Le cadeau de fin d’année est-il incontournable ?

Le cadeau de fin d’année est-il incontournable ?

AliceChaque année je me demande si cet année encore il va y avoir les fêtes de fin d’année et chaque année … Elles ont lieu ! La fin de l’année en hiver… Bizarre non ? Et le début d’année en hiver ? Encore plus bizarre pour moi. J’aurai bien vu cela le 1er avril plutôt 😉

Certains fêtent l’année en fonction d’un évènement particulier. En règle générale, il est religieux. Mais quand on n’est pas religieux ? Est-ce que cela a un sens ?

Pourtant il est de coutume en France de faire des cadeaux en fin d’année. Noël ou autres fêtes, et cela quelques soient les religions… On voit fleurir des magasins avec des cadeaux partout dans les vitrines.

Finalement, est-ce bien nécessaire d’avoir une date fixe pour les cadeaux ? Anniversaire, fête religieuse, fin d’année civile…Tout peut-être pretexte, par exemple : Arrivée d’un nouveau au travail ou départ à la retraite…

Pourquoi pas, comme Levis Carroll, dans Alice au pays des merveilles, faire la fête simplement pour faire la fête, comme le lièvre de mars, le loir et le chapelier fou, qui prennent le thé simplement parce l’horloge s’est arrêtée…

« Joyeux NON ANNIVERSAIRE ! » Voilà une formule que j’aime car il y a 364 non-anniversaires et 1 anniversaire cela fait 365 raisons de faire un cadeau à ceux que l’on aime.

Pour illustrer cela j’ai décidé de faire un cadeau à mes lecteurs le 3 décembre. Pourquoi le 3 décembre ? Parce que ! C’est une bonne raison, non ?

J’offre une séance de TIPI gratuite dans 3 lieux qui me sont chers. 😉

  • Pour 2 personnes en France
  • Pour 2 personnes au Maroc
  • Pour 2 personnes pour le reste du monde. (Francophone)

Pour bénéficier de ce cadeau, il suffit d’être tiré au sort. et pour cela, jusqu’au 2 décembre inclus, rendez vous sur ma page professionnelle Facebook  http://www.facebook.com/PierreCarnicelli et cliquez sur J’aime ! Je tirerai au sort les 6 bénéficaires sur la liste des « J’aime »
Résultats du tirage au sort le 3 décembre sur la Page Facebook.
Bien à vous
 

La formation permet aux adultes de rester des enfants.

La formation permet aux adultes de rester des enfants.

enfant-adulteChaque fois qu’approche le moment de l’examen de certification, je peux constater que certains adultes se comportent comme des lycéens immatures.

Oui, il existe aussi des lycéens matures, et peut-être que cela n’est pas mieux, mais ce qui est rassurant, c’est le fait de s’apercevoir que chacun est différent. Nous ne sommes pas des machines ! OUF !

  • Quand je dis « ce n’est peut-être pas mieux », c’est que je me pose la question de savoir si être mature est vraiment une fin en soi ?
  • Quelle différence faites-vous entre un adulte et un enfant ?
  • Qu’est-ce que la maturité dont je parle ici ?

Bon, d’accord, je n’ai pas toutes les réponses à mes questions, et mon métier n’est pas vraiment de répondre aux questions. certains comme les philosophes posent des questions et tentent d’y répondre… Les consultants donnent des réponses, les professeurs aussi ! Les coachs rarement !

Moi pratiquement jamais… sauf quand je donne MES réponses à certaines questions que je ME pose et qui me viennent par l’observation de mon environnement et que j’ai envie partager cela avec vous.

Ici, je vais parler de maturité. Pour moi la maturité n’est pas un état d’esprit figé. Il y a une grande différence entre quelqu’un de mature et quelqu’un de figé dans une attitude désespérement sérieuse.

Suis-je réellement sérieux ? Non pas toujours, et pourtant je me sens mature. Alors quoi ?

« Etre mature c’est avant tout, être autonome émotionellement
et responsable de ses actes. »

Qu’est-ce que cela veut dire ?

