Améliorer notre pratique professionnelle de coach par l’intelligence collective.

Améliorer notre pratique professionnelle de coach par l’intelligence collective.

mainsLe 2e vendredi du mois en passé et YES ! Ça c’est bien passé ! 😉 Notre réunion de travail et de partage sur notre pratique professionnelle par la visioconférence nous a permis d’aborder 5 sujets sur notre pratique actuelle de coach.

Déjà, nous étions 6 ! Ce qui est formidable quand vous savez que dans ce groupe nous étions 4 coachs de la région parisienne, distant de plus de 70Km entre nous. Il y avait une coach de Belgique, et une coach du Maroc ! je ne vous dis pas les économies d’énergie que nous avons faites. C’est bon pour le bilan carbone. 😉

Mais pas seulement, ce fut bon pour nous tous. Un véritable partage d’expérience, un protocole qui est maintenant bien rodé et qui fonctionne. Nous commençons systématiquement par le cadrage et le rappel du protocole suivi de l’adhésion de chacun à ce protocole. Puis nous traitons les sujets…

Et enfin … Nous faisons un tour de table pour chercher comment améliorer notre pratique et là…

  • Un premier constat s’impose : Nous utilisons un protocole de cocréation et d’intelligence collective et ce serait bien de communiquer dessus pour que les coachs comprennent que nous ne sommes pas un groupe d’analyse de pratique basé sur un mode animateur sachant vs groupe participant.
  • Deuxième constat : Nous sommes dans le partage de notre pratique et non dans la proposition d’hypothèse de travail sauf si personne n’a vécu le cas présenté et donc il est nécessaire d’avoir plus de coachs pour être plus efficace.
  • Ce groupe de travail est gratuit et chacun s’engage à être animateur à son tour. Et cela change des groupes où l’on paye l’animateur.

Alors cela vous intéresse ? Prenez contact avec moi il reste 6 places.

Ce groupe d’amélioration de la pratique professionnelle
par la cocréation et l’intelligence collective vous est ouvert !

Écrivez à pierre@carnicelli.fr pour vous y inscrire.

Un Groupe d’analyse de pratique professionnel pour les coachs en visioconférence.

Un Groupe d’analyse de pratique professionnel pour les coachs en visioconférence.

therapie groupeFort de mon expérience de l’animation des GAPP (Groupe d’Analyse de la Pratique Professionnelle) avec le centre de formation de No Limit Academy International depuis 10 ans, j’ai peaufiné le protocole d’animation de ces groupes.

Qu’est-ce qu’un GAPP ? Un petit rappel s’impose.

Chaque coach peut s’il le souhaite et, que le temps imparti le permet, présenter un problème rencontré avec un coaché, en gardant l’anonymat du coaché bien entendu, et là… Après plusieurs tours de table où chacun est libre de sa parole (parler ou ne pas parler) où la bienveillance est de règle. Nous échangeons et proposons nos propres vues sur le sujet. Sous forme de questions ou de partage d’expérience similaire. Aussi chacun peut apprendre des expériences des autres et tour à tour être apprenant ou formateur. C’est très riche et peut se pratiquer 1H30 à 2H00 en visioconférence (avec Cisco Webex) ou 4 heures par mois en présentiel par groupe de 4 à 12 coachs environ. La séance est pilotée par un animateur qui peut changer en fonction, des disponibilités de chacun.

visioLa difficulté d’organisation est centrée souvent autour de la distance entre les participants. Qui peut être de quelques centaines, voire milliers de KM. Alors, comment faire ? La VISIOCONFÉRENCE est une solution de rêve.

Je vous propose donc de participer au groupe d’analyse que je crée sur ce principe. Bien entendu, je vous forme au protocole pour que chaque participant à tour de rôle prenne l’animation du groupe. Je mets à votre disposition mon système Webex, car j’ai un abonnement pour 25 participants, et c’est gratuit pour TOUS les participants !

