Sept séances pour une vie pleine de sens

Sept séances pour une vie pleine de sens

mainsQuoi ?

Vivez l’expérience d’un accompagnement par la méthode ACT. En 7 séances, individuelles et/ou collectives, vous passez à l’action vers ce qui est le plus important pour vous. Autorisez-vous à vivre au quotidien, en pratiquant la pleine conscience et en donnant du sens à vos actions.

Comment ?

  1. Lors d’un entretien individuel, de 1H30, avec Aurélie ou Pierre, c’est à dire moi-même, j’aime bien parler de moi à la 3e personne, vous déterminerez la cadre de votre accompagnement. Nous nous poserons les questions suivantes :
    • Où en êtes-vous ? Est-ce que ACT peut-être la bonne méthode pour vous ? Que pouvez-vous en espérer ? Et comment organiser votre accompagnement de manière la plus efficace pour vous ? En individuel ou en collectif ? Qu’est-ce que ça change ?
    • Et nous commencerons à travailler ensemble avec la méthode choisie.
  2. groupecercleAprès cette première séance, une suite de 4 séances
    1. Si vous avez choisi de continuer avec ACT en groupe.
      • Vous serez intégré à un groupe de travail de 6 à 10 personnes maximum.
      • Ce groupe se réunira 2h00 le lundi soir durant 4 semaines consécutives.
      • Vous serez accompagné par 2 coachs professionnels, Aurélie et Pierre, à deux pas de la défense, dans un lieu convivial, adapté à ce travail.
    2. Si vous avez choisi de travailler seul
      • Vous serez accompagné individuellement pendant 1h30, une fois par semaine, durant 4 semaine consécutive.
        • Soit au cabinet du coach,
        • soit chez vous,
        • ou en visioconférence selon vos aspirations.
  3. Ensuite vous ferez, une séance individuelle dîtes de « suivi », avec Aurélie ou Pierre, pour faire un point sur votre intégration de la méthode et son efficacité réelle dans votre vie.
  4. Puis si vous avez choisi la méthode de travail en groupe.
    1. Une dernière séance d’intégration vous permettra de vérifier ensemble où vous en êtes sur la réalisation des actions, et leurs impacts dans votre vie.
    2. Cela vous permettra aussi d’échanger avec le groupe, les « trucs et astuces » sur l’utilisation de la méthode pour vous.

groupePourquoi le choix du groupe est pertinent ?

  • C’est un espace protégé où nous explorons notre histoire personnelle. Tout peut-être dit dans un groupe, mais dans le respect d’un cadre bienveillant !
  • Le travail en groupe élargit nos horizons, ouvre des pistes de travail.
  • ACT en groupe est un travail individualisé effectué en situation de groupe.
  • L’attention des coachs et du groupe est prêtée à une personne qui demande à partager une problématique actuelle ou un vécu personnel lié à son histoire. Les autres membres du groupe interviennent et interagissent s’ils sont sollicités, interpellés ou touchés par la personne qui travaille.

Un groupe ACT peut comprendre une dizaine de participants (de six à douze) ; ici les groupes sont coanimés par un duo de coachs, ce qui est enrichissant.

Soulignons, dès lors, l’importance de la confidentialité; tout peut être évoqué dans le groupe, en sécurité.  Rien ne doit être raconté, à l’extérieur, de ce qui est dit dans les séances de groupe.

Le groupe est à la fois soutenant et confrontant. Il met en valeur les relations humaines avec les qualités, les faiblesses, le talent, le vécu et la personnalité de chacun. Ce travail favorise l’émergence de parties inconscientes de la personne et, avec l’aide du groupe, chacun peut explorer son histoire personnelle par un travail de reconnaissance mutuelle.

Les participants échangent et réagissent sur les thèmes qui leur sont proposés. Il n’est pas obligatoire de s’exprimer durant les séances sauf indication spécifique du coach.

Qu’apporte la participation à ces groupes ?

  • Ces groupes s’adressent à toute personne désireuse d’engager un travail personnel pour vivre une vie pleine de sens.
  • Cette démarche peut être un complément ou l’écho d’une psychanalyse ou d’une psychothérapie individuelle, mais chacun(e) peut prendre part à un groupe sans pour autant entamer une psychanalyse ou une psychothérapie individuelle.
  • ACT en groupe élargit les horizons et ouvre des pistes, qui auraient eu du mal à émerger sans le groupe.

