Je me débarrasse de ma phobie… Si je veux !

<![CDATA[

Comme vous le savez, pour ceux qui lisent mes articles régulièrement (et je sais que parmi vous il y a des assidus à ces petits RENDEZ-VOUS que sont mes articles, et je les remercie de leur présence que je sens derrière leurs écrans) je suis me suis penché sur l’accompagnement des phobies depuis des années.

Tout d’abord un petit rappel sur ce qu’est une phobie : « Une phobie est une distorsion cognitive d’une réalité vécue. », c’est-à-dire que nous avons déformé un souvenir pour en faire un épouvantail personnel. Et dit comme cela, il semblerait que ce soit une action volontaire ? Eh bien NON ! Ce n’est pas volontaire.

Naturellement quand nous vivons un évènement désagréable nous cherchons soit à fuir, soit à combattre. Mais comment combattre le passé ? Le passé n’est pas là ! Alors souvent nous cherchons à éviter que cela se reproduise et nous augmentons l’importance du désagrément,  naturellement, comme si cela pouvait justifier plus facilement pour notre mental la raison de cet évitement. C’est le début de la phobie…

Nous voulons éviter à tout prix que cela se reproduise, et nous mettons en place toutes une série de stratégie d’évitement. Et cela nous pénalise dans la vie. Mais… tout plutôt que de revivre cet évènement désagréable. Progressivement, entre le fait initial et notre réalité intérieure, il n’y a aucune commune mesure, c’est ce que j’appelle la distorsion cognitive de la réalité.

Pour pouvoir se débarrasser de la phobie, il n’y a qu’un moyen vraiment efficace à long terme c’est de remplacer la perception initiale par une nouvelle perception, de faire un recadrage de sens. Mais ce n’est pas si facile que ça. Parce qu’on a peur, vraiment peur ! Et cette peur est « RÉELLE » même si le danger ne l’est pas !

Alors quand on nous demande « mais ça va durer longtemps ce cirque ? » ou « Tu sais la petite bête n’a jamais mangé la grosse » dans le cas d’une phobie des guêpes ou des araignées… Notre réaction peut-être démesurée ! Et nous allons, agir en dépit de tout ce qui est important pour nous. Combien de personnes, refusent le repas avec des amis, parce c’est à l’extérieur et qu’il y a des guêpes potentiellement… « En plus elles sont particulièrement agressives cette année ! »… Comme si on savait que l’année dernière elles étaient gentilles… Mon oeil ! Ou bien … « Je suis allergique au venin de guêpe! » … « Ah, tu t’es fait piquer au moins 2 fois pour dire ça ? La première fois pour déclencher le processus, et la deuxième fois pour le voir ? » … « Non, jamais, mais je suis sûre de ça, car il y a des cas dans la famille » … « Ah ? Mais tu es ma fille non ? Qui dans la famille ? » … LOL, je ris … Mais les personnes concernées ne rient pas elles ! C’est grave ! Leur vie devient un enfer rythmé par leur phobie… Et cela peut aller jusqu’à un enfermement sur soi… Une phobie sociale, ou une agora phobie… Avec tous les impacts négatifs sur l’entourage et la famille.

1) Alors j’ai commencé par la PNL avec le désactivation d’ancre et la double dissociation. Mais le résultat n’est pas réellement probant à long terme, et le nombre de séances peut devenir important pour obtenir un résultat. La technique est simple, et je reste convaincu que le résultat tient beaucoup de l’effet placebo…

2) L’hypnose avec toutes les métaphores associées, et là aussi, le résultat s’il est plus probant à court terme, s’inscrit rarement dans la durée, et les rechutes sont nombreuses. D’ailleurs beaucoup des mes clients on d’abord testé l’hypnose, puis sont venus me voir ensuite au bout d’un certain temps et après une « rechute ».