  • Je peux me comporter comme un gamin, en jouant et en faisant des farces aux autres, et je les assume pleinement !
  • Peux oublier de faire mon devoir, par exemple, de rendre mon mémoire hors des délais, mais je l’assume pleinement.
  • Je n’accuse ni les autres, ni les événements quand je vis quelque chose, j’assume mes choix et mes actes.
  • Je ne cherche pas à éviter les choses désagréables de la vie, si elles font partie intégrante des choses que je dois faire.
  • Je peux rêver, et alors, je sais que je rêve.
  • Je peux rire et je sais pleurer.
  • Je peux aimer, et je sais le dire à ceux que j’aime.
  • Je sais me tromper et je sais le reconnaitre.
  • Les émotions que je vis m’appartiennent et je n’accuse pas les autres…

La liste est longue…

  • Etre mature, c’est savoir s’émerveiller de la vie et de l’amour.
  • Savoir donner et recevoir.
  • Etre mature, c’est rester avec la curiosité qui nous est arrivée quand nous étions enfant et garder sa capacité d’émerveillement, tout en n’étant pas dupe, que la réalité peut-être merveilleuse mais que tout n’est pas de miel et de lait….
  • Etre mature c’est sortir de la dualité « Enfant / Adulte » et d’entrer la dimension « humain responsable »
  • Ne pas oublier que responsable ne veut pas dire coupable !

Voilà… TOUT EST DIT, non ?

Alors pourquoi certains des stagiaires adultes agissent comme des enfants :

  • Alors que j’ai mis des cendriers à l’extérieur pour eux, ils jètent leur mégots sur le trottoir.
  • Alors que je ai donné le sujet de leur mémoire, au moins 2 mois avant,
    • ils me disent la veille du jour J… « Aujourd’hui ‘est le jour de la gentillesse… »
      comme si j’étais un méchant ! MOI ? Méchant ? 😉
    • Ils prétextent, une nuit agitée, comme si le mémoire se rédigeait en une soirée.
    • Ils prétextent une augmentation des charges de travail, cette semaine… et moi je suis mort de rire, car cette semaine n’est qu’une semaine sur 2 mois.
    • Ils ne savaient pas la date… (Re LOL)
    • Leur épouse va accoucher ! Ce n’est pas eux qui accouchent mais..  c’est tout comme !
      Ils doivent accoucher d’un… Mémoire! LOL
    • Ils n’avaient pas compris que le mémoire devait-être remis avant l’examen !
      (Alors là c’est le comble ! 😉
  • Alors qu’ils savent que la reprise des cours est à 14:30, au moment de partir manger.
    Sans rien me dire, ils commencent leur prière à ??? 14:30 !!!
    Exactement au début du cours… Ils savaient que le cours devait redémarrer…
    Mais ils ne m’avertissent pas alors que je ne connais pas l’heure de leur prière moi et …
    IL SAVENT CELA !!! 😉
  • Ils me réclament des devoirs dirigés, quand ils sont au niveau master, alors qu’ils sont en apprentissage de direction de devoirs….
    C’est à eux maintenant de diriger… Là, le sommet est atteint !

Je vous rappelle que je forme des coachs… Age moyen 30-50 ans … Vous trouvez ces comportements vraiment mature ?

Je crois que venir en cours est un bon moyen de retrouver sa jeunesse…

C’est un moment où l’on peut se laisser bercer par le ron-ron du poêle… au fond de la classe près du radiateur.

J’aime bien moi aussi redevenir un étudiant, je fais cela chaque année… Et instantanément… je suis un enfant… Un enfant qui reste malgré tout, mature… Je peux être confrontant, fortement confrontant, mais je suis est reste « Pierre », celui qui vous aime !

Même quand je suis en formation… Surtout quand je suis élève…

Je n’oublie pas qui je suis, sauf quand je l’oublie… Malgré tout je me lance réellement « A FOND » dans mon cours … Et vous ?

Alors reprenez les études, soyez des enfants… testez votre maturité sans risque dans la bienveillance…

Bien à vous

PS : Formation de coach : http://www.nolimit-academy.com

TIPI et la demande forcée

Savez-vous ce qu'est une demande forcée ?

Hier, j'étais au repas des artisans participants à la Saint-Leu Art Expo qui a lieu jusqu'à ce soir et qui recommencera pour les 25 ans de l'association exceptionnellement cette année une manifestation à ne pas rater ! 