Calendrier prévisionnel

Le premier groupe ACT arrêtera le recrutement de ses membres le 21 février 2016 pour un début prévu le 29 février 2016. Le groupe se réunira de 20:00 à 22:00, chaque semaine.

Vous aimeriez en savoir plus ou participer à ce groupe, peut-être ? Alors prenez contact avec moi à Pierre Carnicelli – 06 75 25 34 42 ou par mail pierre@carnicelli.fr. Et cela avant 8 février 2016 dernier délai.

À moins que vous ne vouliez en savoir plus sur l’accompagnement individuel
auquel cas c’est QUAND VOUS VOULEZ
!

La Laïcité n’est pas une religion, ni une opinion…

La Laïcité n’est pas une religion, ni une opinion…

LaïcitéAvant toute chose ce qu’il faut savoir pour comprendre la suite de mon article de ce jour, c’est que je suis un être humain et que je vis en France. En France il y a un état de droit, et depuis 1905 un état laïc. J’entends des discussions, et je lis des articles et des déclarations sur la laïcité, comme tout le monde, enfin comme tous ceux qui savent lire et qui veulent lire. Et surtout j’entends une incompréhension, une confusion sur ce qu’est la laïcité !

Dernièrement je me suis fait traiter de « laïcard »… Et dans d’autres pays où je voyage régulièrement, je me suis même fait traiter de « terroriste laïc »… Bon, passons vite là-dessus, quoi que… Je ne suis pas un terroriste, je ne veux pas semer la terreur. Effectivement je suis pour l’application de la laïcité à la française en France et c’est pour cela que je tiens à expliquer à ceux que j’aime ce qu’est vraiment la laïcité. Car la laïcité ce n’est pas ce que veulent nous faire croire certains religieux :

  • mulsulmans en France faisant passer les tenants de la laïcité pour islamophobes,
  • catholiques  taxant les laics d’espions, voire une cinquième colonne, à la solde des islamistes
  • dans la sphère politique l’extrème-droite qui veut s’approprier la notion de laïcité pour mieux exclure les musulmans en France. En utilisant des termes comme « eux » et « nous ».

Dans tous les cas, c’est une honte de voir comment est traitée la laïcité, qui n’est pas comprise ! Avant de poursuivre, une question sur moi : « Suis-je adepte d’une religion ? Suis-je agnostique ? Suis-je athée ? »

Ben cela n’a aucune importance pour les propos que je veux tenir ici. Parce que la laïcité n’est pas une religion. Je connais des catholiques, des protestants, des bouddhistes, des juifs, des musulmans et des athées, qui sont laïcs. Bien sûr, je n’ai pas balayé ici l’ensemble de toutes les religions. Mais je persiste et signe. Je ne suis pas pour ou contre les religions, je suis pour « La liberté absolue de conscience ».

Vous voulez être religieux, vous ? Pour moi c’est d’accord. Ce n’est pas incompatible et je n’ai rien contre vous tant que vous ne voulez pas m’imposer cette religion ou cette non-religion. Et de toute les façons, la laïcité n’est pas une série de contraintes, mais plutôt une série de valeurs que je vais appeler « naturelles », c’est à dire liées à la nature de l’humain ! Vous êtes humains, alors, pour et grâce à la laïcité, vous avez des droits et je m’en vais les décrire succinctement.

