ACT est vraiment efficace pour la fibromyalgie.

ACT est vraiment efficace pour la fibromyalgie.

Fibro.pngJ’ai eu plusieurs clientes atteintes de fibromyalgie qui sont venues me voir en ayant entendu parler de l’efficacité des TCC sur la fibromyalgie en traitement complémentaire. La demande initiale est souvent du type « Je veux avoir moins mal. »

Mais avant d’aller plus loin, vous connaissez la fibromyalgie ? C’est un syndrome caractérisé par des douleurs diffuses dans tout le corps, douleurs associées à une grande fatigue et à des troubles du sommeil. (Pour en savoir plus ? Par exemple cette page.)

Chaque fois la demande des clientes était donc « je veux avoir moins mal ».  Je parle de mes clientes et non de mes clients, car chaque fois c’était des femmes. Mais le ratio est en cours d’évolution en France, avec la nouvelle méthode de diagnostique et  il approche actuellement de 2 femmes pour 1 homme.

Bien sûr avec ACT, ce type de demande doit-être comme d’habitude négocié avec la cliente. Souvenez-vous de la pilule rouge dans un précédent article. Attention aux objectifs d’homme mort, vous savez un objectif qu’un homme mort atteindra certainement avant vous ! Ne plus avoir mal en est un … J’en ai parlé dans un article où je décrivais mon vécu de la chose en même que les dangers de la méditation.

Après négociation et moult prise de conscience sur les stratégies mises en place pour éviter cette douleur, et les conséquences de la maladie. La personne va décider d’y entrer volontairement… Pour cela il suffit de comprendre la métaphore suivante.

Regardez la pièce dans laquelle vous êtes. Elle vous plait ? Peut-être ou peut-être pas. Imaginons que vous décidiez d’en sortir. Vous avez la clé de la porte… Qu’est-ce qui peut vous empêcher de le faire ? Rien ? croyez-vous ?

Imaginons maintenant que vous ne soyez pas entré dans la pièce, vous êtes resté dehors… La porte est fermée. Vous avez envie de connaitre la pièce, mais vous ne voyez rien à l’intérieur. Votre envie est là… Pouvez-vous oublier cette envie ? NON ! Vous lutter pour ne pas y aller, et vous vous fatiguez, mais la curiosité aidant… Vous avez de plus en plus de mal à ne pas y aller…  Vous luttez, vous évitez d’y aller… Vous restez avec vos questions sur cette pièce… Vous êtes pris dans un piège lié à la nature même du cerveau humain…. Vous ne pouvez pas décider de choisir à quoi penser ! Vous n’êtes pas un lapin. Vous vous souvenez du lapin ? (Voir l’article) Pour vous libérer, il faudrait d’abord y entrer !

Vous comprenez ? Pour pouvoir sortir d’une pièce, il faut d’abord y entrer ! Pas facile, d’accepter de vivre avec ses sensations hein ? D’abord, je vous comprends et ensuite je vous y encourage ! Je vous comprends, car j’ai vécu cette lutte, ces évitements face à la souffrance. Je vous y invite, car lorsque l’on apprend à étreindre sa souffrance, cela va mieux très vite !

Je vais pour terminer vous raconter encore une petite histoire…

J’habite ST PRIX, charmant port de pêche au bord de la forêt de Montmorency… Bon d’accord, ce n’est pas un port de pêche ! OK… Mais vous pouvez me laisser rêver, non ?

C’est une petite ville qui se trouve sur le chemin descendant des avions qui vont vers Roissy, à quelque 27 km soit 15 KM à vol d’oiseau environ… Et à l’altitude où sont les avions, ils font du bruit ! Sans compter les gaz d’échappement… (Voir le site de l’ADVOCNAR pour en savoir plus.)

Je peux vous garantir qu’au début, je passais mon temps à râler après les avions… La vie ressemblait à un enfer, car le dimanche soir c’est un avion toutes les 3 minutes… 12 ans plus tard… Je n’entends plus les avions sauf quand je focalise mon attention dessus ! Comme maintenant, tiens… Il en passe un…

C’est comme le bruit de la mer quand vous habitez à côté de la côte… ou le bruit d’un ruisseau… la nuit fenêtres ouvertes… Au bout d’un certain temps on s’y habitue… On va plus loin qu’accepter, on peut sortir de la pièce !

