Une recette qui donne du sens à la vie ?

Connaissez-vous  le sens du mot « sacré » ? J’ai mis le lien vers Wikipédia pour vous aider…. Le mot « sacré » à la même origine que le mot « sacrifice » et je vais de ce pas les lier pour voir.

Ce qui est sacré pour moi c’est quelque chose pour laquelle je suis prêt à me sacrifier…. Whouaouuuu… Alors pourquoi suis-je prêt à me sacrifier ? C’est dérangeant, comme question, hein ?

Je vais reprendre ici une phrase que l’ont prête à Martin Luther King : « Si un homme n’a pas découvert ce pour quoi il serait prêt à mourir, il n’est pas fait pour vivre » Alors ce n’est toujours pas facile comme réponse… J’ai cherché et comme beaucoup de personnes j’ai trouvé ma réponse à cette question. Bien entendu, Nietzsche et son marteau à casser les idoles m’a aidé 😉 Chacun aura sa réponse, pour moi l’une des seules choses (valeurs) pour quoi je pourrai me sacrifier c’est l’AMOUR ! Oui je sais il y a plusieurs sortes d’amour, celui que je porte pour ma femme, mes enfants, mes amis, les autres humains, la terre…. et j’en passe !

Et oui voilà le moteur de ma vie l’Amour…

Je lisait un article sur Rue89 sur Ces trentenaires qui n’ont plus envie de se lever pour bosser et en le lisant je me revoyais à une époque de ma vie (avant mon départ sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle et mon divorce) et je me disais que oui ! C’est bien aujourd’hui LE moteur de ma vie le moteur qui m’a fait faire de belles choses et qui aujourd’hui me permet de me lever avec le sourire de bonne heure et de bonne humeur car mieux serait insupportable. Avec la méthode appréciative, j’ai pu aller visiter mes expériences et en tirer mes amours, mes amis… comme dirait Aznavour.

Vous connaissez les niveaux logiques en PNL ? Nous sommes ici au niveau de la mission (la spiritualité) c’est à dire le plus haut des niveaux logiques ! Et ce niveau est le niveau qui influence et modifie tous les autres… Vous voulez en savoir plus sur les niveaux logiques et la motivation… Et si vous vous formiez au coaching ?

Alors, vous vous avez trouvé votre réponse à ma question initiale ? Voulez-vous que nous y travaillons ensemble ?

Et si vous essayiez le coaching par téléphone ?

Et si vous essayiez le coaching par téléphone ?

6a00d834209e6353ef0163005f19a9970dBonjour,

Je viens de lire un article d’un coach que je n’ai jamais rencontré physiquement, et avec qui nous avons une relation très « réseau social » qui vient d’écrire un article sur le coaching téléphonique et cette note me renvoie à une note que j’avais écrite en 2009 sur le même sujet dans feu mon Blog sur le coaching appreciatif que je viens de fermer. Dans cet article je traitais de la réponse à une question fondamentale que rencontrent les coachs de tout poil…  Puis je traitais du coaching par téléphone.

Et ma conclusion est que le coaching par téléphone est un vrai coaching ! Un coaching digne d’intérêt et non un coaching au rabais… Comme quoi nous arrivons à des conclusions similaires dans l’espace et dans le temps….

Allez …. Je ne peux pas m’empécher de remettre cet article en ligne, car il n’a pas pris une ride…

—– Rappel ——

Souvent le coach se heurte à la première question d’une personne dans une conversation qui est « Qu’est-ce qu’un coach ? »

Et là si je veux répondre, je me lance dans … Rien justement !

Je ne me lance pas dans l’explication habituelle : Un coach c’est quelqu’un avec qui nous avons envie de faire un bout de route car nous savons qu’il va nous permettre d’atteindre notre objectif plus vite et plus facilement que si nous étions seuls !

Car le coach ce n’est pas que cela !

  • Le coach c’est un importateur de stress c’est à dire quelqu’un qui permet de faire diminuer celui-ci
  • Le coach c’est aussi un exportateur d’énergie qu’il fait augmenter
  • Le coach c’est un professionnel source d’inspiration, et révélateur de motivation
  • Le coach c’est un révélateur de talents
  • Le coach c’est un professionnel de bon sens
  • Le coach c’est….

Bouuuuuuuuuuuuhhhhhhhhhhhhh….. Ce n’est pas fini cette liste ? Si au lieu d’en parler on le pratiquait hein ? Ce serait plus facile ! Alors allons-y, voulez-vous ? Répondez à ces questions pour vous :

  • Citez-moi trois choses que vous faites de bien ?
  • Citez une chose que vous pourriez améliorer ?
  • En quoi est-ce un problème pour vous de ne pas améliorer cela ? (important pour vous… pas pour les autres !)
  • Si vous ne réglez pas ce problème d’ici un an, le 31 décembre 2010 (par exemple) que vous arrivera-t-il ?
  • Est-ce ce que vous voulez ? (si vous répondez OUI, le coaching ne vous concerne pas !)
  • Que préfèreriez-vous à la place ?

Voilà un premier objectif à clarifier ! Et là le coach peut être utile ! Le coach accompagne des personnes en bonne santé pour aller vers leur objectif :

Pas besoin d’aller mal pour vouloir aller mieux !
NE PAS CONFONDRE COACHING ET THÉRAPIE !

Bon alors on va ?

Non parce-que… Et là une série d’excuses :

  • Je n’ai pas le temps
  • Le coach est trop loin
  • Une séance de coaching c’est une demi-journée de perdue

Et si vous pensiez au téléphone ?

