux les vivre au quotidien dans le domaine de vie concerné…

Profitez de ce confinement pour y réfléchir vraiment…
 

La gestion des RDV en cabinet : un casse tête ?

Depuis que je suis installé en cabinet, c’est-à-dire depuis 5 ans environ, je galère avec la gestion des RENDEZ-VOUS. J’ai essayé des solutions innovantes, et d’autres moins…

1) Le secrétariat à temps partiel

  • Avantage : La secrétaire connait bien mon boulot et sait bien gérer l’emploi du temps. Elle peut faire le tri entre les types de RENDEZ-VOUS en fonction des jours pour optimiser ceux-ci et éviter les « lapins » inopinés.
  • Inconvénient : Son prix et son manque de disponibilité, car « temps partiel »

2) Le secrétariat téléphonique

  • Avantage : La disponibilité, car plusieurs secrétaires se relayent. La gestion des agendas est transparente pour moi.
  • Inconvénient : Les secrétaires changent régulièrement et quelquefois les consignes ne suivent pas. 🙁 et le prix reste élevé pour un praticien seul.

3) La prise de RENDEZ-VOUS sur internet (hors Doctolib)

  • Avantage : La disponibilité sur internet c’est 24/24. Le coût est réduit et possibilité d’avoir des SMS de rappel pour les patients selon le système.
  • Inconvénient : La fiabilité des systèmes est très variable ! La synchronisation avec votre agenda est un leurre ! (J’ai essayé 4 systèmes différents avec le même résultat qui est la perte de RENDEZ-VOUS ou des doublons… Aïe !). Le paramétrage est quelques fois très difficile et nécessite des compétences en informatique (que j’ai, mais que certains de mes collègues n’ont pas). Le référencement n’est pas toujours facile à faire.

3) La prise de RENDEZ-VOUS sur internet avec Doctolib.

  • Avantage : Disponibilité sur internet c’est 24/24. SMS de rappel pour les patients. Bonne visibilité sur internet. Vous êtes pris en charge pour le paramétrage. Le coût est souvent moindre qu’avec un secrétariat. Le système est fiable.
  • Inconvénient : Pas de synchronisation avec votre application si vous n’êtes pas médecins et que vous utilisez une application sur Mac… Le paramétrage n’est pas si souple que ça. Vous ne pouvez pas créer vos propres animations de groupes, vous devez obligatoirement passer par les propositions de Doctolib… Vous ne pouvez pas gérer le temps minimum pour annulation de RDV ou changement… Et vous vous retrouvez le matin avec 0 RDV alors que la veille au soir vous en aviez 3… je viens de le vivre et c’est très pénible ! Ce n’est pas donné ! 109€/mois pour un praticien seul en cabinet… Enfin chacun voit midi à sa porte en terme de cher ou pas cher… Enfin 1300 € par an ce n’est pas donné quand même !

4) Le casse tête des lapins.

Mon cabinet est ouvert tous les jours de 14:00 à 20:00 et le samedi de 9:00 à 12:00 (avant je fermais à 13:00 mais c’est trop pénible pour moi).

Les séances les plus demandées sont celles de 18:00 à 20:00 et le samedi matin.

Et si j’ouvrais le matin ? Car on me demande souvent 7:00 à 9:00… Or je ne suis pas un homme à ouvrir à 6:00 donc je réserve la matin pour les séance de coaching en entreprise à partir de 9:00 et les séances de méditation collectives en entreprise de 12:00 à 14:00…

Or ces séances de 19:00 ou du samedi matin sont souvent prisées par des nouveaux clients et… Ils ne viennent pas toujours ! Et j’ai beaucoup de lapin sur les horaires les plus demandés, c’est dommage non ? D’autant plus que mes patients habituels me disent souvent c’est dommage que je ne puisse pas venir le samedi… Mais il n’est pas question pour moi de travailler le samedi après-midi (sauf pendant les formations mais c’est très rare et de plus en plus rare… OUF ! 😉

Ce matin par exemple, j’avais 3 RDV sur les créneaux de 9:00 à 12:00.