3) Je me suis formé à TIPI (régulation émotionnelle) et j’ai beaucoup pratiqué cette technique, vous avez vu combien d’articles j’ai écrits à ce sujet. J’ai commencé à utiliser TIPI en 2012. Aujourd’hui, le bilan est mitigé. Ce n’est pas que la technique ne fonctionne pas. Elle fonctionne, que ce soit la « régulation autonome » ou « le revivre » sensoriellement. Mais … Il y a un, mais, très important. Les personnes qui ont appris la régulation émotionnelle en autonomie, ne la pratiquent jamais ou vraiment très rarement. Car ils n’y pensent pas en cas de phobie ! Et le revivre sensoriellement ne fonctionne que si la personne veut réellement « revivre » (j’en ai parlé dans un précédent article), car il y a toujours cette envie d’évitement dans le cas de la phobie, qui peut-être là. La régulation émotionnelle fonctionne bien dans les cas d’émotions négatives à réguler, mais pour les phobies… Je reste convaincu que ce n’est pas la meilleure technique aujourd’hui.

4) Depuis que j’utilise la TEVR (Thérapie par Exposition à la Réalité Virtuelle), c’est à dire un an environ, j’ai des résultats probants et inscrits dans la durée. Il n’y a pas de « revivre sensoriellement ». Dans cette technique les personnes sont immergées dans une réalité virtuelle où elles vivent… une nouvelle expérience accompagnée par un thérapeute. Le principe est comme pour la PNL. Une question d’ancrage, ou un ancrage négatif est remplacé par un ancrage positif. Une petite victoire, apprendre à respirer en action… tester les stratégies d’affrontement au problème et sans risque réel ! Et ça marche bien ! En 3 à 5 séances voire 6 … Je n’ai pas d’exemple où plus de séances ont été nécessaires, pour un excellent résultat. Il reste un  problème : « Il faut que la personne veuille venir ! » Puis qu’elle veuille mettre le casque de réalité virtuelle…

Pour que la personne accepte de mettre le casque, il faut d’abord que nous ayons établi une véritable alliance.

Cela peut même passer par l’intermédiaire du conjoint certaines fois. Par exemple:

Il est arrivé qu’une patiente vienne me voir pour une « agoraphobie » et comme souvent c’est le cas c’est son conjoint qui l’a accompagnée. Et elle a voulu que celui-ci assiste à l’entretien. J’ai accepté, car il me semblait que sa demande était vraiment importante pour elle. Durant le premier entretien clinique, j’ai pu déterminer que je vais utiliser ACT, et la TEVR.  Durant l’entretien suivant, je lui ai proposé le casque de réalité virtuelle et elle a tout fait pour éviter cela. Elle a travaillé sur sa respiration , la pleine conscience. Et elle est repartie avec un exercice de cohérence cardiaque (respiration)… La fois suivante… Elle n’avait pas du tout fait les exercices et m’a raconté un cas précis, de déclenchement de la phobie… J’ai tenté de faire un « revivre sensoriellement », car j’avais tout ce qu’il faut… Elle a évité le « revivre » …. J’ai à nouveau proposé le casque … et j’ai regardé son mari qui ne bougeait pas au fond de la pièce, mais il avait les yeux brillant d’intérêt pour la méthode… je me suis adressé directement à lui… Vous voulez tester ? Il sautait de joie ! Oui, bien sûr… « J’ai la phobie du vide, j’aimerais bien tester ! » Il a mis le casque et je l’ai envoyé en hauteur… pendant 10 minutes en haut d’un immeuble… où il s’est approché du bord en tremblant… mais il l’a fait ! Il était très heureux ensuite d’avoir vécu cela… La séance d’après elle a mis le casque et nous avons pris ensemble le métro… CQFD… Il fallait qu’elle soit en confiance sur le processus pour le tester…

Et vous ? Vous qui avez une phobie… Elle vous gêne vraiment ? Vous connaissez l’histoire du chien du vieux monsieur  ? (j’en parle dans cet article) Qu’est-ce que vous attendez ? Venez tester la TEVR ça marche bien !

]]>

Régulation émotionnelle somatique

Régulation émotionnelle somatique

IMG_2912Je vous ai parlé, il y a quelques années de TIPI.  Depuis le temps a passé. Effectivement j’ai été certifié praticien TIPI en 2011. Et TIPI a évolué. Tout d’abord c’est devenu avant tout une organisation qui porte le développement des techniques autour de la « régulation émotionnelle » et c’est vraiment cela qui est important dans le processus.