Donc hier, j'étais à ce repas mémorable quand une femme, membre de l'association vient vers moi et nous échangeons sur les préparations à base de poivrons qui se trouvent sur la table et qui sont si bonnes. Sa fille, vient se joindre à notre conversation. Et naturellement la conversation tourne autour de ses préoccupations. Vous savez ? Mettez un ado dans une conversation et l'ado va happer tout ce qui se présente pour en faire SON centre d'intérêt. Comme le dit mon épouse, Brigitte, "nous avons tous nos ados un jour" et moi de rajouter "et nous avons été les ados de nos parents"… Généralisation abusive ? Mais oui certainement ! LOL

A un moment tout se met à tourner autour de "Je n'ose pas prendre la parole en public" (alors qu'elle est en public en train de parler) "et je me sens pénalisée pour les examens et dans ma vie".

Et voilà sa meère qui lui dit, tu devrais essayer avec pierre et sa méthode TIPI. La fille de répondre, "Ah, non ! Je ne veux pas dépenser mon argent, pendant des mois…."

Je lui dis, "Cela n'excède jamais 3 séances… mais tu as raison, si tu ne veux pas surtout ne vient pas car cela ne fonctionnera pas. Toute demande forcée ne fonctionne pas avec cette méthode."

La fille est rassurée et dit à sa mère "tu vois, et c'est comme avec la sophro, c'est cher !"… Ce à quoi je lui réponds oui bien sûr et peut-être même plus cher à la séance puisque cela est de 80€ par séance.

La mère s'en va…. La jeune fille reste quelques instants avec moi et je lui glisse, "mais pour toi, ce sera ce que tu veux, si tu veux que je t'aide, ce sera le prix que tu veux même 20 € la séance mais seulement pour les demandes de ce soir bien-sûr… Que l'argent ne soit pas un frein pour toi." En effet, je veux vérifier, si la demande existe vraiment… La jeune fille répond merci, et s'en va. 

CQFD : "PAS DE DEMANDE DE L'ADO !!!!!"

La demande venait seulement de la mère :) J'ai bien fait de ne pas insister… car cela se serait soldé par un échec inévitable!

Voilà ce qu'est une demande forcée : "La demande ne vient pas de la personne elle-même mais d'un tiers."

Alors parents : Votre enfant à des problèmes en classe ? La vraie question est :"veux-t-il réellement ne plus en avoir ?" Ou est-ce pour vous faire plaisir ?

Si c'est pour lui qu'il le fait alors la demande peut-être prise en compte, sinon ce n'est qu'une demande forcée, et TIPI ne peut rien pour eux.

Cherchez le bénéfice secondaire à la timidité… Qu'est-ce que cela permet de faire ?

Exemple : "je suis timide et donc je rate mes examens, c'est normal !" Bien-sûr je force le trait… cela n'existe pas !

Qu'une personne le fasse consciemment ? Chercher des excuses à son manque de travail ou sa volonté d'arrêter les études ? cela n'existe pas, bien-sûr… Enfin, de manière consciente, car inconsciemment… Par exemple "Arrêter les études = Faire ce que je veux"… ou autre…

Alors parents, si nous arrêtions de vouloir…. "Aller mieux pour eux !"

TIPI ne fonctionne pas sur une demande forcée. Alors comment faire ? Ce sera l'objet de mon prochain billet …

Bien à vous

TIPI ? Mais je ne suis pas un indien moi ?

TIPI ? Mais je ne suis pas un indien moi ?

pscho-magAujourd’hui je vais vous présenter ma dernière trouvaille. Une trouvaille qui a changé ma vie … et de manière durable!

J’ai lu  un article sur Psychologie Magazine (voir le lien) et là je me suis dit… Et si j’y allais hein ? Certains d’entre-vous connaissent mes colères qui me pénalisent dans certains cas dans ma communication et bien … Dans le cas du sentiment d’injustice à mon égard j’avis vraiment du mal à contrôler ces colères…

Je me suis inscrit à la formation TIPI Pro et… Bien sûr ceux qui me connaissent le savent, lorsque je teste quelque chose je le teste réellement « en immersion ». J’y vais « à fond » ou je n’y vais pas si cela me semble trop… Comment dire ? Esotérique, c’est cela … Esotérique et que je n’y ai pas accès. Alors là je me retire!

Dans le cas de TIPI, la méthode pédagogique aidant, j’ai vu apparaitre très rapidement mes gênes et donc j’y suis allé!