  • Un couple pour un premier entretien de thérapie de couple.
  • Un adulte pour un premier entretien de psychothérapie
  • Un adulte pour un entretien de suivi de psychothérapie.

je te le donne en mille Émile ? Le premier RDV à été annulé purement et simplement… le deuxième RDV a été reporté à samedi en 15… et le 3ème est OK…

Donc je vais travailler de 11:00 à 12:00 et c’est tout ! Quel dommage quand je sais que des clients auraient pu profiter de ces créneaux horaires…

Je trouve que le système doctolib n’est pas assez souple pour moi… Qu’est-ce que j’ai fait pour éviter cela ?

J’ai regardé les cas d’annulation et de report de RDV, les plus courants le samedi… Et j’ai remarqué que cela concerne en général (plus de 90%) des clients « nouveaux ».

J’ai donc changé mes motifs de RDV en 2 types : 1er RDV et RDV de suivi… Puis j’ai interdits les premiers RDV le samedi… Que va-t-il se passer ? je vous le dirai… Avec Doctolib … C’est la seule solution que je vois…

Vous voulez tester ? http://agenda.carnicelli.fr (cela point sur Doctolib mon cabinet) : Si vous choisissez un RDV de suivi les samedis apparaissent si vous choisissez un premier RDV pas de samedi possibles…. J’élimine comme cela 90% des lapins… Peut-être que je perds des clients mais … Il y a toujours un prix à payer…

Et vous comment faites-vous pour éviter les lapins sur les créneaux les plus demandés ?

* Photo du lapin (Par Silly rabbit at the English Wikipedia, CC BY-SA 3.0, Lien)

Smarphone m’a tuer !

J’avais 11 ans, je jouais avec mes amis dans les prairies environnantes. Le matin je ramassais des oeufs dans la ferme à côté. Le soir j’aidais à la traite des vaches. Je rapportais à la maison, le lait et les oeufs qui étaient mon salaire. Le week-end je pouvais monter sur Hector, le magnifique percheron, où je pouvais, accompagné de mes amis proches, me promener à la vitesse du pas d’un sénateur tout autour des champs d’à côté.

À cette époque, je vivais à Buxerolles, près de Limoges. Le village à côté était pittoresque et sentait bon la ferme. Le terrain de football n’était pas entouré de grille et nous jouions ensemble au ballon. Avec mon chien, je marchais à travers le bois de l’omelette, et quand il courait dans les feuilles mortes, je ne voyais plus que ces oreilles qui flottaient au-dessus des feuilles.

J’élevais dans des cartons humides des vers de terre, que je tentais de revendre à des pécheurs ou des jardiniers. Je chassais la vipère à l’occasion. C’était dangereux, et c’était grisant… Je me suis même fait mordre une fois… Et je suis encore là pour en parler aujourd’hui, car nous étions informés, et accompagnés par des adultes, au moins pendant notre apprentissage… Je jouais de l’harmonica le soir, et ma mère me demandait d’aller dans ma chambre pour jouer…

Puis j’ai grandi, et un jour j’ai quitté Limoges pour retourner à Marseille… Mais c’est une autre histoire…

J’avais 11 ans, et je ne connaissais pas smartphone, ni internet, ni Facebook, ni Snapchat… J’avais 11 ans, on était en 1969… Je regardais, je croyais que l’avenir était radieux et que tout était possible d’ailleurs j’attendais avec impatience cette fameuse nuit du 20 juillet, où j’ai pu rester jusqu’à 4 du matin… Entre mon père qui regardait d’un oeil distrait entre deux ronflements et ma mère qui dormait et que je réveillais régulièrement pour lui dire… « Tu as vu ? Tu as vu ? » Non elle n’avait rien vu, elle dormait… Mais me disait « oui, mon chéri, oui j’ai vu »… Neils Asmtrong marchait sur la lune, et moi je croyais que la science permettrait à l’humain d’être heureux !

Le progrès d’après moi devait nous apporter la paix et le bonheur… Et aujourd’hui… J’apprends qu’une fille de 11 ans est morte… Quand moi je courais dans la campagne… Elle est morte tuée par « ses tortionnaires de l’école »… Et hors de l’école puisque le fait d’avoir changé d’école n’a pas suffi…