  • La laïcité c’est le droit d’avoir ou de ne pas avoir une religion, car la laïcité c’est d’abord et avant toute chose la liberté absolue de conscience. Le droit de croire ou de ne pas croire à une religion. Donc la laïcité se place en amont, avant la possibilité d’avoir une religion. La laïcité c’est le principe qui permet aux religieux, aux agnostiques, et aux athées de pouvoir être religieux, agnostiques ou athées.
  • La laïcité à la française, est un principe qui permet ensuite de « pouvoir ne pas être inquiété pour ses opinions religieuses » c’est-à-dire que la laïcité garantit un traitement égal de toutes les expressions de religions, toutes les religions, et non seulement les religions dites « du livre », que vous soyez bouddhiste, zen, adepte de la religion de la tour qui penche », ou athée, du moment que vous le faites dans le respect de la liberté de conscience de l’autre et que vos pratiques ne sont pas à l’encontre du droit, vous pouvez le faire, dans une pratique égalitaire. C’est-à-dire que toutes les options religieuses sont égales pour la laïcité. Il n’y a pas de primauté pour telle religion ou pour l’athéisme. C’est pour cela d’ailleurs que l’homme et la femme sont égaux sans primauté, car cela est lié à leur nature. Ils sont humains et par leur nature même, ils sont libres et égaux en droits (et en devoirs)
  • La laïcité à la française c’est aussi la prise en compte de la solidarité et du bien commun. C’est-à-dire que toutes les pratiques doivent au niveau de l’état favoriser le traitement de la prise en charge de l’intérêt de chacun et le bien de tous. Et donc ne pas « favoriser » une religion, voire toutes les religions au détriment d’une partie de la population qui serait athée. Ni l’inverse !

On retrouve ici les trois grandes valeurs de notre république : Liberté, Égalité et Fraternité

Pour terminer, un petit rappel qui a son importance : « La Laïcité c’est la séparation des pouvoirs (des options) de la religion et de l’état »

Et comment l’histoire nous montre que cela est un principe valable? Un simple raisonnement par l’absurde (les matheux s’en rappellent ?)

Si la religion dirige l’état qu’est-ce que cela donne ?

  • Religions chrétiennes (catholiques -protestants) : En 1572 la Saint Barthelemy lors des guerres de religion en France, pour imposer la terreur sur une population, provoqua en une journée 3500 morts.
  • Athée : pour imposer la terreur contre les religions, le régime soviétique lors des purges a fait disparaitre des centaines de milliers de personnes.
  • Islam : le 11 septembre 2001, dans les Twin-Towers, il y a eu 3500 morts au nom d’une revendication religieuse pour imposer la terreur. Depuis le début de l’année 2016, il y a eu 48 morts par exécution, en Arabie Saoudite et des tensions dans la région du Golfe entre chiites et sunnites.
  • Religion juive : colonies en Palestine, guerre à Gaza… révoltes des Palestiniens… Beaucoup de morts… plus de 1600 morts en 15 jours…

Et j’en passe…

L’histoire nous montre qu’il n’y a pas d’options religieuses meilleures que les autres dans ce domaine.  Vous croyez que la France est arrivée à la Laïcité sans se battre pour sa liberté ? Vous croyez encore qu’il y a eux d’un coté et nous de l’autre ? Comme semblent le dire des personnes qui veulent s’approprier la laïcité et qui surtout développent des thèses d’exclusion mutuelle.

L’antisémitisme est la cause de morts et/ou d’exil, et si les religions chrétiennes vivent aujourd’hui ensemble ou plutôt cote à côté…. ce n’est pas sans heurt ! Les religieux veulent imposer leur liberté de penser. Le communautarisme veut prendre  le pas sur le vivre ensemble dans l’esprit de beaucoup de politiques qui n’assument pas la laïcité et ses principes. Vous remarquerez que si les religieux prônent un mariage avec une sexualité uniquement tournée vers la reproduction, les adeptes du mariage pour tous, les adeptes de l’utilisation des préservatifs et/ou de la pilule ne leur imposent rien.

Combats (en vrac…) en cours ou récents  pour défendre la liberté absolue de conscience:

  • le droit à mourir dans la dignité,
  • le droit au mariage homosexuel,
  • le droit de vote pour les femmes (ce n’est pas si vieux)
  • la séparation de l’église et de l’état
  • le droit à disposer de son corps
  • le droit à la médecine pour tous
  • …/… (Liste non exhaustive)

Tous ces combats sont des combats qui sont liés de près ou de loin à la laïcité.
Et pour finir, je vais résumer mon propos pour que plus jamais vous ne fassiez de confusion entre laïcité et athéisme.