Et… Maintenant je suis en confort, dans les cas où je trouve que l’on me traite de manière injuste. cela ne veut pas dire que je ne ressens rien, mais la colère ne me déborde plus et cela sans aucun effort…

Puis je suis rentré chez moi et j’ai testé mon nouvel apprentissage avec… Pèle-mêle

  • Une femme qui avait des colères avec sa fille
  • Un femme qui n’osait pas prendre sa place dans son couple et se laisser « violer » par son mari. J’ai mis le terme de violer entre guillemets car c’est elle qui l’a présenté comme cela. « C’est comme si je me … faisais comment dire ? Violer oui c’est cela » Disait-elle.
  • Une jeune fille qui ne pouvait se laisser embrasser par son copain… elle avait été violée à l’age de 14 ans…
  • Un homme qui se sentait coupable chaque fois qu’il ne réagissait pas conformément aux injonctions de sa famille.
  • Un homme qui n’arrivait pas à s’exprimer lors de ses réunions avec sa hiérarchie…
  • et bien d’autres…

Bilan ? Sur 24 séances de « test » 22 réussites lors de la première séances et 2 à la deuxième séance…

Whouaouuuuuu !

Alors c’est magique ? Ben non mais cela y ressemble… Qu’est-ce que c’est que TIPI?

Qu’est-ce que Tipi ?

Technique d’Identification sensorielle des Peurs Inconscientes, conçue par Luc Nicon. 
(Voir site de référence)

Tipi est une technique novatrice, simple et naturelle que chacun peut s’approprier pour se débarrasser par lui-même des difficultés émotionnelles qu’il rencontre dans son quotidien.

Tipi, pour qui ? pour quoi ?

Tipi s’adresse à toute personne qui cherche à se libérer des difficultés émotionnelles rencontrées dans la vie quotidienne , le stress, le mal-être et…

  • Si vous avez peur
    du noir, de l’eau,  du vide, de la vitesse ou de la foule,
  • de conduire, de prendre le métro, le train, l’avion, le bateau, l’ascenseur,
  • de vous sentir à l’étroit dans un lieu, ou de sortir de chez vous,
  • des chiens, des souris, des serpents, des araignées, des insectes,
  • de votre chef, de votre conjoint, de remarques désagréables


Ou si vous

  • perdez vos moyens pour prendre la parole en public,
  • passer des examens,
  • faire des rencontres, ou lors de vos confrontations sportives,
  •  êtes anxieux, angoissé ou simplement inquiet ou pas sûr(e) de vous,
  • vous mettez en colère pour un rien, quitte à le regretter 5 minutes plus tard,
  • êtes irritable à la moindre contrariété, si vous êtes agressif ou colérique.

Tipi peut vous aider

Et moi là dedans je fais quoi ?

Je peux vous accompagner lors de séances de TIPI (30 minutes environ) par téléphone, par Visio (WEBEX) ou à mon cabinet (St Prix – 95).

Cela ne se fait que sur RDV uniquement. Pour prendre RDV, vous pouvez me joindre directement au +33 675 25 34 42, de préference le matin. Si je ne suis pas disponible au moment de l’appel, laissez un message, je vous rappellerai.

Puis à la suite d’une séance d’accompagnement,
 si vous souhaitez apprendre à vous servir de Tipi, pour et par vous-même

En deux rendez-vous complémentaires avec moi, vous pouvez acquérir une complète autonomie dans votre pratique de Tipi.

RDV d’apprentissage
(1 heure maxi) 


En vous appuyant sur votre première expérience et à partir d’une autre difficulté émotionnelle personnelle, vous expérimentez l’accès à votre mémoire sensorielle puis les différentes étapes du déroulement d’une séance… jusqu’à l’acquisition d’un savoir faire suffisant pour réaliser, par vous-mêmes, une séance complète.

RDV de suivi 
(1 heure)


En fonction de vos expérimentations depuis votre rendez-vous d’apprentissage, vous apprenez de nouvelles connaissances pour mieux accéder à votre mémoire sensorielle.
A l’aide d’un minimum de théorie sur les émotions et d’exercices pratiques, vous apprenez également à mieux cerner l’ensemble de vos difficultés émotionnelles.

Dès votre séance d’accompagnement, vous pouvez choisir un forfait pour l’ensemble des 3 séances.

Voilà… Facile de se mettre en confort, non ?

Bien à vous

Le handicap et le stress au quotidien.

Le handicap et le stress au quotidien.

Bureau de PierreHier, j’ai été faire les courses avec ma nouvelle canne flambant neuve ! Une magnifique canne en fibre de carbone, légère et solide et même belle ! Oui belle !