Voilà pourquoi toutes mes clientes ont appris à sortir de la pièce… Est-ce que c’est facile ? NON ! cela demande du travail, mais… je suis avec vous… je vous accompagne…

Vous voulez sortir de la pièce ? Venez m’y rejoindre ! C’est un « escape game » grandeur nature… On joue ?

 

ACT est vraiment efficace pour la fibromyalgie.

L’assistance c’est bien. L’autonomie c’est mieux !


Sur les réseaux sociaux, je vous ai promis de vous raconter sur les évènements vécu à l’aéroport de Beauvais… Eh bien, ce matin j’ai 5 minutes pour vous. Comme vous le savez certainement, mon handicap n’est pas visible. Quelquefois je ne peux pas marcher tellement j’ai mal. Quelquefois, je marche doucement. En tout état de cause j’ai du mal tout le temps à rester debout immobile. Mes élèves le savent. Je m’assieds régulièrement, je les quitte précipitèrent pour aller au toilettes… Mais cela ne m’empêche pas de donner mes cours de manière, efficace, n’est-ce pas ?
Pour prendre l’avion, il m’est arrivé de demander de l’assistance. Et je me suis retrouvé « cloué » dans une chaise roulante, à chaque fois. Et des chaises roulantes, très difficle, voire impossible à déplacer de manière autonome. Je dois demander qu’on me pousse pour aller aux toilettes par exemple.
Je reste coincé et dépendant. Voilà de l’assistance où je ne m’y connais pas. Aussi pour garder mon autonomie, mini de ma carte de priorité pour les personnes handicapées, me voici à l’aéroport de Beauvais.
1) Me voilà obligé de demander à la queue pour l’enregistrement la possibilité de passer devant. Les gens sont sympas, ce qui est une chance… Et me voilà devant la dame à la caisse d’enregistrement… Et là et me dit « vous devez faire la queue ! » Ce n’est pas normal que passer devant ceux qui attendent. Vous leur avez demandé… » Et moi de répondre, que oui j’ai demandé, et que oui, eux au moins, il savent lire… Sur ma carte est écrit priorité… Mais pour elle manifestement, ce n’est pas clair…
2) Passage à la sécurité… Il y a une queue pour les gens sont en voyage économique et une queue pour les VIP et les handicapés… Je m’y dirige… Et la la dame me dit « non, il faut payer 10 euros pour passer par cette queue ! Elle est réservée… Je montre ma carte… Elle me dit non ce n’est pas possible ! Demandez une assistance ! Je ne peux pas passer sans assistance ! Ici l’autonomie n’existe pas ! Finalement je suis passé par le queue économique… Et j’ai fait connaissance avec tous les passagers … Avec la phase magique : « Vous permettez ? » Et je montre ma carte !
Cela a duré pendant 10 minutes ! Passage étroit… Bousculades… Alors qu’il aurait été si simple d’ouvrir la porte ! Messieurs de la compagnie Ryanair, le handicap n’est pas un passe-droit pour gagner du temps ! C’est une nécessité pour ceux qui sont dans cette situation.
Que penser d’une société qui a oublié son rôle : « Protéger les plus faibles d’entre-nous ! »
Et si nous cultivons l’autonomie au lieu de l’assistance ?

  • Assistance= Dépendance !
  • Autonomie = Indépendance.

Je travaille tous les jours pour être autonome… C’est même à cause de cela que je n’ai jamais demandé de pension d’invalidité… Alors que tous mes amis qui ont eu la même chose que moi en ont une !
On m’a souvent traité d’idiot de ne pas en profiter … C’est quoi cette mentalité ? Si je ne veux pas qu’on m’aide autrement qu’en me laissant mon autonomie ? Je suis idiot ? Il semble… Dommage, mais je ne cèderai pas au dictat de ceux qui veulent enfermer les handicapés dans l’assistance… Je vise l’autonomie chaque fois que. n’est possible !

Permis de conduire et handicap. Un traitement honteux au Maroc

Permis de conduire et handicap. Un traitement honteux au Maroc

Une de mes amies et handicapée à Rabat. Et c’est comme cela que j’ai découvert le traitement du handicap face au permis de conduire au Maroc.