La laïcité c’est la liberté absolue de conscience de croire à une vérité révélée de son choix
ou de ne pas y croire.
C’est le traitement égal de toutes les croyances
et la prise en compte de la solidarité
pour le bien commun et le bien vivre ensemble.

laicite-drapeau-fLa laïcité n’est pas une option religieuse, et ce n’est pas une opinion… Certaines personnes qui voudraient bien revenir sur la laïcité argumentent en disant que la loi de 1905 date de 100 ans donc il faut la revoir. Je répondrais que la nature humaine n’a pas changé depuis 100 ans, et que la plupart des religions s’appuient sur des faits (avérés ou supposés) qui datent de bien plus longtemps et qu’eux ne veulent pas remettre en cause leurs principes, même si ceux-ci s’appuient sur des événements conjoncturels et des pratiques qui nient la nature humaine…

Alors quoi ? Pour moi la remise en cause de la laïcité reviendrait à réintroduire en France les guerres de religions, qui dans les faits, n’ont jamais fini. Les options religieuses ne sont possibles que parce que la laïcité permet de les accepter pour ce qu’elles sont… des options. La laïcité n’est pas une option , la laïcité permet les options.

Alors que vous soyez chrétiens, musulmans, juifs, adogmatiques, bouddhistes , athées ou autres, la laïcité, vous permet de le vivre dans votre sphère privée, et de pouvoir partager avec les autres les services de la République. Tout ce qui s’éloigne de ces principes s’éloigne de ce « bien vivre ensemble » à la française que nous recherchons, s’éloigne de la laïcité et menace les 3 valeurs fondamentales de notre république.

Quelques exemples pêle-mêle :

  • Les crèches dans les mairies, au moment de Noël
  • La volonté affichée de certains politiques de vouloir affirmer une Europe de racine chrétienne
  • Demander des horaires spéciaux pour les femmes à la piscine municipale
  • Les repas confessionnels dans les écoles publiques
  • Le financement des écoles confessionnelles
  • Le concordat en Alsace-Lorraine
  • Le port du voile intégral dans l’espace public
  • Le refus du port voile musulman dans l’espace public
  • Le port du voile des fonctionnaires en exercice
  • Le refus du port du voile au boulot (sauf nécessité du service, bien sûr)
  • …/…

Liste non exhaustive ….

Bien sûr, comme vous pouvez le constater à la lecture des exemples précédents, ce n’est pas si simple. Le port du voile n’est pas « contre la laïcité » dans certains cas c’est le refus du port du voile qui l’est… Puisque la Laïcité c’est la possibilité de pratiquer notre religion du moment que nous ne sommes pas dans la sphère publique, mais même dans cette sphère publique chacun peut pratiquer sa religion… Sauf si vous êtes agent de la fonction publique…

La Laïcité ce n’est pas simpliste, la laïcité nécessite un apprentissage,
alors, vous voulez apprendre à vivre ensemble ?

 
 

Les naufragés du développement personnel.

Les naufragés du développement personnel.

ile-deserteLe développement personnel mal compris, mal vécu, est dangereux. Il est même très dangereux ! Je l’affirme, je confirme et je signe.  combien de personnes en déroute j’ai rencontré dans mon passé professionnel.Aujourd’hui, combien je rencontre de personnes qui sont « perdues » qui se sentent seules, abandonnées incomprises. Et pourtant, combien de travail « sur elles » ont-elles fait ?

Je les appelle, aujourd’hui, les naufragés du développement personnel. Ces personnes ont suivi une formation de coach, ou autour d’un outil comme la PNL, l’analyse transactionnelle, le communication non-violente, et j’en passe et des meilleures. Si vous regardez de près leurs CV, ce sont des personnes qui ont passé ces dernière années à apprendre à se développer.

Mais autour de ces formations malheureusement, il y a beaucoup de pièges. Je ne veux pas dire que les formateurs ne sont pas bons. Oh non ! Ils sont bons ! Techniquement certains sont même meilleurs que moi dans des domaines où je me considère comme techniquement au top. Je ne remets pas en cause leur technicité, ni leur bienveillance, ni d’ailleurs leurs compétences pédagogiques. Je remets simplement en cause leur spécialisation !

Pourquoi ? Parce que le développement personnel n’est pas une fin en soit ! Parce que la PNL n’est qu’un outil, et si vous avez un bon outil et même le meilleur outil qui soit. Si vous ne savez pas ce que vous voulez en faire, vous n’en ferez rien.