Nous avons tous la capacité de réguler nos émotions. Cette capacité est naturelle. Mais beaucoup d’entre nous ne l’utilisent pas. Pourquoi ?

D’abord parce que certains ne sont pas conscients du lien entre l’expérience émotionnelle vécue et le trouble occasionné, ensuite parce que beaucoup d’entre nous sont dans l’évitement émotionnel, et ils court-circuitent de manière consciente, mais surtout inconsciente les expériences émotionnelles qui peuvent paraitre désagréables.

Or la régulation émotionnelle ne peut s’accomplir que lorsqu’on est pleinement présent à nos sensations et à leur observation.

La méthode est toujours « Je m’arrête, puis je ferme les yeux enfin j’observe mes sensations sans intervenir, jusqu’à apaisement !

Et hop ! Vous pouvez visionner le film que l’association TIPI Francophonie dont je suis membre a financé à cet effet (financé en crowdfunding).

Aujourd’hui j’ai ajouté, en suivant une nouvelle formation en France, avec Luc Nicon, une corde à mon arc d’accompagnement. C’est la régulation somatique.

C’est-à-dire aller plus loin dans l’accompagnement en partant du principe suivant :

« Si un organe ou un tissu malade n’est plus agressé par un dysfonctionnement émotionnel, naturellement et rapidement, il se répare. Ce n’est pas ce qui a déclenché le désordre biologique qu’il faut rechercher… Mais ce qui empêche sa guérison, autrement dit, ce sont les perturbations émotionnelles actuelles qu’il faut réguler, pour favoriser le processus de réparation, et même si ça ne suffit pas quelquefois, la plupart du temps, cela suffit ! »

Alors ? Vous avez un problème de type somatique ? Exemple « l’apparition de boutons  » inopportuns quand vous allez au soleil, « mal au ventre » inexpliqué (et inexplicable), maux de tête (non résolus malgré des années de suivi médical), tremblements inexplicables, tics divers, et j’en passe…

N’hésitez à prendre contact avec moi pour que nous vérifiions ensemble la pertinence du suivi dans votre cas. Ce type de régulation se fait sur 1 à 3 séances.

La prochaine fois j’aborderai un autre type d’accompagnement sur les « émotions court-circuitées »… Qui provoquent des comportements de « type addictif » (cigarettes, alcool, drogues, sexe…), des TOC comme se manger les ongles, se caresser les cheveux, etc… Qui peuvent être traité par une méthode très proche qui s’appuie aussi sur le régulation émotionnelle. N’attendez pas le prochain article si vous êtes concernés et que vous voulez changer réellement votre vie !

 
 
 

Forum du bien-être à ST PRIX (95)

Forum du bien-être à ST PRIX (95)

Je vais participer au Forum du bien-être à ST PRIX, le 19 mars 2017 de 10:00 à 19:00. avec 15 autres praticiens de l’accompagnement et du bien-être je vous accueillerai le 19 mars, à la salle des fêtes de ST PRIX.

J’anime une conférence à 15:30 sur l’utilisation de la pleine conscience avec les thérapies comportementales et cognitives et en particulier avec la thérapie d’acceptation et d’engagement.

Et tout au long de la journée, je vous accueillerai sur mon stand où j’animerai des petits ateliers de développement personnel et de coaching. Vous voulez me rencontrer sur ce forum pour un entretien de coaching privé et gratuit ? Alors, inscrivez-vous en m’envoyant un mail où vous préciserez l’horaire que vous préférez. Je vous renverrai un email de confirmation avec l’heure retenue.

[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m14!1m8!1m3!1d10468.785851453538!2d2.2621698!3d49.0068472!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x0%3A0x1dcb0494bd3f6975!2sSalle+des+F%C3%AAtes+de+Saint-Prix!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1488873239291&amp;w=600&amp;h=450]

A dimanche !

La liste des participants ci-dessous :Liste des particpants

Liste des conférences :
Liste des conférences

Le blues du dimanche soir : le retour !

