Nous ne sommes pas prêt à sauver la planète comme ça.

<![CDATA[

Hier, je revenais d’un séjour au Havre, avec mon épouse. Nous avons pris successivement l’autoroute A131 puis le A13, sortie direction Meulan Les Mureaux et reprise de l’autoroute A15 puis sortie vers la N184 et enfin A115 et arrivée à ST PRIX.

En partant du Havre, j’ai vu un panneau, risque de pollution, vitesse réduite de 20km/h. Cela veut dire que sur l’autoroute, la vitesse limite est passée à 110km/h sur certains tronçons, sur d’autres à 90km/h… Et même sur le A115 qui est limité à 90km/h la nouvelle limitation de vitesse est passée à 70km/h…

1re question : Comment faire pour ne pas se faire engueuler par tout le monde en roulant à ces vitesses ?

En effet, appels de phares rageurs, coups de klaxon m’ont poursuivis pendant tout le trajet. Dès que je me retrouvais en 2e file en train de doubler un véhicule plus lent que les vitesses autorisées. Est-ce à dire que je ne peux plus doubler si je reste à la vitesse autorisée ? Mais alors à quelle vitesse sont les autres ? Ceux qui râlent derrière moi ?

2e question : Que faudrait-il faire pour que la majorité des personnes sur la route respectent cette limite de vitesse ?

En effet quand vous respectez ces limitations de vitesse les véhicules derrière vous se collent à vous. En scooter, c’est insupportable… J’ai peur ! En voiture, j’ai moins peur, mais je ne suis pas très rassuré… Dois-je accélérer ? Et si je veux moi, respecter les limitations de vitesse, parce je veux aider à sauver la planète, ou plutôt les hommes qui y vivent… je ne peux pas, parce que des abrutis ne veulent pas respecter, les limitations de vitesse ?

Ah oui… J’ai dit « abrutis »? Ben c’est peut-être que je suis en colère ? Va savoir !

En attendant, je reste septiques sur l’état d’esprit des conducteurs, en France… Comment ça se passe ailleurs ? Il n’y a pas ces limitations de vitesses pour « cause de pollution », ou bien les sanctions sont plus lourdes, ou bien autre chose…

Je ne sais pas, mais je suis certain que ce moyen n’est pas adapté à la situation que nous vivons sur les routes aujourd’hui…

La bonne volonté ? Il faut qu’il y en ait pour pouvoir compter dessus ! Chacun sa mère, c’est une méthode qui va nous envoyer tout droit vers le mur. Je ne suis pas là pour faire la morale à qui que ce soit, je continuerai à baisser ma vitesse quand la pollution sera de la partie. Mais j’aimerais bien me sentir en sécurité, dans mon pays quand je me déplace en scooter, sans avoir un abruti qui me colle à la roue arrière…

J’ai encore dit « abruti », alors c’est vraiment que je suis en colère, et je connais la cause, c’est que j’ai doublement peur… Peur de l’accident en scooter, et peur de l’avenir pour mes enfants… Et les vôtres…

J’ai remarqué incidemment que tous les radars automatiques (ou presque tous…), sont peints, ou couvert de plastique noir, ou détruits… Pensez-vous que être gilet jaune, cela veut dire, être contre les limitations de vitesse ? Pourquoi ? Les gilets jaunes n’ont-ils pas d’enfants ? Je suis dubitatif sur les intentions, de ceux qui font ça…

Vous croyez qu’on va sauver la planète comme ça ?

 
 ]]>

Comment construire sa vie en grand ?

<![CDATA[

Je vous propose aujourd’hui une métaphore que j’utilise avec mes clients qui commencent à s’enfermer chez eux, à cause des troubles anxieux, ou qui sont atteints de phobie sociale.
En effet ces clients, sont souvent dans l’évitement expérientiel, et pas toujours conscient de la portée de leurs choix.

Métaphore de la construction de la maison
(d’après The Big Book of ACT Metaphors – Jill A. Stoddard)

Avez-vous remarqué que chaque fois que vous évitez une situation ou un évènement parce que cela pourrait causer un inconfort, vous réduisez aussi les options disponibles pour vous?
En évitant la situation, vous pourrez peut-être vous sentir un peu plus à l’aise à ce moment-là. Mais vous n’obtenez également aucun des avantages qui auraient pu résulter de cette situation. C’est un compromis, non? Et ce compromis est-il vraiment bénéfique pour vous ?

Avez-vous constaté qu’en évitant les situations inconfortables, vous réduisez de plus en plus votre vie. La vie est très semblable à la construction d’une maison.

Pour construire une maison, vous avez besoin de matériaux de construction, appelés   » briques « , et vous en avez beaucoup qui trainent autour de vous – vos expériences.
Dans votre vie, vous avez remarqué que certaines de ces briques sont plus jolies que d’autres. Certaines d’entre elles sont des briques neuves et propres qui représentent des sensations, des pensées, des souvenirs et des sentiments agréables.
Les autres briques sont cassées ou sales ou n’ont tout simplement pas l’air assez robustes. Celles-ci représentent toutes les expériences difficiles que vous avez vécues, telles que les symptômes, les pensées et les sentiments négatifs.

Que se passerait-il si vous choisissiez de construire votre maison avec uniquement les belles briques? Ce serait probablement une très petite maison, n’est-ce pas?

Et si les belles briques étaient proches des briques sales ou cassées ou même sous un tas d’entre elles?

N’est-il pas vrai que vous avez été si occupé à essayer de ne pas toucher aux briques « désagréables » que vous avez manquées ces belles briques cachées?

Cela ne réduirait-il pas davantage votre espace de vie? Vous pourriez dire que vous êtes heureux de vivre dans une petite maison.
Cependant, chaque fois que vous sortez de la maison, les vilaines briques vous attendent toujours, vous empêchant de vous procurer de nouvelles briques plus agréables. Vous pourriez même finir par atteindre le point où vous ne quittez plus la maison.

Cela ressemble à un gros compromis, n’est-ce pas? Que se passerait-il si vous choisissiez de construire votre maison avec toutes les briques que vous avez à votre disposition? Et si ce que nous pouvons faire ici est de construire une maison avec toutes les briques disponibles afin que vous puissiez avoir un peu plus d’espace pour vivre?
Et si c’était un espace où vous pouvez apprendre à vivre avec des briques agréables et désagréables dans votre maison au service d’une vie plus grande, un espace dans lequel vous aurez le choix de continuer à vous développer?

Alors comment ça sonne en vous ? Il n’y a pas besoin d’être atteint de phobie sociale pour être dans l’évitement… N’est-ce pas ? Et si vous construisiez votre vie « en plus grand  » ?

]]>