Vous pouvez avoir une table à dessin, le meilleur papier, des crayons de qualité, et en plus savoir dessiner si vous n’avez pas d’idées, vous n’aurez pas de résultat.

La grande question est « Pour quoi faire ? ». Une autre question est « A quoi ça sert le développement personnel ? » On pourrait même se poser la question « à qui ça sert ? »

Souvent la réponse que je reçois est « Pour être soi-même ! » ou bien »Pour s’affirmer » ou « Pour avoir confiance en moi ou d’augmenter mon estime de moi (on ne sait pas trop en fait) » Et hop c’est parti pour un naufrage annoncé ! Pourquoi ? Parce que pratiquement l’ensemble des objectifs annoncés ne sont pas des raisons suffisantes pour faire un travail de développement personnel. Et donc les solutions proposées correspondent à la demande et termine par une série de « règles de bases » à suivre pour arriver à ce résultat et hop nous voilà parti dans une démarche où l’arbitraire côtoie la logique simpliste.

Exemple de règles qui, mal comprises envoient le pauvre cherchant dans le mur :

  • Il faut être égoïste : Impact sur la vie de la personne  : Je me retrouve seul !
  • Il faut éliminer les gens négatifs : impact sur la vie de la personne : Je me retrouve seul !
  • Il faut penser positif : impact sur la vie de la personne : Je déprime, je suis nul car je n’y arrive pas…
  • La loi d’attraction c’est facile : impact sur la vie de la personne : Je suis un gros Naze, car je n’y arrive pas

Et si on regardait un peu ce qui se passe dans la démarche du développement personnel ?

  • D’un coté il y a Sarthe avec « l’enfer c’est les autres » et les accros du développement personnel qui deviennent progressivement ou tendance vers un solipsisme bon teint.
  • Et de l’autre coté un penchant naturel à se laisser porter par la culture et la société, en tendant vers le paradigme suivant : « Le paradis c’est les autres » et effectivement les études de psychologie positive tendent à montrer que le bonheur est toujours lié à une bonne interaction avec son réseau relationnel.

Alors quoi ? Les autres c’est quoi ? Et si la voie était au milieu ? Au milieu entre le moi d’abord et les autres d’abord… Et si le développement personnel était un truc genre : « Me permettre de vivre, le bonheur au quotidien, avec et sans les autres. »
Et si la solution n’était pas simple ? Mais une solution comme si souvent dans ce monde « complexe »… Mais notre temps où nous sommes si pressé est-il propice à l’émergence de solutions complexes ?
Et si on commençait par « ralentir et observer » et si nos DVC (Directions de vie choisies) étaient vraiment les nôtres ? Si nous commencions par nous approprier notre réflexion, au lieu de vivre notre vie par procuration ?
Un simple axiome peut nous y aider : « Il n’y a pas le feu au lac ! »
 

2016 l’année du départ ? Pour où ? Formation de coach gratuite ça vous tente ?

2016 l’année du départ ? Pour où ? Formation de coach gratuite ça vous tente ?

6a00d834209e6353ef01538e6e3017970bEn 2012 j’écrivais un article sur le passage où je vous offrais un poème que j’aime beaucoup de William Blake, l’année dernière je vous invitais à revenir au présent, juste avant la tuerie de Charlie. Qui nous a remis le nez dans l’actualité.

Avez-vous remarqué comme les feux de voitures sont passés au second plan de l’information cette année ? Étonnant non ? En 2012 1167 voitures brulées,  plus de 1067 voitures brulées, en 2015 une baisse de 12% avec encore plus 960 voitures brulées… Et cette année ? Les journalistes ont perdu le fil ? (* une remarque du 2 janvier voir plus bas)

Les attentats de l’année 2015 ont focalisé l’attention sur « la sécurité », mais… D’abord les terroristes ! Attention aux terroristes… Vigipirate est à son maximum en France, Belgique, Allemagne… On veut changer la constitution comme si c’était la chose la plus importante qui va tout changer… Comme si c’était un bouclier contre « les terroristes ».