Comme vous le savez, je suis contre l’assistanat systématique du handicap. Moi-même étant handicape, je ne supporte plus de devoir prendre une chaise roulante qui ne roule pas pour être traité correctement lors de l’embarquement dans l’avion. Mais je reviendrai dans un prochain article sur ce sujet.

Aujourd’hui je vais aborder le permis de conduire au Maroc.

Mon amie décide de passer le permis de conduire, il y a quelques mois et veut s’inscrire au permis de conduire. Elle découvre qu’il faut s’inscrire à une auto école loin de chez elle car c’est la seule auto école agréée pour passer le permis si vous êtes handicapé. Cela retarde son inscription mais quand elle se présente à cette auto école, elle découvre que le prix est le double du prix « normal ».

Elle décide donc de s’inscrire à une auto école normale ! Et elle va au ministère concerné pour faire une réclamation et obtient l’assurance qu’elle peut s’inscrire à n’importe quelle auto école si elle a un certificat médical. Elle obtient le certificat indiquant qu’elle peut conduire un véhicule sans aménagement et s’inscrit à une auto école proche de son domicile.

Le jour de l’examen, elle est refusée par l’examinateur car son certificat ne vient pas d’un hôpital seul habilité à délivrer ce type de certificat d’aptitude d’après lui. Elle va donc prendre un rdv à l’hôpital et obtient le certificat. Lors de son deuxième passage. L’examinateur la refuse car elle ne vient pas le la « bonne » auto-école …. Re-belote !

Cela sans aucun écrit. Bien sur ! Tout est à l’avenant et la tête du client ! Le racket organisé pour le permis de conduire des personnes handicapées est une honte !

Alors que va-t-elle faire ? Elle a refait un dossier pour le permis avec les bons certificats médicaux… Et recommence ! Et que vont-ils faire ?

Allez savoir… La loi est la loi ? Vous croyez ? Personne ne réagit dans son pays … Le handicap au Maroc ? Mais non ça n’existe pas ! À suivre…

JE VOUS TIENDRAI AU COURANT !

Innovation ou progrès dans le domaine de l’accompagnement ?

Innovation ou progrès dans le domaine de l’accompagnement ?

6a00d834209e6353ef014e8bdf349f970dJ’ai écrit un article la semaine dernière sur l’innovation dans le domaine de l’accompagnement où je couplais ACT (la thérapie d’acceptation et d’engagement) et la visioconférence. Bien entendu cet article est passé « à la trappe » des élections présidentielles, comme beaucoup de choses, ces derniers temps.

Je reviens cette semaine sur la notion d’innovation et de progrès, car ce n’est pas la même chose. L’innovation et le progrès ont été pendant de longs siècles presque confondus. Aujourd’hui la nuance est plus que nécessaire.

Quand je parle de progrès, j’entends par là « améliorer la condition humaine dans son ensemble ». Quant à l’innovation, c’est le progrès dénué des valeurs des Lumières.

Whouaouuuu ! L’innovation peut-elle aller contre le progrès ? Oui ! Même si cela me fend le coeur à la mode de Pagnol…

Loi de MooreL’innovation technique suit la loi de Moore (voir schéma)  qui bien qu’empirique se vérifie pour l’instant. (Le nombre des transistors double tous les deux ans sur les microprocesseurs.)

Mais cette innovation continue malheureusement n’est pas suivie de progrès dans la réalité. Eh oui ! Le réel n’est pas ma réalité. Comme je l’ai appris en pratiquant la méditation de pleine conscience, la réalité est composée de ce qui se passe dans le réel, c’est-à-dire ce qui est observable à l’extérieur de moi-même, alors que la réalité est composée à la fois que réel, et de ma perception interne.

La réalité, c’est ma perception du réel, c’est « MA » réalité… Alors vous savez qu’il y a la possibilité de travailler en visioconférence depuis longtemps. Ça, c’est le réel. Mais dans les faits ? Vous trouvez bien des excuses pour ne pas utiliser ce mode de communication, chaque fois que l’on vous le propose ? Ça, c’est la réalité !

Je suis  TIH, c’est-à-dire que je suis travailleur indépendant handicapé, et je dois dire que la visioconférence me permettrait de pouvoir travailler dans de meilleures conditions, bien des fois… Ça, ce serait le progrès !