Le blues du dimanche soir : le retour !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En septembre 2008 j’écrivais un article sur le blues du dimanche soir, et je l’ai relu ce matin. À cette époque, pas si lointaine pourtant, je n’envisageais cela que sous l’angle de la PNL et de l’ancrage. Depuis j’en ai appris des techniques, et des pratiques diverses et variées que je pourrais utiliser.

Avant tout je vais faire un petit rappel des épisodes précédents.

Le problème : Le blues du dimanche soir. C’est l’angoisse que certains parmi nous ressentent avec l’arrivée du soir le dimanche.

Pour moi cela faisait référence à la madeleine de Proust et à mes souvenirs d’enfance. D’où mon idée d’utiliser une désactivation d’ancre. Et ça marche ! Alors, pourquoi chercher encore ?

Parce qu’un technique marche avec certains, mais … malheureusement, la PNL n’est pas une démarche scientifique et même si c’était le cas, tout n’est pas tout le temps reproductible de manière absolue. L’opérateur est important, le sujet agis et il peut faire des erreurs, même minimes de calibration qui vont provoquer l’échec. Et l’objet (ou le patient) lui aussi est actif et il peut lui aussi provoquer par mégarde l’échec de l’expérience. Ajoutez à cela l’effet placebo, l’effet nocebo et hop… Nous voilà plantés !

Alors je me repenche aujourd’hui sur les autres techniques que je peux utiliser pour cela :

  • L’hypnose pourquoi pas ? Nous pourrions utiliser une simple désactivation d’ancre (comme en PNL), ou utiliser la métaphore du tableau de bord, avec le bouton qui va bien et qui baisse l’angoisse…
  • TIPI en situation : Voir le film sur http://tipi.pro.
  • TIPI en différé soit avec un praticien, dans ce cas appelez-moi 😉 ou apprenez à le faire… Et appelez-moi aussi je vous apprendrai à le faire !
  • ACT : Thérapie d’acceptation et d’engagement… En 4 à 5 séances, vous gérez ce malaise et vous changez votre vie en lui donnant plus de sens.

Le plus rapide ? C’est TIPI. Et c’est définitif et sans effort !

Celui qui me plait le plus en ce moment ? ACT… Car en apprenant comment utiliser ACT, en le vivant je modifie toute ma vie en lui donnant du sens et c’est reproductible…

La roue tourne… À une époque j’aurai abordé avec vous l’EMDR… Aujourd’hui je m’en éloigne… Demain ce sera quoi la technique à la mode ? Peut-être que la mode de la pleine conscience ne durera peut-être pas ? Mais il est vrai qu’avec ACT, et la pleine conscience, nous entrons dans une nouvelle ère qui, elle, est directement liée aux sciences expérimentales… Qui dit que tout doit rester fumeux ?

Et si on s’éloignait des théories non reproductibles ? Et si on abordait réellement ces sujets avec un esprit ouvert et scientifique, et non des idées préconçues pour nous enfermer dans notre boite crânienne.

À suivre…

Un nouveau chapitre : J’ouvre mon cabinet de CERGY.

Un nouveau chapitre : J’ouvre mon cabinet de CERGY.

img_20160912_170546Depuis 2006 où j’ai commencé à travailler dans le Val d’Oise, je suis resté à mon domicile pour travailler. No Limit Coaching a pu utiliser le RDC de la maison familiale pendant les formations de coach, puis progressivement avec le temps les autres formations ont envahi notre environnement, jusqu’à repousser nos activités privées dans le sous-sol. C’est ainsi que mon épouse y a installé son tour de poterie et moi mon atelier de prise de photo en studio. Avec l’arrêt progressif de la formation de coach en France, et bientôt au Maroc, je me suis replié progressivement dans un bureau qui me sert à la fois de bureau de travail administratif et de cabinet pour recevoir mes patients.

Or l’arrêt de la formation implique, que je reste chez moi et que … NOOOONNNN, je veux sortir !!! Alors j’ai pris un bureau à CERGY Préfecture, juste à côté de l’URSSAF et du RSI… Et à côté de la CCI… Juste en face du centre commercial des 3 Fontaines.