Un vocabulaire de guerre s’est mis en place un peu partout. Dans tous les discours mis en avant, et le président de la République lui aussi, y va, de son couplet. Il est d’ailleurs, toujours aussi vague, dans l’expression  sur la déchéance de la nationalité, pour les bi-nationaux, puis pour les terroristes, et puis pour qui en fait ? Quelle farce !

Les terroristes s’en foutent de la nationalité ! Vous croyez que cela va nous protéger contre l’intégrisme assassin ? NON !!!! Et tout le monde est d’accord, mais « c’est pour le symbole » comme si ce symbole pouvait tout changer à lui seul. Que nenni !

Quand on écoute les sociologues, on découvre un tout autre discours. Il est nécessaire de permettre à chacun et surtout les jeunes de pouvoir comprendre le monde qui les entoure. Et pour cela il faut les « former » ou les « éduquer ». Je suis enfin d’accord avec quelqu’un ! OUF, je me sentais seul…

Alors on fait quoi ? On se sort les doigts du cul ? On avance ! On pose des actions ? Oui, mais quoi ? Et si chacun à son niveau faisait quelque chose ? Je reconnais là l’histoire du colibri… Vous savez celle que met en avant l’association autour de Pierre Rabhi. Moi un colibri ? LOOOL

6a00d834209e6353ef015434746a3b970cJe propose d’aller rencontrer et former les jeunes à une méthode d’apprentissage : « Le coaching » et ses dérivés.

  • L’accompagnement pour apprendre à chercher SES propres solutions au lieu d’attendre les solutions qui viennent seulement des l’extérieur.
  • Comprendre la différence entre zone d’influence et zone de contrainte, savoir sur quoi j’agis dans les niveaux logiques, comprendre les étapes d’un deuil, savoir vivre ses deuils.
  • Comprendre le changement avec Hudson…
  • Et comprendre comment nous codons l’information avec notre vocabulaire. L’importance de ce vocabulaire et pourquoi un vocabulaire riche est important ? Et comment le travailler ?
  • Enfin toutes les choses qui permettent d’apprendre à vivre ses émotions et sortir de la violence pour construire un monde à notre image.

Ben si ! Je peux le faire… En 2014, j’avais proposé dans le cadre de l’Association Pour le Coaching Social une formation de coach à 1 euro par jour sur 2 ans ( soit 700 €).

Résultat : Un seul inscrit en France et une multitude de candidatures au Maroc. Mais je ne vis pas au Maroc. Alors le projet est tombé à l’eau. Dommage non ?

Réponses obtenues auprès des jeunes :

  • Il y a une arnaque derrière, c’est trop beau pour que ce soit vrai. Où il est le loup ?
  • Ce n’est pas possible c’est trop long. Tu te rends compte 2 ans !
  • C’est trop cher ! Ce sont nos parents qui payent.

Eh bien cette année je recommence, mais cette fois-ci

  • C’est gratuit : l’inscription se fait sur dossier et entretien.
  • Cette formation est réservée aux jeunes de 15 à 25 ans qui vivent en France. Pour les mineurs, l’autorisation écrite des parents sera nécessaire.
  • Cela ne dure que 6 mois.
  • Les formateurs sont des coachs professionnels. L’équipe est en cours de création. Il y aura moi c’est sûr. 😉
  • Le lieu d’accueil sera en fonction du nombre d’inscrits et des moyens de l’association. Ce sera à Paris ou en région parisienne.
  • Le nombre max de la première session est fixé à 20.

Alors c’est quoi le programme ?

  • Une vraie formation de coach personnel.
  • Une formation de 6 mois autour de 3 séminaires en salle
  • avec une visioconférence par semaine (ou par téléphone pour ceux qui ne sont pas équipés d’autre chose).
  • À la sortie ? Un certificat de coach personnel.

Dans les jours qui viennent, un formulaire d’inscription sera en ligne. Et en attendant, vous pouvez m’écrire à pcarnicelli@coaching-social.org si vous voulez faire partie de l’équipe de formateurs, ou si vous voulez vous inscrire à cette formation.
Et en attendant la suite :

BONNE ANNEE !


*  Remarque du 2 janvier : J’ai entendu sur France Inter ce matin… 830 voitures brulées environ… Bon OK ! Je reconnais que certains journalistes n’ont pas complètement perdu le fil… 😉