En réalité, je n’ai qu’un patient (en thérapie) , et j’ai eu deux clients (en coaching) que j’accompagne en visioconférence. Dans le monde de la formation, j’anime depuis 4 ans des visioconférences de formation. Mais dans le monde associatif ? Lorsque j’ai un conseil d’administration ? Quand il y a une réunion de bureau ? La visioconférence ? Vous y croyez vous ? Le progrès ne suit pas l’innovation !

Je crois, pour ma part que la peur nous empêche d’adopter de nouvelles pratiques. Et dans certains cas, le réel nous prouve que nous avons raison, non ? Mais en changeant de contexte ? Est-ce toujours le réel ? Ou seulement notre réalité ? Notre manque de capacités à s’adapter à un nouveau contexte, car nous ne savons pas observer…. Bon, cela nous renvoie à apprendre à observer, vous connaissez la méditation ?

Alors, vous voulez tester, la visioconférence dans le contexte de l’accompagnement ? Regardez dans l’article précédent, mon offre gratuite durant le mois de mai.

À bientôt.

ACT est vraiment efficace pour la fibromyalgie.

Et surtout la santé !

6a00d834209e6353ef015432d76c11970cComme tous les ans, il y a une expression qui est sur beaucoup de lèvres : « Bonne année, bonne santé ! » et souvent l’on rajoute « Et surtout la santé ! »… Et tous les ans depuis quelques vingt ans maintenant je me dis, alors quoi, ce serait foutu ?

Et oui il y a presque 21 ans j’ai été atteint par cette maladie qui fait peur à tant de personnes : « le cancer ». Bon on ne va pas en faire un  fromage, car il parait que nous sommes des millions de héros ordinaires à vivre avec. « Vivre avec » ou « mourir à cause de » et c’est là que se fait la différence. Mais croyez-vous que cela s’arrête là ?

J’aimerais aujourd’hui élargir un peu la réflexion sur ce sujet : « La santé est nécessaire au bonheur ». Et c’est là que le bât blesse pour moi. En effet, pourquoi ne pourrions-nous pas être heureux, même en mauvais état.

Il est des cas où notre cerveau ne voit pas de solution, et ce manque de santé est considéré comme une montagne impossible à escalader. Nous ne sommes pas des lézards ! Notre queue ne repousse pas, en effet. Et ce qui est perdu est souvent perdu définitivement.

J’ai vu mon état corporel se dégrader avec le temps. J’ai commencé par perdre une dent, et elle est revenue ! Vive la souris 😉 Puis j’ai perdu une partie de ma vue… C’était le début de la fin ! Aujourd’hui j’ai une prothèse visuelle (lunettes) et depuis j’ai acquis, une prothèse dentaire partielle… J’ai perdu mes cheveux, et aujourd’hui je suis chauve, car je ne voulais pas de prothèse capillaire… Et de proche en proche… J’ai perdu mon colon, mon rectum… heureusement pas le sphincter et je n’ai pas eu de stomie permanente, seulement une temporaire… Puis ma tension artérielle, les reins qui faiblissent et demandent une révision, voire de prévoir un remplacement… Et aujourd’hui je perds l’ouïe… de l’oreille gauche… Bon OK il me reste l’oreille droite, une vision basse, mais active, un nez qui fonctionne, et pleines d’autres choses qui continent à fonctionner…

Ça ne vous rappelle pas une chanson ?

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=Mq24HSIDgRg]

Bon alors ? Est-ce pour cela que je ne peux pas être heureux ?

Le handicap est une situation non pas liée à une maladie, mais à un ou plusieurs désavantages liés aux actions de la vie courante en société. Aujourd’hui je suis TIH (Travailleur Indépendant Handicapé), car je suis embêté dans ma vie au quotidien.

Vous savez beaucoup de choses sur ma santé, mais savez-vous ce qui me handicape ? C’est assez complexe, hein ?  OK OK… La solution : « J’ai la diarrhée depuis 21 ans ! Je vais entre 28 et 30 fois par jour aux toilettes »

Vous avez déjà eu la diarrhée ? Non ? Quelle chance ! Sinon vous pouvez (ou pas) imaginer ce que je vis… Les brulures entre les fesses, les désagréments des levers chaque nuit (entre 2 et 5 fois)… Être tellement brulé que je ne peux plus marcher…

Ben voilà… Ce n’est pas la maladie… Ce n’est pas le cancer qui est le handicap, ce sont les dommages « collatéraux » !