Elle avait 11 ans ! Et le soir elle était harcelée sur les réseaux sociaux, et à l’école et dans la rue… Jamais de répit ! Les parents étaient « dépassés » … Vous croyez ? Personnellement je n’accuse pas les parents, je n’accuse pas la technologie, je n’accuse pas internet… Les réseaux sociaux sont interdits aux moins de 14 ans… mais qui vérifie ça ? Si ce n’est celui qui éduque ? Car il est tellement facile de tromper le système…
Hier j’écoutais sur France Inter une émission scientifique où l’intervenant expliquait que le manque de sommeil nuisait de manière extrêmement importante au développement du cerveau des jeunes. Remarquez que pour les moins jeunes c’est aussi dangereux, bien que différent…
Lorsque je discute avec des parents pour les informer de ces dangers… Souvent il me répondent « mais que voulez-vous que je fasse ? Il faut qu’ils soient comme les autres sinon, ils vont être marginalisés »…
Moi, je me demande ce qu’il vaut mieux…

  • La civilisation du poisson rouge pour les survivants, comme je le disais dans un précédent article, et maintenant, le suicide pour les autres…
  • Ou une vraie rupture le soir en rentrant à la maison… On éteint les portables des enfants qu’on met dans une boîte réservée à cet effet ! On garde les appels en cas d’urgence sur le téléphone des parents par exemple…

Personnellement… J’ai choisi… J’ai deux portables… Mon smartphone qui me permet d’avoir les paiements CB au cabinet par exemple… ou de gérer mon Doctolib… et Après le cabinet « Je coupe ! » et voilà mon téléphone… Regardez en haut… L’image … Et oui… Un Nokia 3310 … Et ça marche ! Vous pouvez me joindre… par téléphone… sauf je le l’éteins aussi… mais je reste le patron de qui j’accepte chez moi le soir… je ne réponds que si je veux 🙂
Elle avait 11 ans… « Le smartphone m’a tuer… » Et si vous y pensiez … Juste un peu… Vous voulez y réfléchir avec un professionnel ?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Impact du confinement et ACT

Méditation de pleine conscience guidée par visioconférence

bol_tibetainVous connaissez la médiation de pleine conscience ? Non alors commencez par lire mon article précédent et revenez lire la suite de cet article.

Pour pratiquer la méditation de pleine conscience, il peut vous paraitre plus facile de commencer par vous faire guider par un professionnel. Pour cela vous avez des livres très chouettes de Christophe André  comme « Méditer jour après jour » ou « Trois minutes à méditer » ou le livre de Fabrice Midal : « Pratique de la méditation » par exemple ou des applications pour votre smartphone comme Petit Bambou, ou bien… Vous pouvez allez dans un bar à méditation ou vous inscrire à un groupe MBCT (méditation pour éviter la rechute de la dépression) ou MBSR (réduction de stress) ou aller à l’école de méditation occidentale le mercredi (à Paris)… Ou de voir auprès d’une association… Et cela nécessite de vous astreindre à vous déplacer à des horaires préétablis…

C’est pour cela que je vous propose une autre solution :

ZafuPratiquer la méditation de chez vous, je vous expliquerai comment installer votre espace de méditation, sans dépenser des sommes importantes… Une simple chaise, ou un tapis, ou un zafu, ou un zabuton, ou un tabouret… Je vous expliquerai les bases puis je peux vous guider pour vos médiations… Les enregistrements des guidages vous seront remis en fin de séance.

Les avantages ?

  • Vous êtes soutenu par le groupe connecté en visioconférence de chez eux…
  • Vous n’avez pas à vous déplacer de chez vous.
  • le calendrier hebdomadaire comprend au moins 2 plages horaires (voire plus en fonction des demandes)

tabouretLe tarif ?

  • La première séance est gratuite et sans engagement. 
  • Pour les séances suivantes vous avez le choix de payer à la séance (15€) ou
  • de prendre un abonnement pour 4 séances (50€) ou
  • prendre un abonnement pour 3 mois (144€) – Nombre de séances illimitées*
  • de prendre un abonnement à l’année (45×11=495€) – nombre de séances illimitées*

* en fonction du calendrier.

Comment s’inscrire ?

En remplissant le formulaire suivant et je reviendrai vers vous dès le calendrier fixé. N’oubliez pas que la première séance st gratuite et sans engagement ! Si vous aimez, vous reviendrez… Testez. 😉

[googleapps domain= »docs » dir= »forms/d/e/1FAIpQLSfzjN490KGOR0sd3zfavvHnY7Iy2N7FpCFmkCw-WPzgOggDFg/viewform » query= »embedded=true » width= »700″ height= »2200″ /]