  • Le coaching par téléphone c’est le pied me disait un client la semaine dernière :
  • C’est souple d’utilisation (Je peux faire varier le nombre de séances de 1 à 2 voire 3 / semaine)
  • Je gagne du temps (pas de déplacement)
  • C’est écologique (pas de voiture, ni de transport)
  • C’est économique (je dépense moins… Essence, assurance, temps perdu…)
  • Je peux avoir un contrat au forfait
  • Je peux avoir des séances « flash » (par exemple : avant d’entrer en réunion…)
  • Je peux choisir MON coach partout en France et prendre le meilleur pour moi !

—– Fin du rappel —–

Là je rajoute autre chose que dans mon article initial…

Je suis reconnu aujourd’hui travailleur handicapé et je suis membre de l’UPTIH (Union Professionnelle des Travailleurs Indépendants Handicapés) et je peux vous dire que le coaching par téléphone c’est un moyen très efficace pour moi de travailler en utilisant mon potentiel au maximum en éliminant ce qui pourrait me faire perdre mon énergie… les déplacements !

N’oublions pas que le coach est un exportateur d’énergie ! (et un importateur de doute…) or pour exporter son énergie il faut d’abord … En avoir ! 😉

Le coaching par téléphone n’est pas un coaching au rabais et il permet une chose que ne permet pas forcement les autres formes de coaching : le LINK-Coaching…. C’est à dire la possibilité dans les moments très difficles de garder un contact très proche.

Alors et pour vous ?

Les conséquences de la peur.

Les conséquences de la peur.

6a00d834209e6353ef016761464be0970bComme souvent le samedi matin, je m’arrête pour écouter une émission de France Inter que je trouve des plus intéressantes : « Sur les épaules de Darwin » par jean-Claude Ameisen.

Je vais ici vous mettre un petit extrait de l’émission du 28/01/2012 qui présente une étude faite sur les « Song Sparrow » (Voir Photo) et je vous conseille bien entendu de vous abonner au Podcast de l’émission sur le site de France Inter ou en passant par ITunes.

Conséquences de la peur

Si vous avez pris le temps d’écouter cette extrait vous avez pu constater que cette étude est relativement claire quant au conséquences de l’entretien de la peur sur une population d’oiseaux donnée. Ce serait intéressant de vérfifier cette étude sur les humains, non ?

Quel est le prix à payer pour la peur que certains entretiennent à loisir pour « diriger » et « manipuler » les populations humaines ? Quelles est la volonté de ces « effrayeurs permanents »  et quelle est la conséquence de cela sur nos enfants ?

Entretenir la peur de l’avenir en laissant croire que nous ne pouvons pas agir sur l’avenir. N’est-ce pas entretenir un « cheptel » d’humain dans l’asservissement à la peur, pour pouvoir mieux les contrôler ?

Bien entendu ce ne sont que des questions en l’air mais si vous voulez-bien posons nous d’autres questions en corollaire pour vérifier si c’est possible le bien fondé de ma question initiale.

  • Quand chez les religieux, on entretient la peur de l’enfer auprès des populations qui pourraient ne pas croire ? A qui est-ce que cela profite ?
  • Quand chez les athées, on entretient la peur de la religion de l’autre parce que les pratiques seraient incompatible avec sa vie personnelle. (Ce qui est vraie chez certains religieux aussi d’ailleurs ! LOL) A qui est-ce que cela profite ?
  • Quand on laisse croire que la crise est une fatalité et que nous ne pouvons rien y faire, à qui, profite cela ?
  • Quand on indique que les maladies comme le sida progresse en Afrique et que l’on ne peut rien y faire, à qui profite cela ?
  • Quand on indique que le climat se réchauffe et que nous allons vers une catastrophe et que l’on ne peut rien y faire, à qui profite cela ?
  • Quand on indique que la science nous envoie vers la destruction de l’homme… A qui profite cela ?
  • Quand on indique que le coaching est la porte ouverte aux sectes de tout poils sans préciser plus avant les risques, en indiquant que cela est normal puisqu’il s’agit de développement personnel et que ça a toujours été comme cela… A qui profite cela ?

Je peux citer d’autres peurs entrenues : la peur de la liberté, la peur des agressions, la peur de la différence, la peur de la crise, la peur du changement (on sait ce qu’on a mais…), etc…

Cette liste n’est limitative 🙁

Je poserai toujours la même question d’abord : « A qui profite le fait d’entretenir cette peur ? » Les dangers existent, et la peur n’évite pas le danger. Connaître les dangers ne signifie pas entretenir la peur.

Quand nous regardons nos peurs en face, nous pouvons faire preuve de courage.

Je rappellerai la phrase de Marc Aurèle à ce sujet : « Donnez moi la force de supporter ce qui ne dépend pas de moi, le courage de changer ce qui dépend de moi et la sagesse de faire la différence entre les deux » et je terminerai encore par une question :

« Que voulez-vous vraiment ? Etre guidé par vos peurs ou choisir la voie de l’amour ? ce n’est qu’une question de volonté initale et ensuite…. De courage ! Le doute n’est pas la peur. Douter oui … Mais avancer !

Le prix à payer pour la peur n’apparaît pas toujours immédiatement, alors que le prix du courage apparaît tout de suite…. C’est là que le bât blesse. 😉

Alors le premier pas vers le courage, ce sera quoi pour vous ?