Pour participer à ce groupe, il y a deux contraintes :

  1. Être assidu autant que faire se peut, car à l’impossible nul n’est tenu, bien sûr.
  2. Animer à votre tour le groupe.

Vous êtes coach ?
Vous voulez participer à un groupe d’analyse de la pratique professionnelle ?
Vous n’êtes pas réfractaire à la visioconférence ?
Vous êtes prêt à apprendre le protocole d’animation ?

Je propose que vous m’envoyiez un email pour vous inscrire au prochain GAPP qui aura lieu le vendredi 12/02/2016 de 10:00 à 12:00 en visioconférence.  J’animerai ce GAPP et vous transmettrai le protocole, puis nous mettrons en place un tour de rôle d’animation. Le GAPP se réunira tous les deuxièmes vendredis de chaque mois à la même heure. Ça vous intéresse ?
Écrivez à pierre@carnicelli.fr ou appelez-moi au +33 675 25 34 42

Les croyances militantes

Les croyances militantes

6a00d834209e6353ef016762076dfd970bDans les groupes d’analyse de pratique professionnelle (GAPP) de coach nous apprenons en échangeant sur nos erreurs respectives, selon un protocole bien établi .

Chaque coach peut si il le souhaite et, que le temps imparti le permet, présenter un problème rencontré avec un coaché, en gardant l’anonymat du coaché bien entendu, et là… Après plusieurs tours de table où chacun est libre de sa parole (parler ou ne pas parler) où la bienveillance est de règle. Nous échangeons et proposons nos propres vues sur le sujet. Sous forme de questions ou de partage d’expérience similaire.

Aussi chacun peut apprendre des expérience des autres et tour à tour être apprenant ou formateur.

C’est très riche et peut se pratiquer 1 heure par semaine par Skype ou par téléphone ou 4 heures par mois en présentiel (tous dans la même pièces) par groupe d’une dizaine de coachs environ la séance est piloté par un animateur qui peut changer en fonction, des disponibilités de chacun.

Les groupes sont hétérogènes, où, des débutants, des confirmés, des Français et des Marocains, se partage l’espace et la temps, ce qui permet une grande diversité et un apprentissage plus grand, Mais cela à aussi des travers… Liés à la culture, ou plutôt ou différence de culture… Liés aussi à la compréhension de la langue utilisée.

Dans les séances que j’anime le Français est de rigueur et les intervenants, m’apportent leurs lots de surprises (bonnes !!!) ainsi que je le fais pour vous tous. Dernièrement un coach demande : « J’ai travaillé avec mon coaché sur ses croyances militantes et… bla bla…. »

Et là j’ai pris une véritable claque : « Croyances militantes »

Quel terme intéressant à utiliser. Je connaissais 3 types de croyances :

  • Les croyances limitantes,
  • Les croyances ressources
  • Et les croyances neutres

 et voilà les croyances militantes !

Bien entendu en éclaircissant la chose je me suis aperçu qu’elle parlait des croyances limitantes.

Mais cela à éveillé chez moi la réflexion sur les croyances en général. Et finalement les croyances que nous avons pris à notre compte qu’elles soient limitantes, ressources ou neutres, sont réellement militantes !

Chaque croyance fait le forcing pour continuer à être, à exister dans notre mémoire… Chaque croyance milite pour son village de rêve pour ses illusions de puissance.

Nous sommes tous contrairement à la croyance souvent exprimé pilotés par nos croyances qui se justifient par l’expérience et non l’inverse !

Souvent nous pensons que nous croyons les choses car elle sont vraies … mais comment savons nous qu’elles sont vraies ?

C’est bête comme choux : « Parce nous avons créer un réseau de croyances qui soutiennent la croyance en question en partant de postulats de base qui eux ne sont pas démontrés mais simplement des hypothèses que nous vous considérer comme vraies !