Moi qui suis, handicapé invisible, expression qui me fait rire et qui pourrait laissé entendre que je suis invisible et pas seulement mon handicap; et bien moi, je change de « catégorie » lespace d’un instant avec cette canne ! Car mon handicap devient visible.

Donc, hier, ja faisais mes courses au supermarché du coin, avec mon épouse élevée au rang de « pousseuse de chariot », non professionnelle, je vous rassure.

Là je passe chez le poissonnier qui me dit, « je n’avais pas remarqué que vous étiez handicapé ». Et de lui répondre, « c’est normal d’habitude le cache mon handicap à l’intérieur de moi » suivi d’un clin d’oeil complice, qu’il ne comprend pas mais il sourit poliment.

Bien entendu je ne vais pas lui parler de mon handicap devant tout le monde, qui n’a pas besoin de connaitre les détails de mon fondement, de mon rectum artificiel et de tous les inconvénient qui y sont liés… Il trouverait cela « chiant »… (Clin d’oeil complice avec le lecteur, car j’ai effectivement une diarrhée chronique et permanente depuis 1996 puisque je n’ai plus du tout de colon, comme certains le savent déjà)

Puis j’arrive chez le charcutier, et là une grande queue en train d’attendre. Je décide de passer mon chemin, et d’aller directement au lire service pour éviter la queue. cela m’évite d’avoir à demander de passer devant tout le monde, avec ma canne et ma carte « Priorité pour personne handicapé ».

Tiens, je m’aperçois que moi aussi, quelquefois, cela me met en stress… et je souris. In petto, me disant qu’il faudra que j’ajoute cela à mes expériences vécues de stress liées au handicap pour l’animation de mes coaching collectifs…

Puis j’arrive aux caisses et là… Pas possible d’y couper… La queue est là…

Je me dirige directement vers la première personne de la queue, en présentant ma carte violette, et demande :  » Bonjour, Avez-vous une carte de priorité ? » La personne me répond : « non » et me laisse passer. Et la une dame dit derrière moi : « Moi personne n’a voulu me laisser passer, alors que je suis handicapée moi aussi ! »

Je lui demande : « Avez-vous demandé de passer ? » Elle me répond « oui et personne n’a voulu me laisser passer ».

Un échange s’en suit:

– « Avez-vous demandé à la caissière ? »

– « Non, je n’ai pas voulu l’embêter ! »

– « Ah… »

La dame qui m’a laissé passé s’immisce dans la conversation : « mais la dame ne m’a pas demander de passer, ni montré sa carte »

la dame répond : « la carte est au fond de mon sac, et je vous ai demandé si vous saviez si il a y a une autre caisse pour les handicapés »

L’autre de répondre : »mais, madame vous ne m’avez pas demandé de passer ! »

La caissière intervient « madame, quand vous voulez passer il faut faire comme monsieur, montrer votre carte et demandez moi… »

La dame handicapée « se plaint… mais personne ne m’a laissé passer pourtant, j’ai mes cannes moi aussi … »

Et voilà tout est dit ! La dame reste dans ses projetions, les gens présent eux aussi… Chacun campe sur ses certitudes et le stress s’installe…. Bien entendu, j’ai détendu l’atmosphère en plaisantant, vous me connaissez maintenant.

Malgré tout… Je pense que TOUT n’est pas dit !

NON !!!! Rien n’est dit. Et justement le problème est là. Une carte d’handicapé, ne suffit pas. L’accompagnement d’une personne handicapé, n’est pas simplement une question de carte, ou de allocation financière. C’est d’abord un accompagnement, un véritable accompagnement de l’autre. Mais par qui ? Et bien, voilà à quoi ça sert le coaching !

Ce n’est pas du ressort du thérapeute, que cet accompagnement au changement, ni de la simple formation, et encore moins du conseil qui ne provoque qu’une resistance au changement. Le coaching est spécialisé dans l’accompagnement au changement alors … si on changeait ?

Et si la MDPH, faisait enfin appel à des coachs professionnels, hein ? Certaines sociétés font déjà appel, à moi et d’autres coach… La MDPH elle va-t-elle rester à l’age de pierre…

Pierre ? Présent !
Pierre ? Présent !
Pierre ? Présente…

Cela me rappelle un film….

Pourtant les chienmouts d’aveugle accompagnent les aveugles non? Alors pourquoi pas des coachmouts…. Il va faire tout noir ! Ta G….