Groupe MBCT en visioconférence (Thérapie basée sur la méditation de pleine conscience)

Groupe MBCT en visioconférence (Thérapie basée sur la méditation de pleine conscience)

Suite au succès des deux premiers groupes MBCT en visioconférence, organisé pendant la période du confinement, j’ai décidé de lancer un nouveau groupe MBCT, pour la période mars-avril, lorsque le groupe de janvier (COMPLET) sera fini.
Thérapie basée sur la pleine conscience pour la prévention de la rechute de la dépression, et qui est aussi efficace pour les troubles anxieux.
Beaucoup de mes patients, attendaient avec impatience, le prochain groupe de janvier qui s’est rempli très vite.
Or depuis l’année dernière, j’ai animé plusieurs cycles MBCT, en fait cela fait maintenant 7, avec la visioconférence et ça marche ! Alors je me suis dis, pourquoi pas continuer d’organiser pendant la période actuelle un groupe MBCT en visioconférence complètement.
Je sais animer ce genre d’évènement et ça fonctionne bien ! Et maintenant je me suis équipé d’un système encore plus performant, sur la fibre optique et avec un système de secours en 4G, et une caméra Logitech Meetup, qui me permet de faire un Zoom sur mon tableau blanc, et même de faire un suivi du conférencier, et avec 3 micros d’ambiance.

Un véritable système professionnel pour être encore plus proche de vous. 🙂


Il suffit que les participants soient équipés d’une tablette, d’un smartphone, ou d’un PC ou un Mac… Avec une caméra et un microphone ou un casque (de préférence Bluetooth pour éviter le fil d’attache)… Et hop !
Alors voilà ! (J’aime bien cette expression…) :

  • Je l’aime
  • Elle m’aime
  • Nos parents sont d’accord
  • Alors que faire ? On se le demande hein ?

Un groupe MBCT, c’est 8 séances de 2:30 (19:30 à 22:00) chaque semaine… Et une journée un samedi entre 10:00 et 17:00… Et un travail quotidien de 40 minutes environ.

  • Vous voulez en savoir plus sur les groupes MBCT ? Allez sur mon site : http://carnicelli.fr/MBCT
  • Vous voulez savoir si MBCT est pour vous ? Et comment ça marche ? Ou vous inscrire si vous connaissez déjà comment ça marche.

Alors, prenez RENDEZ-VOUS avec moi pour en parler. Écrivez-moi à pierre@carnicelli-daniel.fr ou par téléphone au 09 82 44 44 12
Ah, oui… Une dernière chose, c’est quand ? Et combien ça coute tout ça ?
Calendrier prévisionnel
Les jeudis (de 19:30 à 22:00)

  • 4-11-18-25 mars 2021
  • 1-8-15-22 avril 2021
  • Et samedi 10 avril 2021 de 10:00 à 16:00

Prix :

  • 400€ (tarif normal)-
  • 200€ tarif actuel

Non la dépression n’est pas réservée aux faibles !

<![CDATA[

La dépression est une maladie extrêmement courante en France actuellement. L’INSERM estime que 25% des Français vivent au moins un épisode de dépression dans sa vie et en 2010 au moins 7,5% des personnes de 15 à 85 ans ont déclaré un épisode de cette maladie. Alors qu’en pensez-vous c’est courant ou pas ? Vous vous rendez compte que 1 Français sur 5 est concerné dans sa vie !

Le risque le plus important de la dépression est le suicide et celui-ci augmente avec les rechutes… Il est multiplié par 21 par épisode de dépression… Et chaque personne qui a eu un épisode de dépression à un risque de rechute très important, jusqu’à 5 rechutes en moyenne dans le monde. Il existe des protocoles de prévention de la rechute comme MBCT (la thérapie basée sur la pleine conscience) qui est plutôt efficace, et je reviendrai dessus dans un prochain article.

Aujourd’hui je vais juste aborder l’impact de l’entourage du dépressif sur sa guérison et sa capacité à surmonter la maladie.
J’entends souvent ces phrases :

  • Il s’écoute trop c’est pour cela qu’il ne peut pas s’en sortir.
  • Il manque de volonté
  • Il est faible

Est-ce fondamentalement faux ? Non bien sûr… Mais il ne faut pas confondre déprime et dépression… Dans la dépression il y a une notion de durée des symptômes (au moins 15 jours) et il y a une identification des symptômes qui peut être aidée par le Questionnaire de Beck, par exemple.
Mais comment ça arrive ? Est-ce réservé aux faibles ?
NON ! Il y a des causes multiples qui ont pu être identifiées :

  • Le stress : Les risques psychosociaux sont un des facteurs déterminants dans beaucoup de cas, mais pour les récidives, nul n’est besoin de ces facteurs.
  • La génétique : Et oui nous ne sommes pas égaux devant le risque
  • Les facteurs toxiques : Alcool, tabac, autres drogues
  • Les facteurs sociaux : le grand écart entre cultures, les stress religieux
  • Les facteurs somatiques : hormonaux, hypothyroïdie, Maladie (VIH, Hépatites)
  • Les troubles psychiatriques associés : TAG, TOC, schizophrénie
  • Les troubles de la personnalité : dépendante, schizoïde, antisociale
  • Et tous les accidents de la vie : Deuils mal vécus, séparation, divorce, violences conjugales