Le bureau est agréable, avec une salle d’attente, et même une salle de réunion. Et surtout… Je peux rencontrer des gens autres que mon chat ! Cela vous fait rire ? Moi aussi 🙂

À partir de cette semaine donc, je serai lundi, mercredi et vendredi à CERGY, puis mardi et jeudi à ST PRIX. Cela va me changer ! Et je vais pourvoir rencontrer ceux qui trouvaient que mon cabinet de ST PRIX était trop loin de la gare… Celui de CERGY est à côté ! Alors plus d’excuses, hein ? Venez me voir.

L’adresse de mon cabinet est : 12/14 rue des Chauffours – Immeuble ORDINAL – Ascenseur F – 3ème étage – 95000 CERGY.

Pour fêter cela pendant la semaine prochaine à CERGY,
je vous fais un cadeau lundi 26 – mercredi 28 et vendredi 30.
J’offre une séance de TIPI, une séance de coaching ou d’hypnose
(au choix en fonction de vos besoins),
à tous ceux qui s’inscriront sur mon agenda de CERGY : http://agenda.carnicelli.fr

Une journée pour expérimenter TIPI gratuitement, ça vous tente ?

Une journée pour expérimenter TIPI gratuitement, ça vous tente ?

TipiSamedi prochain, je participe au salon du COACHING organisé par Monkey Tie. Cet événement unique en son genre se déroulera le samedi 3 septembre 2016 de 10h00 à 17h30 à l’Espace Batignolles, 18 rue la Condamine, Paris 17e. Je vous rappelle que l’entrée est gratuite.

Je vous accueillerai serai dans le pavillon développement personnel, et j’ai décidé pour cette journée exceptionnelle de vous offrir un cadeau. En effet vous connaissez par mes précédents articles sur mon blog la technique qui s’appelle TIPI (Technique d’Identification des Peurs Inconscientes).

Un petit rappel à quoi peut servir TIPI et pour qui ? : 

Tipi s’adresse à toute personne qui cherche à se libérer des difficultés émotionnelles rencontrées dans la vie quotidienne , le stress, le mal-être et…

  • Si vous avez peur
    • Du noir, de l’eau, du vide, de la vitesse ou de la foule, de conduire, de prendre le métro, le train, l’avion, le bateau, l’ascenseur, de vous sentir à l’étroit dans un lieu, ou de sortir de chez vous, des chiens, des souris, des serpents, des araignées, des insectes, de votre chef, de votre conjoint, de remarques désagréables…
  • Ou si vous
    • Perdez vos moyens pour prendre la parole en public, passer des examens, faire des rencontres, ou lors de vos confrontations sportives,
      êtes anxieux, angoissé ou simplement inquiet ou pas sûr(e) de vous, vous mettez en colère pour un rien, quitte à le regretter 5 minutes plus tard, êtes irritable à la moindre contrariété, si vous êtes agressif ou colérique.

Cela fait une sacrée liste non ?

Et bien, pendant ce salon, je vous offre UNE SÉANCE DE TIPI GRATUITE !

Pour cela

  1. Il est nécessaire de prendre un RV (30 minutes) pour éviter d’avoir trop d’attente : http://agenda.carnicelli.fr (choisir l’agenda Salon du coaching – date le 3 septembre de 10:30 à 15:30) ou appelez-moi (seulement si vous ne pouvez pas réserver sur le WEB)
  2. Il est nécessaire d’avoir présent à l’esprit un événement précis et représentatif de votre gêne.
    Par exemple : « Samedi matin à 10:00 j’étais chez moi et il m’est arrivé … bla-bla… »
    Ce qui ne marche pas : « Tous les matins, j’ai le même problème… et bla-bla… » ou « Chaque fois c’est pareil…Bla-bla… »
    Vous avez un doute ? Appelez-moi au 06 75 25 34 43.

Alors ? Vous attendez quoi ? Ah mince alors … Vous n’osez pas ? Voilà une bonne inhibition à désactiver non ? ;). Eh oui, TIPI ça marche aussi pour l’inhibition !

Et mon cadeau d’aujourd’hui … Un cours pour utiliser TIPI en situation…
Regardez jusqu’au bout, et testez ! Et ça marche ! Testez et contactez-moi…

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=VA_lzL4m0-c]