Conclusion nous créons chaque jour notre réalité en fonction des croyances que nous prenons pour vraies initialement, nos paradigmes…

Bon alors puisque tout est croyance… Qu’est-ce qui est vrai ? Nous nous éloignons du coaching là…

En coaching nous considérons, l’objectif de notre coaché. Nous recherchons les qualités, les talents et les croyances ressources de celui-ci… Et seulement quand nous rencontrons des croyances limitantes nous agissons avec lui pour qu’il les remplace par des croyances ressources adaptées à lui-même et sa situation, car une croyance peut-être ressource dans une situation et limitante dans une autre….

Or nous ne coachons pas une situation ! Mais bien une personne ! 😉

Alors si nos croyances les plus militantes étaient nos croyances ressources ? Vous voulez un coup de main ? Trouvez-vous un coach !

Coaching et respect de ses valeurs

Coaching et respect de ses valeurs

6a00d834209e6353ef014e89a197ab970dComme vous le savez je suis coach professionnel et personnel et dans ce métier nous nous retrouvons certaines fois avec un véritable problème entre le MCM (Motivation Coaching Model) qui est un ensemble de règle de base qui permettent d’entretenir la motivation de notre coaché et nos propres valeurs et règles personnelles.

C’est un véritable labyrinthe dans lequel nous nous engageons quand nous pratiquons un métier d’accompagnement de l’humain. Y a-t-il un fil d’Ariane ?  Je propose d’explorer cette voie.

Une des règles du modèle d’entretien de la motivation est : « L’acceptation inconditionnelle« … Qu’est-ce à dire ?

Cela signifie que j’accepte mon coaché tel qu’il est et non pas parce qu’il fait et cela signifie aussi que si je ne peux pas l’accepter comme tel, alors … je ne peux pas le coacher.

Un exemple : Je ne peux pas accepter, le populisme qui stigmatise l’étranger comme étant le seul et principal coupable des problème économique que je vis dans mon pays. C’est pour moi inacceptable. Aussi si une personne adhérente à ces idées veut être coaché et qu’elle me demande de le faire. Il n’est même pas envisageable que je sois en mesure de la faire car la règle « Acceptation inconditionnelle » ne sera pas vérifiée dès le début.

L’exemple que je donne ci-dessus est facile à régler. Quoi que en fonction de mon degré de liberté lié à ma situation économique une véritable question se poserait entre mes besoins de bases (financiers) et mes valeurs (Amour, fraternité et solidarité). Enfin j’ai résolument choisi de mettre d’abord en avant mes valeurs et donc je sais comment je réagirai.

Là où le problème est vraiment plus difficile à régler, c’est quand le conflit entre mes valeurs et les propos tenus par mon coaché apparaissent en cours de coaching.… Alors là que faire ?

Je viens de le vivre, pas plus tard qu’hier, et je vais partager avec vous ma réaction.

D’abord j’ai signifié à mon coaché que je ne pouvais pas adhérer à ses propos, et, que cela choquait mes valeurs, et j’ai coupé court à la séance de coaching devant son refus d’accepter la nouvelle situation. Ensuite, j’ai appelé mon superviseur qui a reçu en pleine face ma vague de colère… Et oui une de mes valeurs a été violée par l’environnement et la colère est venue ;)… Puis j’ai posé une action, j’ai repris contact avec mon coaché et j’ai mis fin à notre relation de coaching, qui n’était plus d’actualité et… La colère a disparu !

6a00d834209e6353ef01538fae4275970bEt oui… Je ne pouvais plus accepter inconditionnellement mon coaché et mes valeurs étaient violées…

Le cadre de la relation de coaching est protecteur pour notre coaché et pour nous même. Il doit être protégé et vérfié régulièrement. la situation n’est jamais figée.

Code de déontologie, Groupe d’analyse de pratique et supervision sont vraiment indispensable pour un coach, et le voilà notre fil d’Ariane.

Alors ? Ne jouons pas à Icare et ne nous brûlons pas les ailes. suivons notre fil d’Ariane pour sortir du labyrinthe. Vive la supervision ! Et vous vous vous faites superviser ?