Alors il n’y a que les faibles ? Vous êtes surs ?
Combien ai je vu de ces ténors du commercial, ou ces chefs d’entreprises qui « ont réussi » se retrouver dans cette maladie.
Vous vous croyez à l’abri parce que vous réussissez dans la vie professionnelle ?
Savez-vous que le burnout guette tout particulièrement ceux qui sont le plus méritants dans les entreprises ? Ce sont les plus « battants », les plus engagés qui risquent le plus … Sont-ils faibles pour autant ?
Il est étonnant que dans notre pays la dépression soit vue comme « une maladie de faibles qui ne touche que ceux qui s’écoutent trop »… Il serait de bon ton de ne pas s’écouter !
Et bien si ! C’est justement cela qui fausse les choses… Il est de bon ton de commencer à s’écouter justement… Prendre le temps de… prendre le temps de s’écouter. Une fois malade la volonté ne suffit plus… Aider son organisme à entretenir un bon niveau de sérotonine, c’est plus qu’une question de volonté, pensez-y !
Vous connaissez le piège du bonheur ? Vous connaissez la thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT) ? Non ? Alors lisez, un peu, d’autres articles sur ce sujet… Ce blog en est plein. 🙂
Voici une petit vidéo que je trouve très éclairante que j’ai trouvé sur Youtube … Amusez-vous bien…

 [youtube https://www.youtube.com/watch?v=e9dZQelULDk]

]]>

Groupe MBCT en visioconférence (Thérapie basée sur la méditation de pleine conscience)

La méditation réduit le risque de rechute de la dépression.

<![CDATA[

Il y a quelques mois j’ai participé à un groupe MBCT, pour le vivre « de l’intérieur ». Ce fut une expérience enrichissante et bénéfique pour ma pratique de la méditation et de mes accompagnements au cabinet.

Je vous parle de ACT depuis quelques années maintenant, cette thérapie est très efficace contre les troubles liés à l’anxiété, la dépression, la douleur et bien d’autres choses comme vous avez pu le constater.

La rechute de la dépression est le risque le plus courant suite cette maladie qui est une des maladies les plus invalidantes dans le monde (Source OMS)

Voici les principaux chiffres :

  • La dépression est un trouble mental courant qui touche mondialement plus de 300 millions de personnes.
  • La dépression est la première cause d’incapacité dans le monde et contribue fortement à la charge mondiale de la maladie.
  • Les femmes sont plus atteintes que les hommes.
  • Dans le pire des cas, la dépression peut conduire au suicide.
  • Il existe des traitements psychologiques ou médicamenteux efficaces pour combattre la dépression.

50% des Français vivront au moins un épisode de dépression dans leur vie !

Nous sommes tous touchés, directement ou indirectement. Les études portant sur les  rechutes de la dépression montrent que les risques de rechute diminuent d’au moins 20% avec l’utilisation de MBCT conjointement avec le traitement médicamenteux en comparaison avec les traitements médicamenteux seuls.

Ce n’est pas « magique », mais ça marche ! Bien sûr il reste les dangers de la méditation dont je parle dans mon article.

Alors comment ça marche ?

Regardez le schéma ci-dessous :

Meditation contre depression - 0.png

Dans ce petit schéma, on peut s’apercevoir que la méditation va agir en 3 points du cercle vicieux de la rechute.

Vous connaissez maintenant, les 3 piliers de ces thérapies (TCC de 3ème génération) basées sur la pleine conscience comme pour ACT. Être au présent – s’ouvrir – poser des actions.

Avec MBCT, l’apprenant s’engage dans un protocole de 8 séances (une par semaine) et une journée complète de pratique. Il s’engage aussi à un travail personnel de 45 minutes par jour de méditation. (C’est le temps de pratique quotidienne, pendant 2 mois, nécessaires pour circonscrire la douleur dans le cas de douleurs chroniques.)

Cela peut sembler long et contraignant, mais c’est à ce prix que la rechute de la dépression est écartée. Je vais lancer un groupe MBCT au mois de décembre, à côté de ST PRIX pour vous permettre de pouvoir vivre cette expérience, sans avoir à « aller sur Paris », ce qui diminuera à la contrainte du temps de voyage.

J’aime bien cette notion d’apprenant plutôt que la notion de patients, puisque dans le cadre de la MBCT, le thérapeute change de casquette pour devenir instructeur MBCT… je reviendrai sur cette notion dans un prochain article.

MBCT est aussi adaptée au TAG (Trouble de l’Anxiété Généralisée) et d’autres troubles. Vous pouvez vous renseigner par mail

]]>