LOL ! LOL ? Oui ! Car je suis vivant, j’ai une vie maritale de rêve, un métier que j’adore, des enfants que j’aime, des amis que j’aime… Et j’ai une vie pleine de sens ! Oui ce que je vous souhaitais lors de mon premier article de l’année : « Une vie pleine de sens », c’est cela que je vis aujourd’hui.

NON, je ne suis pas en bonne santé, mais je suis heureux. je vous rappelle que la santé ce n’est pas TOUT ! On peut être en bonne santé et pourtant, ne pas être heureux. Rappelez-vous que l’humain est le seul être qui peut aller mal quand tout va bien!

Bien sûr tout ne dépend pas de nous et il arrive que la vie nous serve une tartine de merde, quand nous aimerions avoir un peu de douceur. Mais c’est la vie ! C’est cela qui permet d’apprécier le bonheur. C’est l’ombre qui permet d’apprécier la lumière. Alors que vous souhaiter ? Vous n’êtes pas en bonne santé, et vous êtes tristes ? Vous avez le droit d’être tristes. Vous avez le droit d’être malheureux, et cela est normal que quelquefois vous soyez tristes. Oui, vous pouvez être nostalgique… Alors un peu de bonheur pur… Aimez-vous Brahms ?

 [youtube https://www.youtube.com/watch?v=1trE3ms3AGo]

Aujourd’hui j’accompagne des personnes en situation de handicap (acquis ou de naissance) sur un module collectif et individuel qui s’appelle « Savoir gérer son handicap au quotidien dans la vie et au travail ».

Cela passe par un accompagnement complet de là où vous êtes à la où vous voulez aller… Bien sûr pour aller vers une « vie pleine de sens » par simplement vers une santé illusoire ! cela passe par la pleine conscience, l’acceptation et surtout des actions engagées vers SES valeurs au quotidien… (ACT = Thérapie d’acceptation et d’engagement)…

Vous voulez en savoir plus ? Écrivez-moi et en plus si vous êtes chef d’entreprise et que vous voulez accompagner vos employés dans ce programme de qualité de vie au travail vous savez que mes prestations ouvrent droit aux unités bénéficiaires comme les établissements protégés ?

Et si vous preniez part à un diner sans y voir ?

Et si vous preniez part à un diner sans y voir ?

IMG_5289_DxONous avons, Aurélie et moi, décidé de partager nos passions avec vous, autour d’un repas « sans y voir ». Aurélie est la fondatrice des 5à7 sensoriels, et moi du Coaching autour du pot… Vous imaginez bien que ce type de repas c’est un peu la fête des sens et des prises de conscience. Alors, en partenariat avec le Café de la Paix à Auvers sur Oise, nous avons donc décidé d’organiser pendant ces vacances un repas dégustation… sans les yeux !

LE DINER SANS Y VOIR !

Venez expérimenter un repas et des rencontres sans la barrière de l’image, le jeudi 21 juillet 2016 à 20h. L’accueil commencera à 19h30 et permettra à tous de se présenter avant le partage d’expérience.
IMG_5284_DxO Cette soirée coanimée par Aurélie DUCLOS, Coach sensoriel, association les5a7sensoriels, et Pierre CARNICELLI, psychologue et coach, fondateur du Coaching autour du Pot.
L’idée pour cette soirée est de vous faire découvrir « un autre point de vue sans vue » sur votre expérience quotidienne. Vous avez des idées sur le handicap ? Avez-vous déjà vécu comme un non-voyant ? Vous imaginez certainement comment cela va se passer… Et si vous le testiez vraiment? Expérimentez par vous-même la privation de la vue pour un soir.

IMG_5293_DxOAurélie et Pierre vous accompagnent dans un dîner dégustation à l’aveugle, depuis la prise de commande, jusqu’au dessert… Puis, à la fin du dîner, dans le plaisir du regard retrouvé, nous aurons le loisir d’échanger autour du thème du handicap et des 5 sens, et les liens entre sens et relationnel.


Menu dégustation + vin inclus + animation: 40€ (apéritif et café en sus)
Réservez votre place, et soyez les bienvenus dans l’aventure sensorielle !
https://www.weezevent.com/le-diner-sans-y-voir